navigation

Personnalité du 21/02/2012 – Nina SIMONE 21 février, 2012

Posté par phoenix2savoie dans : 02/2011,Chanteur,Personnalités du jour , ajouter un commentaire

Nina SIMONE

Personnalité du 21/02/2012 - Nina SIMONE dans 02/2011 ninasimone12

homepagetemplates dans Chanteur On line : 1 2 3 4

newsg dans Personnalités du jour News : 1 2 3
articleconnexe Article connexe : Jacques BREL

thmenatal Thème natal

symbolebiographie Biographie

photosimages Photos

video-icon Vidéos

astro1 Révolution Solaire
——————————————————————————————————————————-

Nina SIMONE

née le 21/02/1933 à 06h00 à Tryon (Caroline du Nord) – USA

THEME NATAL

ninasimone21021933

Qu’est-ce qu’un Thème Natal ?

Grâce aux coordonnées de naissance (date, heure et lieu), il est possible de calculer votre Thème Natal. Sur cet instantané pris au moment de votre premier cri sont inscrits vos facilités et vos talents, ainsi que les obstacles qui peuvent empêcher ou retarder leur éclosion. Afin de prendre connaissance de ces informations et de trouver, grâce à elles, le chemin de l’épanouissement, il convient de se livrer à un décryptage minutieux.

Revenir en haut de la page. 24

BIOGRAPHIE

Eunice Kathleen Waymon (*) et de nom de scène Nina Simone, née le 21 février 1933 à Tryon (États-Unis) et décédée le 21 avril 2003 à Carry-le-Rouet (France), est une pianiste américaine, chanteuse, compositrice et militante pour les droits civiques et principalement associée à la musique jazz.

Née dans une famille religieuse, la jeune future Nina est très attirée par la musique mais les réalités de la pauvreté et les préjugés raciaux ont raison de ses ambitions. Désirant à l’origine devenir une pianiste classique, elle a finalement joué dans des styles musicaux variés notamment le jazz, le blues, le classique, la soul, le folk, le R&B, le gospel et la pop.

Son parcours musical change de direction lorsqu’elle se voit refuser une bourse d’étude à l’Institut Curtis. Alors qu’elle joue et chante dans un petit club de Philadelphie elle est contactée par le label Bethlehem Records pour un enregistrement et le morceau I Love you Porgy devient un grand succès en Amérique en 1958.

Nina Simone enregistre au cours de sa carrière plus de 40 albums, de ses débuts avec l’album Little Blue Girl en 1958 jusqu’en 1974 environ.

Son style original est issu de la fusion de chansons gospel et pop avec la musique classique. Après vingt ans de scène, elle s’engage dans le mouvement de défense des droits civiques et sa vie change de direction une fois de plus. Sa musique est très influente dans la lutte pour l’égalité des droits que mènent les Noirs à cette période aux États-Unis. Puissante, elle est une source d’inspiration pour cette génération et continue de l’être pour celles qui suivent.

Jeunesse (1933–1954)

La mère de Nina Simone, Kate Waymon née Mary Kate Irvin est femme de ménage et observe rigoureusement la foi. Son père, John Davan Waymon, a ouvert sa propre entreprise de nettoyage et travaille à mi-temps comme coiffeur-barbier et parfois même comme chauffeur de camion pour gagner davantage d’argent. Leur vie devient suffisamment confortable pour que Kate puisse cesser de travailler et se consacrer à l’éducation de leurs quatre enfants. La famille s’installe à Tryon au début de l’année 1929 et John y ouvre son pressing. Kate donne naissance à Dorothy peu de temps après.

Mais la crise de 1929 oblige Kate à travailler comme femme de ménage et son mari à accepter les tâches les plus ingrates. Il subit une intervention chirurgicale qui aggrave davantage leur situation financière, obligeant la famille à s’installer dans un des quartiers les plus pauvres de la ville.

La future Nina Simone naît à Tryon en Caroline du Nord en 1933. Elle est le sixième enfant du couple qui en aura huit. Elle commence à jouer du piano dès l’âge de trois ans ; la première chanson qu’elle apprend est God Be With You, Till We Meet Again. Elle montre très tôt de grandes dispositions pour le chant et le piano qu’elle pratique à l’église locale et donne son premier concert, un récital classique, à douze ans. Nina Simone raconta plus tard que lors de cette performance ses parents, qui avaient pris place au premier rang, ont dû se déplacer à l’arrière de la salle pour faire place à des blancs. Elle ajouta qu’elle avait refusé de jouer jusqu’à ce que ses parents aient repris place à l’avant, l’incident ayant contribué plus tard à son implication dans le mouvement pour les droits civiques.

L’Institut Curtis de Musique : un rêve manqué de Nina Simone.

La jeune chanteuse est remarquée par Mrs Miller qui conseille à sa mère d’encourager ses dispositions et crée un fonds pour recueillir l’argent destiné à financer sa formation. Elle propose également de payer pendant un an ses cours de piano et la présente à Muriel Massinovitch, miss Mazzy, qui devient pour elle une seconde mère (la mère blanche). Pendant six ans, tous les samedis matins, elle va chez miss Mazzy. Cette expérience était pour elle la découverte d’un nouveau monde. Elle a déclaré plus tard que la première fois elle « faillit s’évanouir tellement c’était beau ». À cette époque elle joue plus de trois heures de piano par jour.

Elle continue de travailler durement afin de devenir la « première concertiste classique noire en Amérique ». Dans ses mémoires, Nina Simone attribue cette phrase à sa mère. Miss Mazzy annonce qu’elle n’avait plus rien à apprendre à l’enfant, alors âgée de 12 ans. Pour que son élève puisse développer ses talents, elle propose le lycée Allen, un pensionnat de jeunes filles situé à 80 kilomètres de Tryon. Elle y reste en pension complète sous surveillance et discipline strictes. Elle y entre en septembre 1945 et en sort major de sa promotion en juin 1950.

Miss Mazy pense que seule la formation à l’Institut Curtis, un prestigieux institut de musique de Philadelphie, peut permettre à son élève de devenir la première concertiste classique noire en Amérique. Pour passer l’examen d’entrée, il est nécessaire d’effectuer une préparation à la Juilliard School of Music de New York. Grâce au soutien financier des personnes qui croient en ses capacités, Nina Simone s’installe à New York pour étudier et se prépare à l’épreuve entre le 3 juillet et le 11 août 1950. Elle est la seule élève noire de sa promotion. Elle n’est pas reçue. Sa déception est très grande et pense que ce refus est directement lié au fait qu’elle soit noire. Sa mère lui trouve une place d’employée chez un photographe à Philadelphie et avec le peu d’argent qui reste elle suit quelques semaines de cours avec celui qui devait être son maître au Curtis Institute, Vladimir Sokhaloff.

Premiers succès (1954-1959)

Elle quitte peu de temps après son travail chez le photographe pour jouer comme pianiste chez un professeur de piano, nommée Arlene Smith, afin d’accompagner ses élèves. Au bout d’un an, elle décide de s’installer à son compte, emmenant une partie des élèves de son ancienne employeuse. Cette période de sa vie est très dure, mais lui permet d’être indépendante et de continuer à payer ses cours avec le professeur Sokhaloff. Pour financer ses leçons privées, elle effectue des représentations au Midtown Bar & Grill à Atlantic City, jouant uniquement du piano ; mais le propriétaire l’oblige également à y chanter, menaçant de la renvoyer sinon. Elle choisit le nom de scène “Nina Simone” en 1954, pour cacher cette activité à ses parents. Le mot Nina, qui signifie « petite fille » en espagnol, est le surnom que lui avait donné un petit ami et Simone est emprunté à l’actrice Simone Signoret qu’elle avait vu dans le film Casque d’or de Jacques Becker. Nina Simone impose son style peu à peu. Le mélange de jazz, de blues et de musique classique qu’effectue Simone au Midtown, lui permet d’obtenir un groupe d’admirateurs fidèles. En fin de saison, elle retourne à Philadelphie pour poursuivre ses précédentes activités.

Elle refait en 1955 la saison estivale au Midtown Bar & Grill. Elle y rencontre Tex Axelrod, un passionné de musique qui lui fait découvrir les différents types de musique et lui suggère de chanter I Loves You, Porgy de George Gershwin (à partir de Porgy and Bess). À la suite de cette saison, elle annonce à ses élèves qu’elle souhaite tenter sa chance dans les clubs de Philadelphie. Elle passe son temps entre les cours chez Sokhaloff et ses engagements. Elle avoue à ses parents d’où vient l’argent qu’elle leur envoie tous les mois. Cette révélation coupe alors les derniers liens avec sa mère qui considère cette musique comme « la musique du diable ».

En 1956, la Cour suprême juge la ségrégation raciale dans les bus contraire à la Constitution.

Nina Simone fait une troisième saison au Midtown Bar & Grill où le propriétaire l’attendait avec impatience, elle lui permet d’afficher complet tous les soirs. Elle y rencontre Don Ross, un fêtard sans ambition, mais qui fut son premier vrai amour.

Un agent artistique new-yorkais, Jerry Fields, impressionné par ses interprétations, lui propose un contrat mais en demande l’exclusivité. Elle accepte et reçoit ensuite des offres d’engagements dans plusieurs clubs. Dans un de ces clubs, elle rencontre le guitariste Alvin Schackman et signe un premier contrat avec Syd Nathan, dirigeant du label King Records. Elle enregistre un premier disque de quatorze titres en une seule journée.

Après ses passages dans les petits clubs, elle enregistre en 1957 une interprétation de I Loves You, Porgy de George Gershwin (à partir de Porgy and Bess), qu’elle a appris à partir d’un album de Billie Holiday et interprété pour un ami. Le titre est devenu son unique succès au top 40 du Billboard aux États-Unis et son premier album Little Girl Blue a suivi peu après sur le label Bethlehem. Nina Simone perd plus d’un million de dollars de droits d’auteur (principalement en raison du succès de la réédition de My Baby Just Cares for Me dans les années 1980) et n’a jamais tiré d’avantages financiers de l’album, après avoir vendu ses droits pour 3000 $.

Début de popularité (1959-1964)

Après le succès de Little Girl Blue, Nina Simone signe un contrat avec la grande maison de disques Colpix Records, suivi par une série d’albums studio et live. Colpix renonce dans le contrat au contrôle de l’aspect créatif y compris le choix du contenu qui doit être enregistré, en échange elle doit s’engager par contrat avec eux. La chanteuse, qui à cette période joue de la musique populaire afin de se faire de l’argent pour poursuivre ses études de musique classique, est audacieuse avec sa demande de contrôle sur sa musique parce qu’elle était indifférente d’obtenir ou non un contrat d’enregistrement. Elle va garder cette attitude envers l’industrie du disque durant la majeure partie de sa carrière.

Elle épouse en 1961 un détective de la police de New York nommé Andrew Stroud, qui deviendra plus tard son manager11. Leur fille Lisa Celeste Stroud naît le 12 septembre 1962.

Période des droits civiques (1964–1974)

En 1964, elle quitte son distributeur de disques américain Colpix pour le néerlandais Philips, ce qui entraîne un changement sur le contenu de ses enregistrements. Elle a toujours inclus à son répertoire des chansons qui suggèrent ses origines afro-américaines comme les morceaux Brown Baby et Zungo sur l’album Nina at the Village Gate en 1962. Mais sur son premier album pour Philips en 1964, un enregistrement en public nommé Nina Simone In Concert, pour la première fois elle aborde ouvertement l’inégalité raciale qui est très répandue à cette période aux États-Unis avec la chanson Mississippi Goddam qui est sa réponse à l’assassinat de Medgar Evers et à un attentat dans une église à Birmingham en Alabama ayant tué quatre enfants noirs. La chanson est parue en single et est boycottée dans certains états du sud. Avec la chanson Old Jim Crow sur le même album, elle réagit aux lois Jim Crow.

220px-Selma_to_Montgomery_Marches

Marche de Selma à Montgomery à laquelle participe Simone en mars 1965.

À partir de cet album les enregistrements de Nina Simone intègrent un message pour les droits civiques, qui faisait déjà partie de ses interprétations en public. Elle joue et prend la parole lors de nombreuses grandes réunions publiques sur les droits civils, comme à la Marches de Selma à Montgomery en 1965. Nina Simone soutient la révolution par la violence durant la période pour les droits civiques par opposition à l’approche de non-violence recommandée par Martin Luther King et espère que les Afro-Américains pourront par la lutte armée former un État distinct (Simone n’est cependant pas raciste et écrit dans son autobiographie que sa famille et elle même respectent l’égalité des races). Elle interprète la chanson Strange Fruit de Billie Holiday sur l’album Pastel Blues en 1965, une chanson sur le lynchage d’hommes noirs dans le Sud et chante le poème Images de Waring Cuney sur Let It All Out (1966), à propos de l’absence de fierté de la femme afro-américaine. Simone écrit également une chanson nommée Four Women qu’elle chante sur l’album Wild Is the Wind (1966), une chanson sur quatre différents stéréotypes de femmes afro-américaines. Cette chanson est interdite sur de nombreuses radios car elle est considérée comme raciste.

En 1967, elle quitte Philips pour rejoindre RCA Victor. Elle chante Backlash Blues écrite par son ami Langston Hughes sur son premier album RCA, Nina Simone Sings The Blues (1967). Sur l’album Silk & Soul (1967), elle enregistre le titre I Wish I Knew How It Would Feel to Be Free composé par le pianiste Billy Taylor et Turning Point. L’album Nuff Said contient des chansons enregistrées le 7 avril 1968 en public sur le lieu de divertissement(?) nommé Westbury Music Fair à New York, trois jours après l’assassinat de Martin Luther King. Elle lui dédie tout le spectacle et chante Why? (The King Of Love Is Dead), une chanson écrite par son bassiste Gene Taylor, peu après l’annonce de la mort du pasteur.

En collaboration avec le compositeur Weldon Irvine, elle transpose en chanson pour les droits civiques la pièce inachevée intitulée To Be Young, Gifted and Black de la dramaturge américaine Lorraine Hansberry. Hansberry était une amie avec qui elle reconnaît avoir développé sa conscience sociale et politique. Elle chante la chanson en live sur l’album Black Gold (1970). Un enregistrement studio est paru en single et la chanson a été reprise plus tard par Aretha Franklin sur l’album Young, Gifted and Black sorti en 1972 avec Donny Hathaway13,17.

Fin de carrière (1974–2003)

Simone quitte les États-Unis en septembre 1970 en direction de la Barbade, comptant sur son mari et manager, Stroud, pour lui indiquer lorsqu’elle doit reprendre la scène. Stroud interprète cependant la disparition soudaine de Simone (ayant laissé derrière elle sa bague de mariage) comme une indication pour un divorce. En tant que manageur, il est aussi chargé des revenus de Simone. Ainsi après leur séparation Simone ne sait pas précisément de quelle façon ses activités ont été gérées. À son retour aux États-Unis, elle apprend qu’elle était recherchée pour des impôts impayés, l’obligeant à revenir à la Barbade pour se soustraire aux autorités et aux poursuites. Simone séjourne à la Barbade quelque temps et entretien une longue liaison avec le Premier ministre de la Barbade, Errol Barrow. La chanteuse Miriam Makeba, une amie proche, la convainc d’aller au Libéria. Après cela, elle part vivre en Suisse et aux Pays-Bas, avant de s’installer en France en 1992.

220px-Ronnie.scott.london.arp

Le club de jazz Ronnie Scott’s où Simone enregistre un album live en 1984.

Au cours de l’année 1974, Simone enregistre son dernier album pour RCA Records intitulé It Is Finished et n’enregistre pas d’autre album avant 1978 lorsque Creed Taylor, patron de CTI Records la persuade de retourner en studio d’enregistrement. Il en résulte son unique album pour ce label, Baltimore, qui n’est pas un succès commercial et les critiques sont mitigées. Son choix sur le contenu des albums conserve son éclectisme, allant des chansons spirituelles à Rich Girl du duo pop américain Hall & Oates sur l’album Baltimore. Quatre ans plus tard Simone enregistre l’album Fodder on My Wings sur le label français Carrère. En 1978 également, elle est arrêtée puis rapidement relâchée, pour avoir refusé de payer ses impôts de 1970 à 1973, en protestation contre l’engagement de son pays dans la guerre du Vietnam.

Au cours des années 1980, Simone a l’occasion de se produire régulièrement au célèbre club de jazz londonien Ronnie Scott’s, où elle enregistre en 1984 l’album Live at Ronnie Scott. En 1987, la renaissance du label Verve lui permet d’enregistrer un album live (Let It Be Me) et de revenir sur le devant de la scène. De plus la version originale du titre My Baby Just Cares For Me datant 1958 est utilisée dans une publicité sortie au Royaume-Uni pour le parfum Nº5 de Chanel. Cela conduit à sa réédition, le plaçant à la 5e position dans le classement des singles au Royaume-Uni en lui offrant une brève et soudaine popularité. L’autobiographie de Nina Simone intitulée I Put a Spell on You paraît en 1992 et elle enregistre son dernier album A Single Woman l’année suivante.

En 1993, Simone s’installe près de Aix-en-Provence dans le sud de la France. En 1998, elle est l’invitée spéciale de l’anniversaire de Nelson Mandela. En 1999, elle est récompensée pour l’ensemble de sa carrière au music award à Dublin et reçoit en 2000 le prix de Diamond Award for Excellence in Music de la part de l’association de la musique afro-américaine de Philadelphie. Sa dernière apparition sur scène remonte à août 2000 en France sur une scène du festival Jazz In Marciac (Gers) et en juillet 2002 en Pologne .

Après plusieurs mois de maladie, elle meurt le 21 avril 2003 à son domicile, à Carry-le-Rouet dans les Bouches-du-Rhône, où elle vivait depuis huit ans. De nombreux artistes sont présents à ses funérailles dont les chanteuses Miriam Makeba et Patti Labelle, la poétesse Sonia Sanchez, l’acteur Ossie Davis et des centaines d’autres. Ses cendres ont été dispersées selon ses souhaits dans plusieurs pays africains.

Elle laisse derrière elle une fille, Lisa Celeste, devenue actrice et chanteuse qui a pris le nom de scène Simone et a notamment joué à Broadway dans Aida en 2002.

Style musical

Standards de Nina Simone

Au cours de sa carrière Simone réunit un ensemble de chansons dont certaines deviennent des standards de son répertoire (en dehors de celles pour les droits civiques). Ces chansons sont ses propres mélodies, des reprises (Simone y effectue généralement avec un nouvel arrangement) ou des chansons spécialement écrites pour Simone. Sa première chanson qui obtient un succès en Amérique est une reprise de George Gershwin I Loves You, Porgy en 1958. Elle atteint la 18e position dans le classement pop de singles et la 2e sur celui des singles R&B. À cette période elle enregistre aussi My Baby Just Cares for Me qui devient son plus important succès des années plus tard en 1987 suite à son utilisation dans un spot publicitaire pour un parfum Chanel.

Les chansons les plus connues de ses albums chez Philips comprennent notamment Don’t Let Me Be Misunderstood sur Broadway-Blues-Ballads (1964), I Put a Spell on You, Ne Me Quitte Pas (chantée par Jacques Brel) et Feeling Good sur l’album I Put A Spell On You (1965), Lilac Wine et Wild Is the Wind sur l’album du même nom en 1966. Certaines chansons ont en particulier une grande popularité en termes de reprises comme Don’t Let Me Be Misunderstood (la version du groupe The Animals obtient un grand succès), Feeling Good et Sinnerman sur Pastel Blues (1965) ainsi que l’utilisation d’extraits et sur divers films, série-TV ou bandes sonores de jeux vidéo. C’est le cas notamment du titre Sinnerman intégré sur la série télévisée Scrubs, sur des films comme Thomas Crown, Miami Vice et Inland Empire et sampler par des artistes comme Talib Kweli et Timbaland. La chanson Don’t Let Me Be Misunderstood est samplée par Devo Springsteen sur le titre Misunderstood du rappeur américain Common en 2007 sur l’album Finding Forever et sur la chanson DontGetIt avec l’album Tha Carter III paru en 2008 du rappeur Lil Wayne.

La période de Simone chez RCA-Victor a produit plusieurs singles et chansons d’albums devenus populaires, notamment en Europe. En 1968, c’est le cas du titre Ain’t Got No, I Got Life, un medley de la comédie musicale Hair issu de l’album ‘Nuff Said! paru en 1968 qui devient un succès inattendu pour Simone, atteignant la deuxième position des classements au Royaume-Uni, permettant de la faire connaître à un public plus jeune. Le titre se reclasse à nouveau en 2006 dans le Top 30 britannique grâce à une version remixée par Groovefinder. Le single To Love Somebody des Bee Gees sur l’album de Simone du même nom a également atteint le top 10 du classement britannique en 1969. Le morceau House of the Rising Sun présent sur l’album Nina Simone Sings The Blues en 1967 et déjà enregistré précédemment en 1961 sur Nina At The Village Gate (1962), précède les versions de Dave Van Ronk et de Bob Dylan. Le titre est par la suite repris par The Animals et est devenu leur grand tube en 1964.

Style sur scène

Nina Simone est pianiste, chanteuse et interprète, « séparément et simultanément ». Sur scène, elle passe du gospel au blues, du jazz au folk, de chansons de style classique européen à des fugues de type counterpoints à la manière de Bach. Ses prestations intègrent aussi des monologues et des dialogues avec le public, et elle utilise souvent le silence comme élément musical. Nina Simone le compare à « l’hypnose de masse. Je l’utilise tout le temps ». Pendant la plus grande partie de sa carrière musicale, elle était accompagnée du percussionniste Leopoldo Fleming et du guitariste et chef d’orchestre Al Schackman.

Héritage et influence

Musique

De nombreux musiciens ont cité Nina Simone comme un apport important dans leur apprentissage musical. Notamment:

Van Morrison
Christina Aguilera
Elkie Brooks
Talib Kweli
Mos Def
Kanye West
John Legend
Elizabeth Fraser
Cat Stevens
Peter Gabriel
Cedric Bixler-Zavala
Mary J. Blige
Michael Gira
Angela McCluskey
Lauryn Hill
Patrice Babatunde
Alicia Keys
Ian MacKaye
Kerry Brothers
Jr. « Krucial »
Amanda Palmer
Jeff Buckley

John Lennon a indiqué que la version de Nina Simone de la chanson I Put a Spell on You a été une source d’inspiration pour la chanson Michelle des Beatles. D’autres musiciens ont repris ou réinterprété ses chansons ; c’est le cas du groupe newyorkais Black Rock Coalition, de la chanteuse finlandaise Carola, de Janis Joplin, Marilyn Manson, David Bowie, Roberta Flack, Jeff Buckley, Muse, Cat Power, Katie Melua, Feist ou Michael Bublé.

Plusieurs musiques de films ainsi que des bandes-son de jeu vidéo intègrent des compositions de Nina Simone ; c’est le cas notamment des œuvres suivantes :

The Big Lebowski (1998),
Nom de code : Nina (1993),
Coup de foudre à Notting Hill (1999),
L’Enfer du dimanche (1999),
Thomas Crown (1999),
Six Feet Under (2001),
The Dancer Upstairs (2002),
Before Sunset (2004),
Cellular (2004),
Inland Empire (2006),
Sex and the City (2008),
The World Unseen (2008),
Les Noces rebelles (2008),
Watchmen (2009),
The Saboteur (2009 – jeu vidéo),
Repo Men (2011),
Intouchables (2011),
Louise Wimmer (2011),

Film

Le documentaire Nina Simone: La Légende est réalisé dans les années 1990 par le cinéaste français Frank Lords ; il se base sur l’autobiographie I Put A Spell On You et reproduit plusieurs séquences issues de différentes périodes de la carrière de la chanteuse, des entretiens avec des amis et avec sa famille, et avec Nina Simone elle-même lors de son installation aux Pays-Bas ainsi qu’au cours d’un voyage sur son lieu de naissance. Certaines scènes du documentaire proviennent d’un document biographique de 26 minutes réalisé antérieurement par Peter Rodis et paru en 1969, intitulé simplement Nina.

Sa représentation au Montreux Jazz Festival en 1976 est disponible en vidéo chez le distributeur Eagle Rock Entertainment et est projeté chaque année à New York lors d’un événement appelé The Rise and Fall of Nina Simone: Montreux, 1976 organisée par Tom Blunt.

Un projet de film biographique sur Nina Simone est annoncé fin 2005 comme devant être basé sur l’autobiographie I Put A Spell On You (1992), relatant en particulier sa relation, à la fin de sa vie, avec son assistant Clifton Henderson, décédé en 2006. L’auteur Cynthia Mort (Will & Grace, Roseanne) travaille sur le scénario et la chanteuse Mary J. Blige devrait jouer le rôle principal. Le film est prévu pour 2012.

Distinction

Lors du rassemblement Human Kindness Day en 1974 à Washington DC, plus de 10 000 personnes ont rendu hommage à Nina Simone. Elle reçoit deux titres honorifiques de docteur honoris causa en musique et en sciences humaines de l’Université du Massachusetts et du Malcolm X College. Suite à l’attribution de ces honneurs et d’un titre de l’université privée de Amherst College, elle a souhaité être appelé « Dr Nina Simone ».

Discographie

 Discographie de Nina Simone.

Entre son premier succès avec I Loves You, Porgy paru en 1958 sur son premier album et son dernier enregistrement studio avec A single Woman en 1993, Nina Simone enregistre une quarantaine d’albums. Elle a très régulièrement enregistrée en public, ses interprétations étant souvent comparables à celles effectuées en studio.

Les principaux albums de Nina Simone.

Session Nom de l’album Notes
1958 Little Girl Blue Album studio, paru en Europe avec le titre Jazz As Played in an Exclusive Side Street Club.
1959 The Amazing Nina Simone Deuxième album studio, orienté jazz.
1959 Nina Simone at Town Hall Album live, un mélange de piano classique avec une voix folk et jazzy.
1962 Nina Simone at the Village Gate Album live, plus intime, incluant une version de House of the Rising Sun.
1963 Nina Simone at Carnegie Hall Album live.
1964 Nina Simone in Concert Album live, un quartet jazzy avec le chant de fierté d’être une femme afro-américaine.
1967 Nina Simone Sings the Blues Album studio. Simone au sommet, un classique.
1984 Live at Ronnie Scott’s Album live.

(*) Wikipedia

Revenir en haut de la page. 24

photosimages
PHOTOS

ninasimonesursceneen196

ninasimone

ninasimone

ninasimone12

ninasimone

bar

Revenir en haut de la page. 24

video-icon

VIDEOS

Image de prévisualisation YouTube

I put a spell on you..
‘Cause you’re mine.

You better stop the things you do..
I ain’t lyin’
No I ain’t lyin’…

You know I can’t stand it,
You’re runnin’ around.
You know better daddy..
I can’t stand it cause you put me down.

I put a spell on you..
Because you’re mine…
You’re mine..

I love ya..
I love you..
I love you…
I love you anyhow..
And I don’t care.
if you don’t want me,
I’m yours right now…

You hear me,
I put a spell on you..
Because you’re mine…

Image de prévisualisation YouTube

Revenir en haut de la page. 24

RS

Révolution Solaire de Nina SIMONE

ninasimoners21022003

Pour le 21/02/2003 à 10h44 T.U., à Carry-le-Rouet (13) France.

TRANSIT DU NOEUD NORD EN MAISON 4 ET DU NOEUD SUD EN MAISON 10:

Actuellement grâce au transit des noeuds dans l’axe Fond de Ciel / Milieu du Ciel de votre thème natal, vous bénéficiez d’un solide appui planétaire vis-à-vis de toutes les affaires immobilières.  L’achat ou la réalisation de biens immobiliers, maisons, terres ou terrains se réalisera au mieux de vos intérêts. Vos climats actuels vous feront découvrir et obtenir la maison ou l’appartement souhaités depuis si longtemps. Par ailleurs si vous souhaitez une légation ou un héritage, surtout issu d’un lien parental et mieux encore, de votre mère, cela interviendra dans le courant de la période actuelle. Faites donc converger vos efforts vers les domaines concernés, même si vous vous êtes heurté jusqu’à présent à des obstacles insurmontables ; ceux-ci s’écarteront car le temps est venu et les fruits sont mûrs, cueillez-les.

Votre période actuelle a pour but majeur de vous ressourcer, d’établir de nouveaux fondements dans votre vie, vers une restructuration. Recherchez donc une nouvelle implantation avec discernement et circonspection car celle-ci deviendra le lieu de production de vos réalisations des prochaines neuf années correspondant à un demi parcours des nœuds. Le soin apporté à ce choix a autant d’importance que celui que votre mère apporta à la préparation de votre naissance (neuf mois). Comme elle, vous êtes maintenant en gestation. Ne tentez donc pas de forcer ni de précipiter une élévation sociale ou professionnelle. Le cycle actuel ne vous le permet pas. Inutile donc de chercher à accélérer votre croissance  ou l’éclat dans une vie extérieure ou professionnelle. Vous gaspilleriez vos efforts inutilement en oeuvrant dans cette dernière direction. Tentez au mieux de maintenir le cap de vos affaires en minimisant les dégâts car vous n’éviterez pas une certaine stagnation, voire un extrême ralentissement. Tout effort d’élévation, toute tentative d’accentuation de réussite ou de renommée – sociale ou professionnelle – vous coûteront plus cher qu’ils ne pourront vous rapporter, tant physiquement que financièrement. Dépensez-vous plutôt dans l’embellissement ou dans la rénovation de votre commerce, de votre entreprise ou de votre maison. Restructurez en prévision de la période suivante qui favorisera le commerce local. Cette période a pour but essentiel de vous pousser à revoir vos bases qu’une élévation ou un essor inconsidéré compromettraient jusqu’à faire s’effondrer l’édifice. Analysez donc les fondements et les structures de vos assises, y compris celles de votre vie familiale. Votre destin place actuellement la priorité sur cette dernière. Accordez plus de temps aux vôtres, en leur réservant une meilleure partie de vous-même et de votre temps. Achetez ou transformez vos installations ou équipements existants, embellissez.

Un changement de résidence pourrait se révéler très bénéfique et renouveler positivement votre vie. Vous constaterez qu’en fin de compte, durant cette période, vous tirerez bien plus de satisfactions de votre vie familiale que de votre vie professionnelle ou sociale plutôt décevante. Vous êtes en gestation.

Revenir en haut de la page. 24

-=-=- F I N -=-=-

____________________________________________________________________________________

Personnalité du 13/02/2012 – Peter GABRIEL 13 février, 2012

Posté par phoenix2savoie dans : 02/2011,Chanteur,Personnalités du jour , ajouter un commentaire

Peter GABRIEL

Personnalité du 13/02/2012 - Peter GABRIEL dans 02/2011 homepagetemplates On line 1 2 3

newsg dans Chanteur News : 1 2

thmenatal dans Personnalités du jour Thème natal

symbolebiographie Biographie

photosimages Photos

video-icon Vidéos

astro1 Révolution Solaire
——————————————————————————————————————————-

Peter GABRIEL

né le 13/02/1950 à 16h30 à Woking – ROYAUME-UNI

THEME NATAL

petergabriel13021950

Qu’est-ce qu’un Thème Natal ?

Grâce aux coordonnées de naissance (date, heure et lieu), il est possible de calculer votre Thème Natal. Sur cet instantané pris au moment de votre premier cri sont inscrits vos facilités et vos talents, ainsi que les obstacles qui peuvent empêcher ou retarder leur éclosion. Afin de prendre connaissance de ces informations et de trouver, grâce à elles, le chemin de l’épanouissement, il convient de se livrer à un décryptage minutieux.

Revenir en haut de la page. 24

BIOGRAPHIE

Peter Brian Gabriel est un auteur-compositeur-interprète britannique né le 13 février 1950. Il a d’abord connu la célébrité en tant que membre du groupe de Rock progressif Genesis, mais il a eu ensuite une longue et prolifique carrière solo après son départ du groupe en 1975 laissant la place de chanteur principal au batteur Phil Collins. Peter Gabriel est aussi un producteur de disques sur son label Real World. Il est depuis de nombreuses années impliqué dans différentes associations humanitaires. Le magazine Time le consacre « l’une des 100 personnes les plus influentes de la planète » en 2008. Il est aussi membre d’honneur du Club de Budapest.

Jeunesse

Peter Gabriel est né à Chobham dans le Surrey en Angleterre. Son père, Ralph Parton Gabriel, était ingénieur électricien et sa mère, Edith Irene Allen, appartenait à une famille musicienne. Elle lui appris à jouer du hautbois à un âge relativement précoce. Il apprit également la batterie. Il entre d’abord à Cable House, une école préparatoire privée de Woking, puis en 1963, à la Charterhouse School à Godalming.

Genesis

Gabriel fonde Genesis en 1967 alors qu’il est encore à l’école avec Tony Banks, Anthony Phillips, Mike Rutherford et le batteur Chris Stewart. Amoureux de musique soul, Gabriel développe son style sous l’influence d’Otis Redding, Nina Simone, Gary Brooker, Procol Harum et Cat Stevens.

Genesis devient en quelques années un groupe connu internationalement, notamment du fait des prestations flamboyantes de Gabriel sur scène, qui comportaient de nombreux changements de costumes étranges et des histoires racontées sur scène avant chaque chanson.

Carrière solo

Suite à des tensions au sein de Genesis, notamment du fait de la personnalité « envahissante » de Peter Gabriel qui se sentait par contre à l’étroit, et pour ne pas faire exploser le groupe, celui-ci décida de quitter Genesis en 1975 avant même le lancement de la tournée de The Lamb Lies Down on Broadway qu’il assura cependant jusqu’à la fin. Solsbury Hill, son premier succès solo, est un morceau autobiographique relatif à son état d’esprit au moment de son départ de Genesis.

Bien qu’il connût des succès commerciaux et critiques avec des chansons comme Games Without Frontiers (3e album) et Shock the Monkey (4e album), Gabriel atteint une renommée internationale avec les chansons de l’album So, notamment avec le succès du titre Sledgehammer. Ce titre marque aussi l’arrivée de Gabriel dans l’ère du clip vidéo sur MTV, dont il remporte d’ailleurs neuf des récompenses en 1987. Suivront deux albums studio, mais aussi des musiques de film, des projets multimédias (dont seront tirés deux jeux interactifs sur ordinateur), une participation au spectacle du millénaire à Londres, et surtout des collaborations avec des artistes de tous horizons.

Gabriel s’est intéressé depuis longtemps à la world music, avec une première preuve musicale sur son troisième album. Cette influence s’est accrue avec le temps et il est un des piliers du mouvement WOMAD. Il a créé les studios puis le label Real World à Bath au Royaume-Uni pour faciliter la création de ce genre de musique par différents artistes et a contribué à faire connaître des gens comme Nusrat Fateh Ali Khan ou Youssou N’Dour.

Il est concerné de longue date par les problèmes des droits de l’homme, allant jusqu’à participer pendant plus d’un an à une tournée mondiale au profit d’Amnesty International et créant sa chanson Biko, en hommage à Steve Biko, presque toujours jouée lors de ses concerts depuis. De même, il a participé à l’album Sun City contre l’apartheid à l’initiative de Steven van Zandt. Prenant conscience après l’affaire Rodney King du rôle de l’image dans cette lutte, il a aussi lancé la Witness organisation qui fournit des caméras vidéo aux organismes de défense des droits de l’homme pour faire connaître les abus.

De nombreux artistes ont rendu hommage à Peter Gabriel en reprenant certaines de ses compositions, tel le duo britannique Erasure qui sortit une reprise électronique de Solsbury Hill en 2003.

Le 10 février 2006, Peter Gabriel a interprété la chanson Imagine de John Lennon lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de 2006, à Turin.

Le 17 novembre 2006, Peter Gabriel a été désigné « Homme de la paix 2006 » lors d’un sommet de lauréats des Prix Nobel.

En 2006 et 2007, il reçoit un Q Award et un Ivor Novello Award pour l’ensemble de sa carrière. En juin 2007, il décide de faire une mini tournée nommée Warm up summer tour de 22 dates à travers l’Europe.

Le 18 juillet 2007, à l’initiative du milliardaire Richard Branson et de Peter Gabriel, Nelson Mandela, Graça Machel et Desmond Tutu convoquent à Johannesburg une assemblée de dirigeants influents du monde entier qui veulent contribuer, à l’aide de leur expérience et de leur sagesse, à résoudre les problèmes les plus importants de la planète. Nelson Mandela annonce la formation de ce conseil des Global Elders (les anciens, ou sages, universels) dans un discours lors de son 89ème anniversaire. Desmond Tutu est président du conseil et ses membres fondateurs incluent également Kofi Annan, Ela Bhatt, Gro Harlem Brundtland, Jimmy Carter, Li Zhaoxing, Mary Robinson et Muhammad Yunus.

Il participe avec David Rhodes et Richard Evans à la bande originale du film Sea monsters du National Geographic. Il reçoit un BMI Icon le 16 octobre 2007 et le 28 janvier 2008 est honoré d’un MIDEM, prix décerné par l’industrie du disque. Il a travaillé avec Thomas Newman sur la bande son du film d’animation Pixar WALL e. Il reçoit des mains du guitariste The Edge (de U2) un prix d’Amnesty international, « Ambassadeur de conscience 2008 ». On peut estimer aujourd’hui qu’il a vendu 35 millions d’albums (carrière solo).

Début 2007, il a déclaré vouloir produire un nouvel opus seul, sans l’aide d’une maison de disques. Pour cela, il a commencé une levée de fonds. Les parutions de Peter Gabriel sont assez espacées, ce dernier travaillant de front sur de nombreux projets. Ainsi, Up a mis 11-12 ans à paraître, conséquence du temps consacré à la gestion de Real World, la réalisation des projets multimédias Xplora1 et eVe, la mise en œuvre d’une BO, la participation au Dôme du millénaire et, dans la foulée, la sortie d’oVo. En outre, Peter Gabriel a publié, en 2008, une édition des journées Real World sous le nom Big Blue Ball, et le 15 février 2010, l’album de reprises Scratch My Back. Parmi les projets officiellement annoncés via le site officiel de l’artiste, un album symphonique du nom de New Blood sorti le 10 octobre 2011. Une version filmée en 3D est présentée sur plusieurs écrans de cinéma le 17 octobre 2011. L’album studio I/O est en suspens depuis quelques années, et une version personnalisée de oVo dénommée Son of oVo est toujours en projet.

Discographie

Avec Genesis

Disques personnels

Participations

Peter Gabriel a contribué par des chansons originales à plusieurs films :

Il a également enregistré ou remixé des morceaux pour les jeux vidéo de la série Myst :

Vidéographie

Jeux vidéo

Plates-formes de distribution musicale

Récompenses

En 1995, il est l’un des deux lauréats de la première édition du Prix Nord-Sud (aux côtés de Vera Duarte) décerné par le Centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe.

Il reçoit en 2009, le Prix Polar Music avec José Antonio Abreu

(*) Wikipedia

Revenir en haut de la page. 24

photosimages
PHOTOS

petergabrielgreatesthit

petergabrieletgenesis

petergabrielstate

petergabriel2

bar

Revenir en haut de la page. 24

video-icon

VIDEOS
Peter Gabriel – Sledgehammer [1986]

.
PETER GABRIEL – BIKO

.

Image de prévisualisation YouTube Come Talk To Me

Revenir en haut de la page. 24

RS

Révolution Solaire de Peter GABRIEL

petergabrielrs13022012

Pour le 13/02/2012 à 17h31 T.U., à Woking (Royaume-Uni).

TRANSIT DU NOEUD NORD EN MAISON 5 ET DU NOEUD SUD EN MAISON 11:

L’amour :

Cette période favorise tout particulièrement votre vie affective. C’est ainsi que pourra intervenir une réussite en amour, soit qu’un nouvel amour entre dans votre vie, soit qu’un amour existant se sublime ou se voit concrétisé.

Les enfants :

Les rapports avec les enfants seront privilégiés. Vous obtiendrez beaucoup de satisfactions de ceux-ci, surtout d’un premier enfant. Dans le même esprit, si la puériculture est votre occupation, ce sera le moment de consécration de vos efforts. Par ailleurs, cette période est la plus propice pour concevoir un enfant.

Les spéculations :

Vous pouvez également pensez à la réalisation de certain « coups » en rapport avec les potentiels indiqués dans votre thème de naissance. L’or ici est particulièrement favorisé. Dans certains cas, des gains au loto, au tiercé, au casino ou à la loterie se produisent.

Toutefois n’oubliez pas l’adage « Pas de chance au jeu, chance en amour. » Ceci implique que vous ne pourrez pas jouer gagnant sur les deux tableaux à la fois et qu’il s’agit de faire la part des choses. Cela dit, vous pouvez tenter votre chance avec discernement sur certains plans financiers : les actions en bourse, etc. Bien entendu, ceci vous concerne si vous êtes suffisamment compétent dans ces domaines. (Quoique parfois même…)

Peut-être compenserez-vous ainsi une difficulté d’expansion ou de réalisation de grands objectifs par manque d’appuis ou de soutiens extérieurs qui, en même temps, vous seront refusés durant toute  cette période, à cause du passage noeud sud dans votre maison 11.

Les oeuvres :

Faites preuve de créativité, d’ingéniosité, mettez au point de nouvelles idées, de nouveaux produits : finissez ce livre que vous aviez abandonné, achevez cette peinture que vous aviez laissée. Les mots clés de cette période sont « produire, créer, réaliser ». Sortez donc tout ce que vous avez dans le ventre car vos efforts recevront la consécration méritée avant que le cycle ne s’achève.

Le spectacle :

Au-delà des jeux de hasard, les personnes occupées dans les amusements publics seront portés en avant-scène. Les domaines favorisés incluent le théâtre, le cinéma, la télévision… et toutes les occupations dans les loisirs et dans les amusements. Cette période favorise tant les jeux que l’amour, tant les plaisirs que les liaisons, tant le spectacle que les divertissements.

Le prestige :

C’est le moment d’exercer, tous vos talents dans des oeuvres qui vous apporteront la renommée. Eloignez-vous au contraire des appuis et des amitiés qui, de toute façon, seront adverses ou se déroberont. Sans appuis, extérieurs, vous ne pouvez tirer des joies et des ressources que de votre propre créativité, mais aussi d’un amour véritable. A vous de saisir cette chance qui passera avant que cette période ne s’achève. Ne vous égarez pas dans de grands projets utopiques.

Revenir en haut de la page. 24

-=-=- F I N -=-=-

____________________________________________________________________________________

Personnalité du 12/02/2012 – Louis RENAULT 12 février, 2012

Posté par phoenix2savoie dans : 02/2011,Industrie,Personnalités du jour , ajouter un commentaire

Louis RENAULT

Personnalité du 12/02/2012 - Louis RENAULT dans 02/2011 homepagetemplates On line : 1 2 3

newsg dans Industrie News : 1 2
articleconnexe dans Personnalités du jour Article connexe : André CITROËN

thmenatal Thème natal

symbolebiographie Biographie

photosimages Photos

video-icon Vidéos

astro1 Révolution Solaire
——————————————————————————————————————————-

Louis RENAULT

né le 12/02/1877 à 13h15 à Paris – FRANCE

THEME NATAL

louisrenault12021877

Qu’est-ce qu’un Thème Natal ?

Grâce aux coordonnées de naissance (date, heure et lieu), il est possible de calculer votre Thème Natal. Sur cet instantané pris au moment de votre premier cri sont inscrits vos facilités et vos talents, ainsi que les obstacles qui peuvent empêcher ou retarder leur éclosion. Afin de prendre connaissance de ces informations et de trouver, grâce à elles, le chemin de l’épanouissement, il convient de se livrer à un décryptage minutieux.

Revenir en haut de la page. 24

BIOGRAPHIE

Louis Renault, (*) né le 12 février 1877 à Paris où il est mort le 24 octobre 1944, est un inventeur français, pilote de course et chef d’entreprise pionnier fondateur emblématique de l’industrie automobile française avec l’empire industriel Renault. Accusé de collaboration économique avec l’occupant, il est arrêté en septembre 1944 et mourra en détention. Cette condamnation et les causes de son décès font pourtant débat et ont donné lieu à des procédures judiciaires posthumes.

Enfance de Louis Renault

200px-Renault_Fr%C3%A8res_Trois_BW

Les trois frères Renault : Marcel, Louis et Fernand.

Il naît le 12 février 1877 au 14 place de Laborde à Paris (8e arrondissement)1 dans une famille bourgeoise parisienne dont il est le dernier enfant sur cinq (il a une sœur : Marie Berthe (1868-1889), et trois frères : Marie Joseph (1863-1886), Fernand et Marcel). Son père, Alfred Renault (1828-1892) a bâti une solide fortune dans le commerce de tissus et des boutons et sa mère Louise Berthe Magnien est la fille de commerçants aisés.

En 1891, alors qu’il est âgé de 14 ans, passionné de mécanique et d’électricité, timide et solitaire, peu bavard, il installe un atelier au fond du jardin de la résidence secondaire familiale à Boulogne-Billancourt près de Paris. Il modifie un moteur Panhard, multiplie les inventions, dessine inlassablement des plans, dépose ses premiers brevets et s’enferme dans sa solitude créative. Sa passion le pousse à négliger ses études. Il passe une grande partie de son temps dans l’atelier où Léon Serpollet fabrique des moteurs de voiture à vapeur.

Il étudie au lycée Condorcet dans le 9e arrondissement, abandonne les études qui ne sont pas son fort après le baccalauréat et compte sur son imagination prolifique, son intuition et son pragmatisme.

Première automobile

200px-Louis_Renault_with_his_first_car

Louis Renault et sa première voiturette Renault Type A en 1903

Avant cette date, Renault a tout de même essayé de créer sa première entreprise, mais ce n’est qu’en 1898, à l’âge de 21 ans, qu’il construit sa première voiturette, la Renault Type A, en modifiant un tricycle De Dion-Bouton pour y ajouter une quatrième roue, une transmission par cardan, une boîte à 3 vitesses avec la troisième en « prise directe » de son invention, et une marche arrière, le tout capable d’une vitesse de 50 km/h.

Le 24 décembre 1898, lors du réveillon de Noël avec ses frères et des amis, en gravissant au volant de sa petite voiture devant une foule épatée, toute la rue Lepic, il empoche ses 12 premières commandes fermes assorties d’un acompte de soixante louis d’or et décide de devenir constructeur d’automobiles. Quelques mois plus tard, il dépose le brevet de la boite de vitesse à « prise directe » – elle sera à l’origine de sa fortune et sera adoptée par tous les constructeurs automobiles de l’époque.

Fondation de Renault Frères

200px-Renault_Fr%C3%A8res_BW

L’usine Renault Frères, rue du Cours (actuelle « Avenue Emile Zola ») à Boulogne-Billancourt au début du XXe siècle

Le 25 février 1899, ses deux frères Marcel et Fernand, qui gèrent la firme de textile paternelle « Renault Fils, tissus en gros » fondent la société Renault Frères au 10 rue du Cours à Boulogne-Billancourt (actuelle « Avenue Emile Zola ») en apportant chacun la moitié d’un capital de 60 000 francs-or et 60 employés sans croire véritablement ni à l’automobile ni au génie de leur frère. Louis n’est pas associé, simple salarié mis à l’épreuve et bénéficiaire de son brevet. Marcel se charge de l’administratif et Louis se consacre complètement à la conception et la construction des voitures. À la fin de la première année, 76 voiturettes sont produites et vendues.

Pilote de course automobile

200px-Marcel_Renault_1903

La voiture de Marcel Renault dans le course automobile Paris-Madrid en 1903

200px-Renault_freres_color

Publicité voitures Renault Frères

En août 1899, il s’aligne avec son frère Marcel, au départ de la course Paris-Trouville et obtient sa première victoire d’une longue série de courses de ville à ville. Dans leur catégorie, les Renault n’ont pas de rivaux. Ils gagnent dans la foulée Paris-Ostende, Paris-Rambouillet et Toulouse-Paris. La même année, il achève la construction de sa première voiture à conduite intérieure. Ses grands succès en compétition automobile font sa célébrité et le succès de ses commandes vendues 3 000 francs or, soit dix ans d’un salaire moyen de l’époque.

Louis participe avec Marcel à une épreuve non officielle aux Jeux olympiques d’été de 1900. Louis a remporté, seul, le 1er Grand Prix de Pau dans la catégorie voiturettes, en 1901.

En 1902, les usines Renault s’étendent sur 7 500 m² à Boulogne-Billancourt avec plusieurs modèles au catalogue. Louis présente son premier moteur Renault, 24 CV, 4 cylindres.

Disparition accidentelle de Marcel Renault

En 1903, Louis perd son frère Marcel, âgé de 31 ans, victime d’une sortie de route près de Couhé-Vérac en Poitou-Charentes lors de la course automobile Paris-Madrid. Traumatisé par cette mort, il abandonne la compétition et recrute des pilotes expérimentés pour piloter ses voitures partout dans le monde. Il rachète les parts de société de son frère disparu et Fernand développe le réseau commercial de Renault Frères en France, en Europe et aux États-Unis.

En 1905, la société reçoit sa première grosse commande : 250 taxis. Louis transforme ses installations artisanales en industrie de production de série et devient le premier constructeur automobile français. Deux ans plus tard, un taxi sur deux en France et en Angleterre sont des Renault qui s’exportent avec succès jusqu’à New York et Buenos Aires.

En 1906, Louis se lance avec succès dans sa seconde passion avec la fabrication de moteurs d’avion performants qui battent record sur record dans les airs.

En 1908, Fernand Renault vend ses parts de société à Louis et prend sa retraite. Il meurt des suites d’une longue maladie en 1909. Louis Renault devient alors à 32 ans seul héritier de la fortune familiale et seul maître de sa société qu’il rebaptise « Société des Automobiles Louis Renault ». Il est très inventif et ses voitures sont de plus en plus performantes.

En 1911, il effectue un voyage aux États-Unis pour étudier les méthodes industrielles de son concurrent Henry Ford avec son modèle unique et pas cher, la Ford T. Sa tentative d’appliquer le chronométrage pour augmenter la productivité (taylorisme) en France se heurte à de sérieux problèmes sociaux et il essuie un mouvement de grève en 1913 dans son usine de plus de 136 000 m2. Souvent autoritaire et colérique, parfois intransigeant, Louis Renault sait aussi faire preuve d’ouverture d’esprit et de souplesse dans la gestion des affaires sociales. S’il a recours au lock-out, comme la plupart des industriels de cette période, il est pourtant l’un des premiers à autoriser la délégation ouvrière dans ses usines (1912) et à introduire d’importantes réformes sociales, de concert avec son ami, le socialiste Albert Thomas, pendant la Grande Guerre. Le bureau d’étude reste son domaine réservé ; il s’y montre acharné au travail surdoué, prolifique, inventif plein de génie.

200px-3c15011u

Char Renault FT-17 sur le front allemand en 1918

Après une longue liaison avec la cantatrice Jeanne Hatto, le 26 septembre 1918, Louis Renault (41 ans) épouse à Herqueville (Eure) la sœur de Jacques Boullaire, Christiane Boullaire (1897-1979). Le couple aura un fils Jean-Louis. Christiane deviendra la maîtresse de Drieu La Rochelle qui décrira leur liaison dans son roman Béloukia et qui l’entrainera vers le fascisme.

Première Guerre mondiale

Les usines de Billancourt sont en partie fermées au moment de la mobilisation, en août 1914. Mais les exigences de la Défense Nationale et la rapide avancée de l’armée allemande contraignent les autorités à rouvrir l’entreprise. Louis Renault, lui-même mobilisé comme sapeur-aérostier, et quelques-uns de ses ouvriers et collaborateurs sont mis en sursis d’appel ou rappelés du front. En août 1914, il est convoqué par l’état-major, puis envoyé à Bordeaux pour y rencontrer le ministre Millerand, replié avec le gouvernement Poincaré depuis le 2 septembre. Il reçoit l’ordre de fabriquer des obus en grande quantité pour l’armée. En septembre, 1 200 taxis Renault sont réquisitionnés par le général Joseph Gallieni pour envoyer des renforts à la VIe armée du général Michel Joseph Maunoury et stopper ainsi l’avancée allemande ; ils entreront dans la légende sous le nom de taxis de la Marne.
Pendant quatre ans, Louis Renault participe intensivement à l’effort de la guerre. En plus des voitures, camions, tracteurs, obus et fusées, il construit des éléments de fusils et de canons, des moteurs d’avion et même des appareils de reconnaissance (avion AR). Du torpédo 11 CV type « guerre » à la 6 cylindres du maréchal Joffre, Renault livre à l’armée un à peu près tous les types de voitures de sa gamme 1914. En 1917, avec l’appui du général Jean-Baptiste Eugène Estienne, l’industriel dessine et construit le premier char mitrailleur léger Renault FT 17 dont les qualités remarquables contribuent à la victoire finale de 1918.
Cette participation à l’effort de guerre aurait été impossible sans le travail intensif du personnel des usines Renault. En plus des ouvriers mobilisés, rappelés du Front, l’entreprise bénéficie d’un contingent important de main d’œuvre féminine, étrangère et coloniale. La pénibilité des conditions de travail (onze heures par jour, sept jours sur sept chez Renault jusqu’en 1917), la lassitude de la guerre et le coût de la vie, entraînent d’importants mouvements sociaux, surtout en 1917, à Paris, Billancourt et dans toute la région parisienne. C’est à cette époque que Renault introduit, en concertation avec Albert Thomas, d’importantes réformes sociales, tels que l’institution des délégués ouvriers ou encore l’établissement d’un salaire minimum. Déjà, avant ce mouvement de grève, Renault avait favorisé à Billancourt la création d’une grande coopérative ouvrière (1916) et dès avant la guerre, une société de secours mutuels, qui assuraient à une partie de son personnel des indemnités en cas de maladie. D’après l’historien Patrick Fridenson, Louis Renault fut l’un des pères des allocations familiales en France. Les conditions de travail pendant la Grande Guerre n’en demeuraient pas moins très pénibles et souvent dangereuses. L’effondrement d’un atelier provoqua ainsi la mort de 26 personnes, en juin 1917.
C’est à la fin de la guerre que Louis Renault imagina plusieurs projets sociaux, notamment l’accession à la propriété de la classe ouvrière, le développement des transports péri-urbains, la création de cités-jardins ou encore l’institution de commissions régionales paritaires, patronales et ouvrières. La contribution exceptionnelle de Louis Renault à la victoire des Alliés fit de lui un héros international et décupla l’image de Renault dans le monde. En 1918, il est le seul civil à être décoré de la Légion d’honneur.

Entre-deux-guerres

En 1919, les Américains, épargnés par la guerre, ont pris une considérable avance économique, industrielle et technologique sur l’Europe et sont entrés dans l’ère de la consommation, grâce surtout à Ford qui produit en série des véhicules bon marché démocratisés, moteurs de l’économie nationale américaine. L’âge d’or des voitures françaises est terminé. Louis est un des trois cofondateurs de la Compagnie des Messageries Aériennes.

L’empire Renault se développe et en 1928 Louis Renault est le patron autoritaire et emblématique de 20 000 employés, une place qu’il occupe presque 20 ans.

En 1921, Louis développe avec succès la Société Anonyme des Usines Renault (SAUR) en empire industriel et fait entrer une banque dans son capital pour tenir tête à la concurrence mondiale. À l’image de Ford, Renault acquiert l’ensemble des éléments utiles à son développement : fonderies, forges, carrières de sable, domaine forestier, scierie, aciers, carton, caoutchouc, huiles, lubrifiants, matériel électrique, etc.

300px-Ile_seguin

Usine Renault de l’Ile Seguin à Boulogne-Billancourt

Île Seguin à Boulogne-Billancourt, symbole des luttes sociales ouvrières

En 1922, Louis lance sa première chaîne de montage moderne et en 1929 il démarre sa grande usine historique de fabrication moderne sur l’île Seguin à Boulogne-Billancourt, symbole et emblème de progrès industriel et symbole de luttes sociales. Il entre également en compétition effrénée dans tous les domaines industriels et techniques avec son grand rival André Citroën aux dépens des petits constructeurs qui disparaissent.

En 1928, Jean Mermoz franchit la cordillère des Andes à bord d’un Latécoère 25 à moteur Renault.

En 1929, la marque est présente dans 49 pays partout dans le monde mais les États-Unis assurent 85% de la production automobile mondiale. Louis Renault rachète la société des avions Caudron, entre dans le capital d’Air France et participe à la création d’Air Bleu pour le transport postal aérien en France.

En 1934, Citroën lance avec succès la révolutionnaire Citroën Traction Avant, mais André Citroën doit déposer le bilan suite à une gestion hasardeuse et meurt en 1935. Malgré les sollicitations du gouvernement, Louis refuse de reprendre son concurrent par peur des difficultés de fusion au profit de l’industriel Michelin.

En 1936, à la suite de la victoire du Front populaire aux élections législatives d’avril, les ouvriers de Renault Boulogne-Billancourt deviennent les leaders de l’amélioration des conditions de travail et de vie et de la lutte ouvrière syndicale en France. La production atteint en même temps le chiffre record de 61 146 véhicules.

Seconde Guerre mondiale

En 1939, les usines de Billancourt sont parmi les premiers fournisseurs de matériel de guerre pour l’armée française. En mai 1940, Louis Renault s’envole pour les États-Unis afin d’y accélérer la production de chars de combat et résister à l’avancée allemande. Il y rencontre le président F. D. Roosevelt ainsi que plusieurs industriels et généraux américains. Mais il est trop tard. En son absence, ses usines sont réquisitionnées par la Wehrmacht et, une fois qu’il est de retour à Paris, deux ateliers, détachés de l’usine, sont contraints de réparer des chars de combat (Renault), suite à un accord intervenu entre François Lehideux, neveu par alliance de Louis et administrateur des usines Renault, le baron Petiet, président de la Chambre syndicale des constructeurs d’automobiles et le ministre allemand Schmidt. Les usines Renault sont en effet passées sous administration allemande sous tutelle de Daimler-Benz. L’usine fonctionne au ralenti, notamment en raison du manque de matières premières, des pénuries d’énergie, des conséquences des différents bombardements (3 mars 1942, 4 avril et 15 septembre 1943), mais aussi du manque d’entrain de Renault, de ses ouvriers et collaborateurs à satisfaire les exigences de l’occupant. La production des usines Renault pendant l’Occupation représentera environ 60 % de la production de la seule année 1939 pour la France, et 29 % de celle du mois de mai 1940 pour la Défense Nationale. Renault fabriquera moins de camions que Citroën avec un effectif pourtant deux fois supérieur. Cependant, Renault n’a pas aidé la résistance, contrairement à Michelin et Peugeot, à partir de 1943.

220px-Louis_Renault%2C_Washington%2C_1940

Louis Renault à Washington en juin 1940

Au cours de l’Occupation, les très sérieux problèmes de santé dont souffre Louis Renault (insuffisance rénale majeure) s’aggravent. Il devient aphasique, ne parvient plus à tenir de conversation, ni à écrire.

Incarcération et disparition

Après la libération de Paris, il est accusé de collaboration et la presse écrite se déchaîne contre lui. Un mandat est délivré contre lui le 19 septembre 1944 pour « atteinte à la sûreté extérieur de l’état ». Le 23 septembre 1944, malade, il se rend librement à la convocation d’un juge qui l’inculpe et le fait aussitôt incarcérer à la prison de Fresnes, où il est mis au secret et battu à maintes reprises par des FTP qui l’incriminent de « commerce avec l’ennemi ». Sa santé se dégrade rapidement, il est laissé sans soins et se plaint d’être battu pendant la nuit. Sa femme, Christiane Renault, réussit à le faire examiner début octobre par un médecin qui diagnostique une vertèbre cervicale fracturée ainsi qu’une crise d’urémie aiguë. Il est alors transféré dans l’hôpital psychiatrique de Ville-Evrard à Neuilly sur Marne, puis le 9 octobre à la clinique Saint-Jean-de-Dieu à Paris où il serait sorti un instant du coma pour murmurer à son épouse : « Et l’usine ? » Il décède le 24 octobre 1944 à l’âge de 67 ans, un mois après son incarcération.

L’instruction menée en 1956-1957, suite à la plainte contre X pour assassinat déposée par Christiane Renault, n’a permis de connaître que partiellement les conditions de sa détention et les mauvais traitements subis à la prison de Fresnes. Dans le contexte de l’épuration, la mort de Louis Renault ne causa que peu d’émotion.

Louis Renault est inhumé à Herqueville dans l’Eure.

Nationalisation

Le 16 janvier 1945, trois mois après la mort de Louis Renault, une ordonnance du Gouvernement provisoire de la République française présidé par le général de Gaulle prononce la dissolution de la société Renault et sa nationalisation sous le nom de « Régie nationale des usines Renault ». Dans l’exposition des motifs, Louis Renault était accusé de manière vague. Les auteurs de l’ordonnance avaient estimé, lors de la préparation du texte, qu’un tel acte serait « exorbitant du droit commun ». Avant même la publication de l’ordonnance, le directeur, René de Peyrecave, qui avait eu la responsabilité effective de l’usine pendant l’occupation, et qui la revendiquait, est mis en liberté provisoire. En 1949, il obtient un non lieu.

En 1982, un résistant de l’Organisation civile et militaire et cadre de l’entreprise, Robert de Longcamps, réclame en vain la réhabilitation de Louis Renault « injustement accusé de collaboration avec l’ennemi », mais sa lettre au garde des Sceaux, Robert Badinter, reste sans réponse. Le centralien Pierre Lefaucheux, ingénieur membre de la résistance, est nommé directeur général de la nouvelle régie nationale.
D’après l’acte de nationalisation, « C’est en connaissance de ces faits (prestations pour l’armée allemande) et en pleine connaissance des préjudices qu’ils ont causés au pays, que le gouvernement a décidé de procéder à la nationalisation de ces usines … ». Et pourtant, au même moment, le commissaire du gouvernement met René de Peyrecave, P-DG des usines Renault, en liberté provisoire, en estimant que « l’entreprise avait travaillé sous la contrainte et sans zèle pour l’occupant » .

Le 29 juillet 1967 une loi a reconnu le droit à l’indemnisation partielle de Jean-Louis Renault, unique héritier direct de Louis Renault vis-à-vis de biens personnels non industriels (aucune référence).

En 2011, sept des petits-enfants de Louis Renault engagent une procédure afin d’obtenir une indemnisation du préjudice causé par la nationalisation. Ils tentent de faire valoir la question prioritaire de constitutionnalité, en arguant du fait que l’ordonnance N° 45-68 du 16 janvier 1945 qui institue la nationalisation serait contraire aux droits fondamentaux, de la propriété notamment. Ils sont déboutés le 11 janvier 2012 : Le Tribunal de grande instance de Paris se déclare incompétent pour statuer sur leur demande. Leurs avocats ont annoncé qu’ils feraient appel.

Distinctions

Louis Renault est titulaire de la Grand-croix de la Légion d’honneur pour sa contribution exceptionnelle à la victoire de la Première Guerre mondiale en 1918. Il a été radié par le gouvernement de Vichy.

Voir aussi

Bibliographie

(*) Wikipedia

Revenir en haut de la page. 24

photosimages
PHOTOS

louisrenault

louisrenaultpatronabsol

louisrenault2 Louis Renault

louisrenault40cv Usines Renault.

louisrenaultsigle Sigle Renault à travers le temps.

loisrenault94

louisrenault25cvtypebm1 Véhicule personnel de Louis Renault.

bar

Revenir en haut de la page. 24

video-icon

VIDEOS

Louis Renault et l’industrie automobile Emission Le Journal de l’Histoire consacrée à Louis Renault et à l’industrie automobile, présentée sur La Chaîne Histoire par Guillaume Durand, avec Michel Holz et Laurent Dingli, septembre 2000.

L’Affaire Louis Renault – Prise Directe, 26… Les descendants de Louis Renault veulent réhabiliter leur grand-père. Reportage de Stéphane Sanchez pour Prise Directe, présenté sur France 2, le 26 avril 2011 par Béatrice Schönberg.

Le combat des descendants de Louis Renault Reportage de Marina d’Eté sur le combat des descendants de Louis Renault pour la réhabilitation de leur grand-père et la condamnation du Centre de la Mémoire d’Oradour-sur-Glane.

Image de prévisualisation YouTube Ce film est l’histoire de deux destins tragiques qui se confondent avec les destins de la France et du monde dans la première moitié du XXe siècle.

Image de prévisualisation YouTube Film sur la firme RENAULT au travers l’histoire.

Revenir en haut de la page. 24

RS

Dernière Révolution Solaire de Louis RENAULT

louisrenaultrs12021944

Pour le 13/02/1944 à 19h33 T.U., à Paris.

TRANSIT DU NOEUD NORD EN MAISON 2, ET NOEUD SUD EN MAISON 8

Vous disposez d’un soutien planétaire pour réaliser vos désirs et vos souhaits les plus chers. Vous pouvez enfin obtenir les résultats espérés par rapport à ce que vous avez semée. Ni plus ni moins. Mais attention: si tout vous est égal, si vous ne formulez pas vos buts avec une extrême précision ; en d’autres termes, si vous ne demandez rien, le destin ne pourra que vous satisfaire de la même manière, c’est-à-dire avec « rien ».

Vous êtes seul à pouvoir générer une réponse du destin… La condition est de formuler la demande… Avec précision, persistance et détermination. Demandez, redemandez et… Vous recevrez, c’est votre période.

Par ailleurs, vous constaterez que l’état de vos finances personnelles, celles que vous obtenez par vos propres efforts s’améliorera nettement.

Activez vous donc vers l’amélioration de vos ressources ; vous serez largement récompensé de vos efforts.

Cette période favorise les requêtes, les finances et les ressources personnelles, sous tous rapports. Si c’est de l’argent que vous souhaitez, vous trouverez les moyens de l’acquérir. Si c’est une réputation, vous l’obtiendrez. Si c’est la connaissance, vous trouverez le maître. Ayez une confiance absolue dans vos démarches. Accomplissez-les et puis laissez le destin faire le reste. A ce stade, vous êtes convaincu qu’elles porteront des fruits. Par conséquent, elles ne vous concernent plus. Oubliez-les de manière à éviter les attentes anxieuses ou obsessionnelles. Ce sont ces dernières qui « bloquent » le déroulement de votre destin et empêchent celui-ci de réaliser vos désirs. Faites en vous la paix de l’esprit, adoptez une attitude confiante.

Evitez tout emprunts, aides ou supports d’autrui. Rappelez-vous que seuls vos efforts sont productifs en une telle période. Dans le même esprit, ne tentez pas de vous associer avec une ou un partenaire doté. C’est un piège qui aliénera votre liberté.

C’est en vous seul que vous devez trouver la force d’accomplir vos espérances. A cette condition, toutes les forces planétaires concourront à vous satisfaire.

Revenir en haut de la page. 24

-=-=- F I N -=-=-

____________________________________________________________________________________

Personnalité du 28/02/2011 – Jésus-Christ 28 février, 2011

Posté par phoenix2savoie dans : 02/2011,Personnalités du jour,Religion , ajouter un commentaire

————————————— PERSONNALITE DU JOUR ———————————–

http://www.fwallpapers.net/pics/misc/Christmas/Jesus-Christ-Star.jpg

http://fc.img.v4.skyrock.net/fc2/my-christmas-dream/pics/1969976867_1.jpg

Naissance de Jésus-Christ dans une étable en plein hiver et seulement réchauffé par le souffle des animaux domestiques de ses parents, Marie et Joseph.

 

rois mages

Les rois-mages on été guidé par une étoile qui brillait juste au-dessus de l’étable du nouveau-né ;  ce qui leur permis de trouver l’enfant Jésus. Les rois-mages lui ont offert de l’or de l’encens et de la myrrhe.

 

http://store.lds.org/images/estore/products/eng/842_62124000_p_600.jpg Jésus apprend à devenir charpentier avec son père Joseph. (Tableau de Del Parson.)

 

Personnalité du 28/02/2011 - Jésus-Christ dans 02/2011 843_62500000_p_348 L’enfant Jésus dans le temple. (Tableau de Grant Romney Clawson.)

 

909_62163000_p_348 dans Personnalités du jour Jésus purifie le temple. (Tableau de Carl Heinrich Bloch.)

 

491_62496000_p_348 dans Religion Jésus et les pêcheurs. (Tableau d’Harry Anderson.)

 

1221_81443000_p_348 Sermon sur la montagne. (Tableau de Carl Heinrich Bloch.)

 

849_62148000_p_348 Jésus ressuscite Lazare.

 

582_62557000_p_348 Jésus ordonne les apôtres. (Tableau d’Harry Anderson.)

 

673_62174000_p_348  883_62177000_p_348

La dernière cène.                                    Le reniement de Pierre.

 

918_62468000_p_348 Jésus est trahit par Judas. (Tableau de Ted Henninger.)

 

http://www.4to40.com/images/culture/Passion_of_Christ/Passion_of_Christ.jpg http://wheat4paradise.files.wordpress.com/2010/03/jesus-before-the-crowd.jpg

La passion du Christ.

http://www.evangile-et-liberte.net/elements/numeros/222/jesus_christ_superstar_opt.jpeg

http://canons-regular.org/uploads/images/crucifixion-3.jpg

Jésus crucifié sur la croix.

http://www.christ-roi.net/images/a/ac/Linceul-Face-Jesus-Christ--.jpg Le linceul dans lequel le corps du Christ a été enveloppé avant d’être ensevelit.

 

http://www.turnbacktogod.com/wp-content/uploads/2009/02/the-resurrection-of-jesus-christ.jpg La résurrection de Jésus-Christ.

bar

http://www.jesuschrist.com/

http://www.info-bible.org/cinq/jesus.htm

———————————————————————————————————–

Jésus-Christ de Nazareth

né le 28 Février -0006 à Bethléem – PALESTINE

jsuschrist28020006

Jésus-Christ, le Christ ou simplement Christ est le nom donné à Jésus de Nazareth par les chrétiens, qui le reconnaissent comme le Messie (χριστός / Christos en grec ancien), « l’oint du Seigneur » annoncé par l’Ancien Testament du judaïsme, mort et ressuscité pour le salut des Hommes.

Du fait de l’influence du christianisme dans la culture occidentale Jésus-Christ est devenu un synonyme de Jésus de Nazareth dans le langage courant.

Il est considéré par les chrétiens comme le Messie et le Fils unique de Dieu. Il tient des rôles divers dans plusieurs courants chrétiens aux croyances diverses.

Il y eut, dès les premiers siècles après la mort de Jésus de Nazareth, de multiples conceptions et interprétations de son message. De nombreuses discussions ont notamment porté sur l’articulation entre les natures divine et humaine de l’homme, en général, et de Jésus-Christ, en particulier, un sauveur qui sera considéré par les chrétiens comme l’unique accès à Dieu.

Le Jésus de l’histoire

Jésus de Nazareth.

Les croyances en Jésus-Christ se réfèrent à l’histoire de Jésus le Nazaréen, Juif de Galilée, qui apparaît au Ier siècle dans le cercle de Jean le Baptiste avant de s’engager, entouré de quelques disciples, dans une courte carrière de prédication itinérante d’un à deux ans et demi, essentiellement en Galilée, en pratiquant guérisons et exorcismes. Il suscite engouement et ferveur, s’attirant la méfiance des autorités politiques et religieuses, avant d’être arrêté, condamné et crucifié vers l’an 30 à Jérusalem pendant la fête juive de la Pâque, sous l’administration du préfet Ponce Pilate.

Dans les premières décennies qui suivent la mort de Jésus de Nazareth vers 30, ses disciples vont se constituer en petites communautés autour de deux croyances : celle que Jésus était le messie attendu par les juifs, et celle qu’il était ressuscité et était apparu à un certain nombre de témoins. Ce « mouvement des disciples de Jésus », par ses croyances en la messianité et la résurrection de Jésus, constitue alors une secte particulière au sein du judaïsme dit du second Temple, beaucoup plus diversifié que ce qu’il deviendra après 70 sous l’impulsion du judaïsme pharisien, qui donnera le judaïsme rabbinique.

La croyance en Jésus-Christ est marquée dès ses débuts par la prédication de Paul de Tarse, l’« apôtre des gentils » qui ne connût pas le Jésus historique, mais à qui celui-ci serait apparu après sa résurrection.

Le « Jésus terrestre »

La problématique du « Jésus terrestre » et des traditions qui en relèvent concernent les représentations théologiques du Jésus telles que conservées dans la littérature évangélique. Sans qu’il faille autant opposer symétriquement sur ce sujet recherche et tradition, les recherches sur le Jésus historique – qui relèvent elles de la modernité – ne sont accessibles qu’à travers les traditions du « Jésus terrestre ».

Néanmoins, « la question du Jésus historique s’efforce de discerner à travers les premières traditions sur le Jésus terrestre les traces qui permettent d’approcher le Jésus de l’histoire. En revanche, interpréter les traditions du Jésus terrestre pour elles-mêmes, c’est rechercher comment les premières communautés chrétiennes ont formulé leur témoignage de foi au Jésus qui a vécu et qui est mort à Jérusalem  ».

La construction des dogmes chrétiens

Les plus anciens textes chrétiens sont les lettres de Paul de Tarse, dont sept sur les quatorze du Nouveau Testament sont aujourd’hui considérées comme authentiques et écrites entre 50 et 55. Jésus y est présenté comme « Seigneur » investi de la puissance et du salut divins. Paul cependant ne discute pas de la nature divine ou humaine de Jésus. L’essentiel de la profession de foi de Paul (on parle aussi de kérygme) est exprimée dans la Première épître aux Corinthiens. Elle repose sur l’affirmation du salut par un rédempteur divin, le Messie envoyé par Dieu pour racheter les péchés des hommes.

220px-Christus_Ravenna_Mosaic

Christ pantocrator, mosaïque de la Basilique Saint-Apollinaire-le-Neuf à Ravenne.
Les trois doigts joints symbolisent la Trinité, les deux doigts levés la double nature humaine et divine.

Dans les trois évangiles synoptiques, Jésus est désigné alternativement comme messie, Fils de l’homme ou Fils de Dieu. Il s’agit de dénominations juives qui seront réinterprétés par la tradition chrétienne. Le terme de messie, que le Jésus historique semble avoir rejeté désigne dans les prophéties d’Isaïe le serviteur souffrant annonçant le Royaume de Dieu. Le Fils de l’homme, dans le Livre de Daniel, était la personnification du peuple élu dans sa pureté initiale exempte de péchés. L’appellation « Fils de Dieu », qui sera le fondement de la doctrine de la Trinité chrétienne, était un titre des souverains hellénistiques, et pour les juifs celui du messie en tant que roi d’Israël.

L’idée de la divinité de Jésus apparaît clairement à la fin du Ier siècle, dans les textes que la tradition chrétienne attribuera à l’apôtre Jean (écrits dits johanniques : l’évangile de Jean qui fait de Jésus le « Verbe de Dieu », les trois Épîtres de Jean et l’apocalypse), ainsi que dans des lettres attribuées à Paul de Tarse, et qui sont aujourd’hui considérées comme des pseudépigraphies plus tardives : épître aux Colossiens et épître aux Éphésiens, qui affirment la préexistence du Christ, « image du Dieu invisible », en faisant l’incarnation de Dieu.

Les différents rédacteurs du dogme d’une lente orthodoxie qui se construira au fil de différents conciles fondent leurs réflexions sur les textes de l’Ancien Testament et de certains évangiles, présentés dans une articulation cohérente, dont les différentes parties se complètent. Ce sera durant plusieurs siècles l’émergence et l’alternance d’opinions diverses qui se confronteront à travers les différents conciles convoqués par les empereurs romains en vue de formuler la foi de l’Église avec une précision de plus en plus rigoureuse.

Les premiers conciles de Nicée en 325 et de Constantinople en 381 aboutiront au « Symbole de Nicée », credo qui définit ainsi la croyance orthodoxe en Jésus-Christ :

« Nous croyons en un seul Seigneur, Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles, Lumière issue de la Lumière, vrai Dieu issu du vrai Dieu, engendré et non créé, consubstantiel au Père et par qui tout a été fait ; qui pour nous les hommes et pour notre salut, est descendu des cieux et s’est incarné du Saint-Esprit et de la vierge Marie et s’est fait homme. Il a été crucifié pour nous sous Ponce-Pilate, il a souffert et il a été mis au tombeau ; il est ressuscité des morts le troisième jour, conformément aux Écritures; il est monté au Ciel où il siège à la droite du Père. De là, il reviendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts, et son règne n’aura pas de fin. »

Ce credo s’opposait en particulier à l’arianisme, qui professait une absence de consubstantialité; mais il rappelait plus généralement ce qui était considéré comme hérésies, par rapport aux différentes conceptions de la divinité du Christ.

Le Messie Rédempteur

Messie et Christologie de Paul.

220px-Cristo_Redentor_Rio_de_Janeiro_4

Statue du Christ Rédempteur de Rio de Janeiro

Le Messie (de l’hébreu: מָשִׁיחַmashia’h) désignait initialement dans le judaïsme l’oint, c’est-à-dire la personne consacrée par le rituel de l’onction, réalisée par un prophète de Dieu. Christ est une traduction littérale de mashia’h utilisée dans la Septante.

La croyance chrétienne en Christ s’écarte cependant de la compréhension du Messie dans le judaïsme.

Elle donne une place centrale à la Résurrection; Paul de Tarse affirme dans l’épître aux Corinthiens : « Si Christ n’est pas ressuscité, notre prédication est vide et vide aussi votre foi ».

Le Christ est pour le christianisme le Rédempteur divin, le Messie envoyé par Dieu dont la mort sacrificielle doit racheter les péchés des hommes.

Nature humaine et nature divine

Logos (Christianisme).

L’un des principes les plus importants de la foi juive, est l’affirmation d’un et un seul Dieu, sans aucun intermédiaire, ni associé (shoutaf), et la croyance en Jésus en tant que Divinité, partie de Divinité ou fils de Dieu est incompatible avec le judaïsme, de même que sa messianité ou sa prophétie. Les Juifs ayant partagé l’une ou plusieurs de ces croyances, dont naturellement l’Église primitive, furent ostracisés par les Sages avec les Minéens (Voir le point de vue du judaïsme sur Jésus de Nazareth)

La croyance en la divinité de Jésus fut donc diversement acceptée dans les communautés chrétiennes du second siècle. Certaines (ébionites et elkasaïtes) vont rester attachées à la transcendance du Dieu du judaïsme traditionnel, et à l’humanité de Jésus. D’autres au contraire comme les marcionites, gnostiques et montanistes vont exalter la divinité de Jésus, et rejeter le corps et la matière.

Ignace d’Antioche (35-107) insiste sur la réalité de la vie terrestre de Jésus. Justin de Naplouse (Justin Martyr 105-135) recourt au terme logos, emprunté à la philosophie grecque, qui signifie la raison divine qui pénètre et gouverne le monde. Origène (185-254) essaie de comprendre comment la nature humaine s’unit à la nature divine en Jésus. Pour lui, Jésus ne peut être vraiment homme sans âme humaine; la nature divine ne pouvait s’unir directement avec le corps.

Enfin, ce qui deviendra le christianisme majoritaire de la « Grande Église » va tenir une sorte de voie moyenne, qui débouchera sur le concept de Trinité chrétienne.

La thèse d’une nature purement divine : des gnosticismes au monophysisme

Les gnosticismes chrétiens considèrent qu’il existe une nature bonne (divine ou créée par Dieu) et une mauvaise (terrestre, et/ou créée par un démiurge), non miscibles et en conflit. Ils se distinguent en cela du christianisme majoritaire qui estime que Dieu est l’unique créateur, et que tout ce qu’il a créé est d’une nature bonne; et qu’il n’y a pas de distinction à faire entre une nature divine et une nature charnelle.

Pour les gnostiques, la réalité de l’existence de Jésus parait secondaire par rapport à la signification qu’on lui prête. Il y existe une réflexion profonde sur la personnalité de celui qu’ils nomment le Sauveur qui reste fondamentalement étranger au monde. On retrouve ainsi ce thème : Le Sauveur descend sur terre pour le salut des hommes et à son tour, il assume, pour un temps leur destinée. Non dans le but de donner un sens au monde à la souffrance ici-bas, mais pour délivrer les parcelles lumineuses qui s’y sont dévoyées. Parmi ces courants gnostiques, on trouve le docétisme au IIe et IIIe siècle qui considère que l’humanité de Jésus n’est qu’une apparence, ce qui implique notamment que la mort sur la croix était une illusion. Sa postérité se retrouvera, plus tard, dans la pensée de Eutychès (378-453) dont se réclameront plusieurs églises monophysites.

Pour Marcion également, Jésus-Christ est la manifestation visible de Dieu avec un corps qui n’est pas fait de chair et de sang, un corps subtil, à travers lequel Dieu, pure transcendance, se manifeste à l’improviste sur le Jourdain. Marcion s’inscrit ainsi dans une radicalisation de la pensée paulinienne, en rupture totale avec le judaïsme, et ne dit mot de tout ce qui a trait à l’enfance de Jésus, de son baptême ou de ses racines juives. Le marcionisme, issu de la rupture de Marcion en 144 d’avec le presbyterium de Rome, verra des Églises fleurir un peu partout en orient pendant tout le IIIe siècle, prônant une forte exigence morale, l’ascèse et le mépris du corps. Ce sera contre lui que s’élabora la réflexion théologique des Pères de l’Église, le nombre considérable de traités anti-marcionniques en témoigne.

Le monophysisme, apparu au Ve siècle dans les écoles théologiques de l’empire byzantin, considère que la nature divine du Christ éclipse de fait sa nature humaine. Contre la reconnaissance de la consubstantialité du Père et du Fils, et de la nature humaine du Christ, les monophysites affirment que le Fils n’a qu’une seule nature et qu’elle est divine, cette dernière ayant absorbé sa nature humaine. Les monophysites s’opposent en cela également au nestorianisme. Le christianisme majoritaire souligne que l’union de ces natures n’a pas supprimé leur différence, et donc que Jésus est véritablement et pleinement un homme. Le Monophysisme est encore professé aujourd’hui, dans sa variante miaphysite. Ce sont les Églises préchalcédoniennes (arménienne, syro-jacobite, copte, etc.).

Une nature différente de celle de Dieu  : arianisme et unitariens

Unitarisme (théologie).

L’arianisme est issu des prêches d’Arius à partir de 312. Son point central est la nature de la relation entre Jésus et son Père du ciel et des positions respectives des concepts de « Dieu le père et de son fils Jésus ». L’arianisme, tentant de résoudre le problème entre éternel et contingent, défend la position que la divinité du Très-Haut est supérieure à celle de son fils fait homme. Les ariens adoptent le subordinatianisme, selon lequel Jésus-Christ est créé mais n’est pas de la même substance que Dieu, lequel est incréé et intemporel. Les ariens professent donc une absence de consubstantialité : Si le Fils témoigne de Dieu, il n’est pas Dieu, si le Fils a une position divine, elle est de moindre importance que celle de Dieu Lui-même. Le christianisme majoritaire soulignera en réponse, dans le Symbole de Nicée, que « Jésus-Christ [est] de même nature que le Père », c’est-à-dire qu’en la personne de Jésus, c’est bien un nouvel aspect de la réalité divine qui a été révélé : que « Dieu se fait homme pour que l’homme se fasse dieu ».

220px-St_Agatha_Illerrieden_Chorgem%C3%A4lde_2

Le baptême du Christ

Pour l’adoptianisme, Dieu adopte l’homme Jésus comme Fils, seulement lors de son baptême. Cette christologie s’appuie sur une version de Luc 3, 22, présente dans certains manuscrits, qui cite le psaume 2, 7 : « Tu es mon Fils, moi aujourd’hui, je t’ai engendré », au lieu de « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi j’ai mis toute mon affection ».

Une double nature : nestorianisme et vision trinitaire

Trinité chrétienne.

Le nestorianisme, né au Ve siècle de la controverse entre le patriarche de Constantinople, Nestorius et celui d’Alexandrie, Cyrille, considère qu’il y a eu une superposition en Jésus de deux personnes distinctes, l’une divine et l’autre humaine.

Le christianisme majoritaire souligne qu’il n’y a pas de distinction, que Jésus est à la fois « vrai homme et vrai Dieu », et donc que c’est bien dans le Jésus de Nazareth historique que le christianisme reconnaît le Fils de la Trinité. Le débat au Concile d’Éphèse a porté sur la désignation de Marie, qui n’a pas seulement donné naissance au Jésus historique, mais peut être qualifiée de « Mère de Dieu » ; au titre de cette maternité spirituelle elle est invoquée par les mystiques chrétiens qui veulent que le « Christ soit complètement formé en eux ». Le nestorianisme est représenté aujourd’hui au Moyen-Orient dans les Églises des deux conciles.

Dogmes issus des sept conciles

Concile œcuménique.

220px-IconChrist

Icône représentant le Christ dans une église orthodoxe.

On peut résumer, de façon schématique, l’évolution dans la formulation des courants dogmatiques dominants de la manière suivante :

Les Catholiques, les Orthodoxes des Églises des sept conciles célèbrent Jésus-Christ comme étant à la fois vrai homme et vrai Dieu, deuxième personne d’une Trinité. Les Églises protestantes européennes le confessent de même, tout en reconnaissant la liberté de conscience à leurs fidèles ; elles présentent donc des conceptions diverses et, même quand la formulation semble identique à celle des christianismes catholique et orthodoxe — qui disposent d’un large corpus dogmatique et d’une structure hiérarchique chargée de le maintenir et de l’enseigner —, il faut tenir compte du fait que le sens donné aux expressions n’exprime pas rigoureusement le même point de vue.

Pour les christianismes orientaux, la christologie est parfois un peu différente et la situation est assez complexe selon le nombre de conciles que ces Églises reconnaissent.

Toutes ces Églises orientales et l’Église catholique reconnaissent les conciles de Nicée et de Constantinople, et le Credo, ou profession de foi trinitaire, qui en est issu. Les Églises appartenant au Conseil œcuménique des Églises reconnaissent également la Trinité.

Les unitariens n’acceptent pas le dogme de la Trinité. Ils se réclament d’un monothéisme strict, en ce sens qu’ils ne conçoivent pas de trinité. On trouve des unitariens dans diverses Églises protestantes ou issues du protestantisme : Libéralisme théologique du Protestantisme libéral et Témoins de Jéhovah. Pour les mormons, par contre, Jésus-Christ est Jéhovah[14] et un personnage distinct du Père.

L’envoyé de Dieu

Si pour le christianisme, le Christ est l’unique Messie, d’autres religions, sans le considérer comme tel, le reconnaissent pour un envoyé de Dieu, un prophète ayant comme d’autres avant et après lui reçu une révélation divine.

Manichéisme

Le manichéisme, considérant que d’une part Dieu et le Bien et d’autre part le Monde et le Mal sont radicalement séparés, ne peut admettre un Jésus qui soit à la fois Dieu et homme. Contre cette séparation, Irénée de Lyon (120-140) affirme que Dieu veut partager sa vie avec l’homme et que donc la nature de l’homme n’est pas opposée mais volontairement adaptée à celle de Dieu et que tout cela est récapitulé en Jésus, Dieu et homme.

Islam

Îsâ.

220px-Medieval_Persian_manuscript_Muhammad_leads_Abraham_Moses_Jesus

Mahomet et les prophètes de l’islam, dont Abraham, Moïse et Jésus.

Dans le Coran, Îsâ apparait comme un prophète, annonciateur de Mahomet, qui prêche le monothéisme pur, accomplit des miracles, opère des guérisons, ressuscite les morts et connait les secrets du cœur. Ibn Arabi lui confère le titre de « sceau de la sainteté », « le plus grand témoin par le cœur », tandis que Mahomet est le « sceau des prophètes », « le plus grand témoin par la langue ». La représentation de Îsâ dans le Coran lui confère également une dimension eschatologique : son retour sur terre, en tant que musulman, est le signe de la fin du monde et du Jugement dernier tandis que beaucoup de hadiths le présentent comme le principal compagnon du Mahdi, Sauveur de la fin des temps.

On trouve dans le Coran quatre négations catégoriques concernant Îsâ, par crainte d’associationnisme (shirk) : il n’est ni Dieu, ni son fils, ni le troisième d’une triade — la Trinité étant assimilée au polythéisme —, pas plus qu’il n’a été crucifié car cela aurait été « indigne » d’un prophète de son importance.

Le modèle christique

Comme « fondateur » de religion, la figure du Christ fut un modèle pour les chrétiens.

Une œuvre comme L’imitation de Jésus-Christ, recueil d’aphorismes de la fin du XIVe siècle, alimenta la dévotion et la prière de nombreuses générations de chrétiens, surtout des laïcs, qui cherchaient dans leur vie quotidienne à vivre en respectant les préceptes du Christ (d’où son titre). Il commence par ces mots :

« Celui qui me suit ne marche pas dans les ténèbres, dit le Seigneur. Ce sont les paroles de Jésus-Christ, par lesquelles il nous exhorte à imiter sa conduite et sa vie, si nous voulons être vraiment éclairés et délivrés de tout aveuglement du cœur ».

L’Imitation eut un succès qui ne se démentit pas pendant des siècles. En 1450, il en existait plus de deux cent cinquante manuscrits. Il était au XIXe siècle une référence pour les catholiques et eut une grande influence sur Sainte Thérèse de Lisieux. De nouvelles éditions sortent encore régulièrement.

 

(*) Wikipedia

 

http://www.dailymotion.com/video/x3yonw

Image de prévisualisation YouTube

http://www.dailymotion.com/video/xhuzj

 

Révolution Solaire de Jésus-Christ

jsuschristrs28020027

Pour le 28/02/0027 à 01h07 T.U., à Jérusalem.

TRANSIT DU NOEUD NORD EN MAISON 7 ET DU NOEUD SUD EN MAISON 1:

Le domaine des unions, des fusions et des associations devient maintenant le plus profitable. La réussite de la période sera issue de vos alliances et de vos bons rapports avec autrui. Choisissez donc de « faire équipe » et de partager équitablement les tâches et les résultats. Seul, vous vous retrouveriez débordé, incapable de tout assumer, tenu d’abandonner des secteurs essentiels. Pire, un excès de tâches compromettra votre santé. Cette dernière, sous contrôle de votre ascendant, subit actuellement les influences du nœud sud qui balaie votre maison I. Ce nœud vous met ainsi en demeure de choisir entre votre indépendance et l’adhésion aux autres. Votre intégrité physique en dépend. Si vous projetez des aménagements ou des modifications dans vos affaires, évitez de le faire par fierté. Vous flatteriez ainsi votre ego et vous échoueriez, car votre ego est aussi contrôlé par votre ascendant. Assurez-vous plutôt en votre âme et conscience que ce que vous entreprenez est conforme à ce qu’autrui espère vraiment de vous. Ne vous laissez pas emballer par un besoin d’autosatisfaction, d’étalage ou de revanche car ceci serait un centrage sur vous même et sur vos seules options personnelles.

Faites-vous voir dans vos cercles et agrandissez-les. Vous n’y rencontrerez pas – ou peu – d’opposants. Au contraire, vous y serez bien accueilli et vous en retirerez des fruits inhabituels. Par ailleurs, s’il vous faut régler un problème juridique, vous aurez plus facilement gain de cause, à condition de vous livrer sincèrement. En résumé, le bon équilibre de votre période actuelle proviendra de votre capacité à cultiver vos relations, de manière sincère et désintéressée, sans revendications personnelles. Vous devez vous intégrer au-delà du besoin de vous distinguer. Individualisme, autonomie, indépendance ou autosuffisance sont des états à bannir jusqu’à la fin de période.

 

-=-=- F I N -=-=-

____________________________________________________________________________________

Personnalité du 27/02/2011 – Kenzo TAGADA 27 février, 2011

Posté par phoenix2savoie dans : 02/2011,Personnalités du jour,Styliste , ajouter un commentaire

————————————— PERSONNALITE DU JOUR ———————————–

http://www.architetturaedesign.it/immagini/amour-kenzo.jpg http://pearl-parfum.com.ua/images/kenzo_Tokyo_By_Kenzo_m.jpg

http://www.japaninc.com/files/images/mgz-76_western-fashion_Kenzo-Takada.jpg Personnalité du 27/02/2011 - Kenzo TAGADA dans 02/2011 leauparkenzo

http://www.strachan-stephens.com/Jamiepics/Kenzo-2.jpg

http://dresscodeemlyon.files.wordpress.com/2010/11/kenzo-otono-invierno.jpg

http://unitmagazine.com/blog/wp-content/uploads/2010/08/kenzo-takada.jpg

http://static1.purepeople.com/articles/6/15/50/6/@/75560-kenzo-et-mareva-galanter-637x0-1.jpg

bar dans Personnalités du jour

http://www.kenzo.com/

http://www.kenzoki.com/ 

http://www.kenzoparfums.com/

http://e-boutique.kenzo.com/home.php

Actualité de Kenzo 1 2

———————————————————————————————————–

Kenzo TAGADA

né le 27 Février 1939 à Kyoto – JAPON

kenzotagada27021939 dans Styliste

Kenzo Takada (高田賢三, Takada Kenzō) est un couturier japonais ayant fait carrière en France, né à Himeji (Japon) le 27 février 1939. Il est le fondateur de la marque de vêtements, d’accessoires et de parfums Kenzo.

Kenzo Takada se passionne très tôt pour la mode, notamment à travers les magazines de ses sœurs. Il est étudiant à l’université de Kobe, mais il s’y ennuie considérablement. Contre l’avis familial, il quitte alors l’université pour rejoindre une école de mode, le Tokyo’s Bunka Fashion College, qui vient d’ouvrir ses portes à la gent masculine.

Une fois son diplôme acquis, il s’installe à Paris en 1964, non sans quelques difficultés d’adaptation. Il lui faut alors se faire une place dans le milieu de la mode. Il commence à assister à des défilés, à se faire des contacts dans le milieu et parvient à vendre quelques croquis à Jean Féraud et à Jacques Delahaye. Il obtient un stage de styliste chez Renoma, marque de prêt-à-porter très en vogue à l’époque.

Ce n’est qu’en 1970 que Kenzo Takada présente son premier défilé dans la galerie Vivienne. La même année, il ouvre sa première boutique, Jungle Jap, dans le Passage Choiseul du 2e arrondissement de Paris. Il lance sa première collection masculine en 1983.

En 1988, il se lance dans la commercialisation de parfums avec Kenzo de Kenzo, puis Parfum d’été, Le monde est beau et L’eau de Kenzo.

En 1999, il revend la marque Kenzo au groupe LVMH de Bernard Arnault. Toutefois, il demeure propriétaire du nom complet : Kenzo Takada.

Le sarde Antonio Marras, est actuellement le directeur artistique de Kenzo femme.

Le clip utilisé pour la campagne publicitaire de 2007 pour les parfums de Kenzo est illustré par le morceau « Introduction (1936) » du groupe Shanghai Restoration Project.

 

 

(*) Wikipedia

 

http://www.dailymotion.com/video/x16tcp

Image de prévisualisation YouTube

http://www.dailymotion.com/video/x2nzr4

Image de prévisualisation YouTube

http://www.dailymotion.com/video/xdpw4h

Kenzo, le génial créateur s’est récemment lancé dans la peinture ! Alors à l’occasion de son premier vernissage, nous l’avons rencontré pour lui demander pourquoi et comment on passe de la mode à la peinture… Entouré de ses amis Pierre Cardin, Pierre Richard et tant d’autres, il s’est confié !

Pas de Révolution Solaire de Kenzo TAGADA

Heure de naissance inconnue.

-=-=- F I N -=-=-

____________________________________________________________________________________

Personnalité du 26/02/2011 – Sébastien LOEB 26 février, 2011

Posté par phoenix2savoie dans : 02/2011,Personnalités du jour,Sportifs , ajouter un commentaire

————————————— PERSONNALITE DU JOUR ———————————–

http://imstars.aufeminin.com/stars/fan/sebastien-loeb/sebastien-loeb-20060728-148478.jpg

http://scarabe.cttemps.org/wp-content/gallery/sebastien-loeb-2009/Sebastien_Loeb_portrait_photo_2009.jpg

http://static.blogo.it/autosblog/loeb_05.jpg

http://www.talivez.com/Sports_Portraits/content/bin/images/large/SEBASTIEN_LOEB_81.jpg

http://static1.purepeople.com/articles/5/21/20/5/@/151201-sebastien-loeb-et-sa-femme-637x0-1.jpg

Personnalité du 26/02/2011 - Sébastien LOEB dans 02/2011 bar

http://www.sebastienloeb.com/

Actualité de S. LOEB 1 2 3

———————————————————————————————————–

Sébastien LOEB

né le 26 Février 1974 à 15h35 à Haguenau (67) – FRANCE

sbastienloeb26021974 dans Personnalités du jour

Sébastien Loeb (né le 26 février 1974 à Haguenau dans le Bas-Rhin) est un pilote de rallye français, détenteur du record de titres mondiaux (7) et de victoires (62) en championnat WRC.

Il a remporté le championnat de France et le championnat du monde junior Super 1600 (JWRC) en 2001, puis le championnat du monde WRC en 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009 et 2010 avec comme copilote Daniel Elena et toujours sur Citroën, depuis ses premières courses en rallyes.

Il est considéré par certains observateurs comme le plus grand pilote de rallye de tous les temps, mais aussi comme un des pilotes les plus complets capable de passer du WRC aux Sport-Prototypes (deux participations aux 24 Heures du Mans, dont une deuxième place en 2006) ou aux courses de GT sur circuit.

Sébastien Loeb s’est marié le 10 septembre 2005 avec Séverine Mény, fille d’un concessionnaire automobile de Toul en Meurthe-et-Moselle. Il habite en Suisse dans le Canton de Vaud sur l’arc lémanique. Leur fille, Valentine, est née le 19 novembre 2007 en Suisse.

Le 16 septembre 2010, son autobiographie Ma ligne de conduite est publiée chez Michel Lafon.

Il est l’un des embassadeurs de l’association Rêves, dont l’un des buts est de réaliser des souhaits d’enfants malades.

Carrière en rallye

Débuts en compétition

Dans sa jeunesse, Sébastien Loeb était un gymnaste de très bon niveau (de 1m71 à l’âge adulte): quatre fois champion d’Alsace (concours général, de minimes à benjamins) et une fois champion du Grand Est (concours général) en individuel, une fois champion d’Alsace par équipes en poussins (le tout au club d’Oberhoffen), dixième aux championnats de France benjamins. Sébastien Loeb voulait faire une carrière d’électricien, commençant même un apprentissage à la compagnie Socalec proche de l’aéroport d’Haguenau en septembre 1994,.. mais tout va changer grâce aux rallyes.

1995 et 1996 : premier pas au Volant Rallye Jeunes

Il fait ses débuts en rallye en 1995, en participant à l’opération Volant Rallye Jeunes, et échoue à deux reprises consécutives en finale.

1997 : élu Espoir Échappement de l’année[modifier]

Remarqué par Dominique Heintz et Rémi Mammosser, il intègre en 1997 à 23 ans, l’association qu’ils montent pour l’aider : Ambition Sport Auto. Après quelques succès dans des rallyes régionaux, il passe rapidement aux rallyes nationaux en Volant 106 et remporte les quatre épreuves auxquelles il participe, en catégorie 1 300 cm³ puis 1 600 cm³ classe N1 (rallyes régionaux du Florival, du Vignoble Alsacien, des Vins de Mâcon, et de Charlemagne). À l’issue de la saison, il est élu Espoir Échappement de l’année.

1998 : participe au Trophée Citroën Saxo Kit Car

Rejoint alors par Daniel Elena, ils disputent ensemble quelques rallyes et terminent sixième du Trophée annuel (1er du trophée au rallye du Val d’Agout, au rallye de l’Automne, et au rallye du Touquet).

1999 : vainqueur du Trophée Citroën Saxo Kit Car

En 1999, membre de l’équipe de France Espoirs FFSA, il remporte le Trophée annuel Citroën Saxo Kit Car (1er du trophée au rallye du Val d’Agout, au rallye des Vins de Mâcon, au rallye du Rouergue, et au rallye de l’Automne). Il fait aussi ses premiers pas en championnat du monde WRC (1er de classe 1 600 cm3 au Tour de Corse et au rallye San Remo, sur Citroën Saxo Kit Car), et en championnat de France.

2000 : champion de France de Rallye Terre

En 2000, il remporte le championnat de France de rallye Terre 2 litres 2 roues motrices sur Saxo Kit Car:

…Citroën lui offre alors une Xsara Kit Car, pour disputer le rallye du Var, qu’il remporte en fin de saison en championnat de France asphalte. Il est alors engagé par Citroën pour disputer le championnat de France 2001 complet. Dans le cadre de l’équipe de France, il découvre le pilotage d’une WRC à bord d’une Toyota Corolla (Corse; Sanremo).

2001 : champion de France de Rallye Asphalte, et champion du monde de Rallye Junior (JWRC)

En 2001, il remporte aisément le championnat de France de Rallye Asphalte (six victoires, sur huit rallyes qu’il a disputé), et le championnat du monde junior super 1600 (JWRC) (cinq victoires, et deux seconde places);

Bilan des victoires en championnat de France de rallye asphalte
Bilan des victoires en championnat du monde junior super 1600

120px-Loeb_elena dans Sportifs

Loeb et Elena au Rallye de Finlande en 2001.

L’ascension mondiale

220px-Citro%C3%ABn_WRT_testing_in_Finland_in_2002_07

Loeb lors d’un test en Finlande en mai 2002.

2001 : premier podium

En 2001, il est engagé à bord d’une Citroën Xsara WRC, au Rallye Sanremo. Il termine deuxième, sur les talons de Gilles Panizzi, celui que l’on surnomme l’as de l’asphalte, réalisant ainsi son premier podium en WRC.

2002 : première victoire

En 2002 il effectue de nombreux essais au volant de la Citroën Xsara WRC pour préparer l’engagement officiel du constructeur en championnat du monde et participe à quelques rallyes en championnat du monde. Il domine le rallye Monte-Carlo mais perd la victoire sur tapis vert à cause d’une erreur de l’écurie, finissant toutefois deuxième. Puis il remporte sa première victoire en WRC au rallye d’Allemagne le 25 août 2002 .

2003 : vice-champion du monde

En 2003, pour sa première saison complète en WRC, il réalise l’exploit de devancer ses deux coéquipiers, Colin McRae et Carlos Sainz, tous deux anciens champions du monde. Il remporte officiellement pour la première fois le rallye Monte-Carlo, ainsi que sa seconde victoire au rallye d’Allemagne. Il gagne aussi pour la première fois le rallye San Remo mais échoue dans sa lutte pour le titre d’un point face au Norvégien Petter Solberg lors de la dernière manche du championnat au rallye de Grande-Bretagne, devant assurer le titre constructeur pour Citroën, il prendra la deuxième place du rallye derrière Solberg.

Cette année-là, il gagne la course des Champions pour la première fois.

Champion du monde sur la Xsara

2004 : premier titre

220px-S%C3%A9bastien_Loeb_-_2004_Cyprus_Rally

Loeb au Rallye de Chypre en 2004

En 2004, il remporte le championnat du monde des rallyes avec six victoires au cours de la saison et devance Petter Solberg. Dix ans après Didier Auriol, il devient ainsi le deuxième Français titré au plus haut niveau du rallye mondial et égale au passage le nombre de victoires en une saison de Didier Auriol. Il est cependant le premier Français à être titré sur une voiture française, Didier Auriol ayant gagné sur une Toyota. Au cours de cette saison 2004, il est le premier pilote non nordique à remporter le rallye de Suède. En outre, il n’abandonne que deux fois : au Mexique et en Catalogne, les deux fois, une pierre endommage son carter d’huile.

2005 : deuxième titre

220px-S%C3%A9bastien_Loeb_-_2005_Cyprus_Rally_2

Sébastien Loeb au rallye de Chypre 2005

En 2005, il remporte une troisième victoire d’affilée au rallye Monte-Carlo, puis enchaîne six victoires de rang en Nouvelle-Zélande, Italie, Chypre, Turquie, Grèce et Argentine. Après une deuxième place en Finlande, il triomphe pour la quatrième fois en Allemagne, devenant ainsi le seul détenteur du record de victoires en une saison (10) et du nombre victoires d’affilée (6). Au rallye de Grande-Bretagne, suite à l’accident qui coûte la vie à Michael Park, copilote de Markko Märtin, et au retrait de l’équipage Marcus Grönholm/Timo Rautiainen par respect pour leurs coéquipiers, Loeb décide de prendre volontairement une pénalité pour ne pas remporter la victoire et le titre en ce triste jour. C’est lors de l’épreuve suivante, le rallye du Japon, que Loeb remporte un deuxième titre consécutif de champion du monde. Lors du rallye de France, qui lui avait échappé jusque-là, il est le premier pilote de l’histoire du championnat WRC à remporter tous les meilleurs temps des spéciales d’un rallye (douze pour le Tour de Corse 2005). Il remporte également l’épreuve suivante, le rallye de Catalogne, portant son record de victoires en une saison à dix. Il participe aussi pour la première fois aux 24 Heures du Mans aux côtés d’Eric Hélary et de Soheil Ayari. Même si la Pescarolo n°17 ne finit pas l’épreuve, Sébastien impressionne par son adaptation extrêmement rapide au pilotage d’un prototype sur circuit.

Pour clôturer cette saison, il remporte la course des Champions pour la deuxième fois.

2006 : troisième titre

Loeb sur Xsara au Japon 2006

En 2006, Citroën s’étant retiré, Sébastien court, toujours au volant d’une Xsara WRC, dans l’écurie privée Kronos Racing. En marge du championnat du monde WRC, il participe également au développement de la C4 WRC, la future arme de Citroën pour son retour en 2007. À mi-saison, il était en tête du championnat grâce à cinq victoires et trois secondes places devant Marcus Grönholm. Sébastien profite même de la trêve estivale pour signer une deuxième place aux 24 Heures du Mans sur l’auto no 17 de l’équipe Pescarolo Sport, équipage composé également de Franck Montagny et de Eric Hélary.

En remportant le rallye du Japon le 3 septembre 2006 devant son concurrent direct pour le titre de champion du monde Marcus Grönholm, il bat le record du nombre de victoires de Carlos Sainz (27 victoires).

Quelques jours après sa victoire au rallye de Chypre, il chute lors d’un entraînement à VTT en Suisse (fin 2010, il avoue dans son autobiographie que c’était en fait une chute de moto), dans le Canton de Vaud, où il réside, et se fracture la tête de l’humérus droit, il doit alors déclarer forfait pour les 4 derniers rallyes de la saison. Il se retrouve ainsi sous la menace de Marcus Grönholm qui aurait pu venir le coiffer sur le fil. Le pilote finlandais devra néanmoins s’incliner après un accident au rallye d’Australie qui marque la fin de ses espoirs de terminer sur la plus haute marche du podium. Sébastien Loeb est triple champion du monde WRC. Mais il renonce à participer aux 24 Heures du Mans 2007 qui est plus exigeant que le rallye pour son bras affaibli.

Nouveaux titres sur la C4

2007 : quatrième titre

Loeb sur C4 WRC au Monte-Carlo 2007

Début 2007, lors de la traditionnelle promotion du nouvel an, Sébastien Loeb a été nommé chevalier de la Légion d’honneur. La même année, pour la première sortie officielle de la nouvelle Citroën C4 WRC, il remporte l’épreuve inaugurale, assurant même le doublé pour Citroën avec son coéquipier Daniel Sordo. Pour la première sortie de la nouvelle création de Citroën sur terre, au rallye du Mexique, Loeb apporte la victoire à son écurie.

Une nouvelle fois, la saison se résume à un duel entre Loeb et Marcus Grönholm. Leader du championnat après deux épreuves, il termine hors des points au rallye de Norvège, ce qui le fait rétrograder en troisième place. Après trois victoires de rang, il retrouve la tête du classement général, mais suite à un nouvel abandon (mécanique cette fois) en Italie, son rival finlandais va la conserver près de six mois. À trois épreuves de la fin au rallye du Japon, Grönholm sort de la piste mais Loeb ne profite pas de cette occasion pour lui reprendre des points, sortant à son tour et abandonnant. En Irlande toutefois, Grönholm sort une nouvelle fois, mais cette fois Loeb remporte la victoire, devançant de six points son adversaire au championnat. Assurant la troisième place au rallye de Grande-Bretagne derrière Grönholm, deuxième, il remporte finalement son quatrième titre consécutif, égalant le record de titres mondiaux, et de titres consécutifs.

2008 : cinquième titre

En 2008, il remporte la manche inaugurale devenant ainsi le seul à avoir signé cinq victoires au rallye Monte-Carlo, devançant Sandro Munari, Walter Röhrl et Tommi Mäkinen (quatre succès chacun). Il abandonne lors du rallye suivant, en Suède, puis remporte les rallyes du Mexique et d’Argentine. Au rallye de Jordanie, il finit dixième, après un accident avec Conrad Rautenbach. Par la suite, il remporte consécutivement le rallye de Sardaigne et le rallye de l’Acropole.

220px-Loeb-rmc2008

Loeb sur C4 WRC au Monte-Carlo 2008

Après une troisième place en Turquie, il remporte enfin le rallye de Finlande, qui lui avait toujours échappé. C’est le premier non-nordique à l’emporter depuis seize ans. Il y acquiert un nouveau surnom, Loebinen, inventé par le pilote de Formule 1 finlandais Heikki Kovalainen. Nouvel exploit au rallye suivant : Il remporte une septième fois en sept ans le rallye d’Allemagne, un record absolu de victoires consécutives sur un même rallye. Il reprend alors la tête du championnat, puis enchaîne par trois autres victoires, en Nouvelle-Zélande, en Catalogne et en Corse. Il remporte son dixième succès de la saison dans son pays, égalant ainsi le record du nombre de victoires en une saison en WRC qu’il détenait déjà.

Il s’adjuge mathématiquement le championnat en finissant troisième du rallye du Japon derrière les deux Ford après s’être fait une petite frayeur lors de l’avant-dernière spéciale. Pour conclure cette saison exceptionnelle, il s’adjuge enfin la victoire au rallye de Grande-Bretagne, une épreuve qui lui avait toujours échappé, qui offre le titre de champion des constructeurs à Citroën. De plus, avec onze courses remportées en 2008, il bat une nouvelle fois le record de victoires en une saison de WRC.

Pour conclure l’année, il s’adjuge la course des champions pour la troisième fois.

2009 : sixième titre

220px-S%C3%A9bastien_Loeb_-_2009_Cyprus_Rally

Loeb pendant la vérification du Rallye de Chypre 2009.

La saison 2009 commence idéalement pour Loeb qui remporte la première épreuve de l’année, en Irlande, devant son coéquipier Dani Sordo. Sur le deuxième rallye de la saison, Sébastien Loeb remporte le rallye de Norvège et ajoute ainsi un deuxième rallye sur terre enneigée à son palmarès, après avoir gagné le rallye de Suède en 2004. Au rallye de Chypre, il remporte sa cinquantième victoire, avant d’enchaîner sur une cinquante-et-unième lors du rallye du Portugal. En remportant le rallye d’Argentine, il augmente son avance au championnat (20 points), son plus proche rival Mikko Hirvonen ayant abandonné.

Après cinq victoires en autant de rallyes, il connaît une mauvaise série à la mi-saison. En Italie, il termine quatrième en raison d’une crevaison, puis d’une pénalité car son co-pilote Daniel Elena avait détaché son harnais pour préparer le changement de roue lorsque la voiture roulait encore. Il abandonne le rallye de l’Acropole suite à un tonneau, puis heurte une souche au Pologne ce qui le place en trente-deuxième position, à 18 minutes de la huitième place. Il parvient néanmoins à revenir dans les points au terme du rallye, aussi aidé par le ralentissement de pilotes Citroën placés devant lui comme Conrad Rautenbach. Malgré ce retour dans les points, Sébastien Loeb cède la place de leader du championnat à Mikko Hirvonen pour un point. Au rallye de Finlande, Loeb termine derrière Hirvonen qui accroît donc son avance à trois points. En Australie, alors qu’il avait remporté l’épreuve, il est pénalisé d’une minute, ainsi que les Citroën de Sordo et Ogier, à cause d’une attache de barre anti-roulis dont la photographie n’a pas été donnée aux commissaires techniques de la Fédération internationale de l’automobile lors de l’homologation de sa voiture. Vainqueur d’un quatrième rallye de rang, Hirvonen a cinq points d’avance sur Loeb à deux rallyes de la fin de saison. Hors course pour le titre, Dani Sordo lui cède la première place en Catalogne, ce qui lui permet de se relancer pour le championnat en revenant à un point de Hirvonen. Par ailleurs, le doublé Citroën permet à l’écurie française de s’adjuger un cinquième titre mondial des constructeurs. Le rallye de Grande-Bretagne, va se résumer à une lutte pour la victoire entre les deux pilotes qui vont se partager tous les temps scratch. Sébastien Loeb en remporte 9 sur les 16 spéciales chronométrées et gagne le rallye devant Hirvonen. Il obtient son sixième titre mondial consécutif devant son principal rival qui termine à un point du Français au classement général final.

2010 : septième titre

Loeb à Sofia pendant le Rallye de Bulgarie 2010

La saison débute au rallye de Suède où il se place en tête brièvement en début d’épreuve, mais ne peut résister ensuite à Mikko Hirvonen qui l’emporte. Toutefois en remportant le rallye suivant au Mexique, il s’empare de la tête du championnat. Il conforte ensuite sa place au rallye de Jordanie qu’il gagne pour la première fois, puis signe une troisième victoire au rallye de Turquie, sa deuxième dans un rallye mixte terre/asphalte. Au rallye de Nouvelle-Zélande, bien que proche de la victoire il se classe finalement troisième au terme d’une remontée spectaculaire lors de la deuxième journée. En effet, après avoir perdu plus de 80 secondes suite à une touchette sur un pont le premier jour du rallye, il parvient à la surprise générale à combler la quasi totalité de son retard et à se hisser à la deuxième place provisoire. Cet exploit suscitera l’admiration de ses pairs, y compris celle de Malcolm Wilson, directeur de l’écurie Ford, principal rival de Citroën, qui commentera à ce sujet : « C’est incroyable, j’ai vu pas mal de bons pilotages dans ma vie, mais je n’avais jamais vu ça. C’est un privilège d’y avoir assisté. Ça restera dans l’histoire. Peu importe ce que chacun peut dire, vous ne pouvez qu’être admiratif face à une telle performance. »

Le rallye du Portugal voit la première victoire de son coéquipier Sébastien Ogier, Loeb prenant la deuxième place à 8 secondes du vainqueur, au terme d’un duel serré entre les deux hommes lors de la dernière journée. Après la pause estivale, Loeb revient sur le devant de la scène en remportant la première édition du rallye de Bulgarie sur sa surface de prédilection, l’asphalte, rallye au terme duquel Citroën signe même un quadruplé inédit en mondial depuis la victoire des Toyota en 1993 au Safari Rally avec notamment Juha Kankkunen. Il sera ensuite devancé par Jari-Matti Latvala et Sébastien Ogier en finissant troisième au Rallye de Finlande, dont le format concentré sur 2 jours l’oblige à balayer plus de la moitié des spéciales. Une quinzaine de secondes perdues à cause de la perte d’aérodynamisme de sa voiture, due à la destruction de son pare-choc avant, font également qu’il ne sera jamais en mesure de s’approcher de la tête du rallye.

Épreuve suivante au calendrier, l’édition 2010 du rallye d’Allemagne s’établira dans la continuité des précédentes avec une nouvelle victoire de Sébastien Loeb, qui reste invaincu sur cette épreuve. Citroën réalise de surcroît le triplé grâce à Dani Sordo et Sébastien Ogier qui complètent le podium. Pour l’anecdote, Loeb établit un nouveau record en devenant le seul pilote à remporter 8 fois un même rallye mondial, dépassant ainsi Marcus Grönholm et ses 7 victoires au rallye de Finlande. En finissant ensuite 5e au rallye du Japon, il réalise sa plus mauvaise performance à la régulière (sans sortie de route ni avarie majeure) depuis le rallye de Norvège 2007. Bien qu’il ait logiquement perdu beaucoup de temps lors de la première journée pour cause de balayage (très important au pays du Soleil Levant) il n’est inexplicablement jamais parvenu à rattraper pleinement son retard, notamment sur Dani Sordo qui n’est pourtant pas un spécialiste des rallyes terre et qui bénéficiait d’une voiture un peu moins évoluée.

C’est finalement au rallye d’Alsace que Loeb coiffe sa septième couronne consécutive de champion du monde en remportant l’épreuve qui se tenait pour l’occasion dans sa région natale. Il engrange de fait sa 60e victoire en championnat du monde des rallyes et dépasse la barre des 1000 points marqués. De son côté, Citroën remporte pour la sixième fois le titre constructeur en réalisant de surcroit le triplé à domicile avec Dani Sordo et Petter Solberg qui complètent le podium. Les deux titres étant joués, Sébastien Loeb annonce qu’il peut désormais rouler libéré sans se poser de questions, ce qu’il prouve en remportant pour la 6e fois d’affilée le rallye de Catalogne. Bien que l’édition 2010 du rallye catalan soit cette année-là une épreuve mixte terre/asphalte avec une première journée entièrement sur terre, il domine la course de bout en bout malgré sa position handicapante de balayeur. Pour l’anecdote, Citroën réalise une fois de plus le triplé avec Petter Solberg et Dani Sordo et bat ainsi le record de triplés en une saison détenu jusqu’alors par Lancia depuis 1989. Sébastien Loeb clôture la saison par une nouvelle victoire au rallye de Grande-Bretagne lors d’un combat très serré avec le pilote privé Petter Solberg. Loeb achève ainsi cette nouvelle saison dominatrice en ayant terminé chaque rallye dans les points et en étant monté 12 fois sur le podium pour 13 épreuves.

L’arrivée de la DS3

2011

La saison 2011 introduit de profondes modifications dans la réglementation technique des voitures homologables pour le championnat du monde des rallyes, notamment au niveau du moteur. Le plateau est ainsi entièrement renouvelé au sein de toutes les équipes engagées. Le baptême de la Citroën DS3 WRC commence mal pour Sébastien Loeb avec une 6e place au rallye de Suède. Cette contre performance est à mettre sur le compte d’une météo catastrophique le premier jour de l’épreuve. Le champion du monde en titre se doit en effet d’ouvrir la route et se voit contraint de balayer des spéciales recouvertes de 30 cm de neige. À cela s’ajoute deux crevaisons dont une, toujours le premier jour, qui lui fera perdre plus d’une minute sur ses adversaires. Pour illustrer le handicap que représentait le balayage lors de la première boucle de la première journée, on peut noter que Loeb ira quinze secondes plus vite avec un pneu crevé lors du deuxième passage de la spéciale Løvhaugen (SS7) que lors de son premier passage le matin sur cette même spéciale (SS4). Tout ceci mis bout à bout fait qu’il ne sera jamais en mesure de se rapprocher du Top 5 à la régulière, malgré 4 temps scratchs lors de la deuxième journée.

Carrière sur circuit

Endurance

Sébastien Loeb a également disputé des compétitions automobiles se déroulant sur circuit. Il a ainsi fait partie d’un équipage de l’équipe Pescarolo Sport lors de l’édition 2005 des 24 Heures du Mans puis 2006, finissant deuxième de l’épreuve en 2006, et faisant preuve d’une excellente adaptation au pilotage d’un prototype. Régulièrement, des rumeurs parlent de son retour aux 24 Heures du Mans, via l’équipe Peugeot Sport dont il est très proche (groupe PSA). Son programme sportif très complet, et son envie de partager du temps avec sa famille lui ont fait refuser cette opportunité en 2010 et 2011.

Formule 1

L’Alsacien a aussi eu l’occasion de tester une Formule 1 à deux reprises, la première fois à l’occasion d’un échange avec la Renault de Heikki Kovalainen fin 2007 dans le cadre d’une opération promotionnelle réalisée par le sponsor commun Total. La seconde occasion a eu lieu dans le cadre d’une vraie séance d’essai F1. Invité par l’écurie Red Bull Racing à participer à une séance fin 2008, la boisson énergétique autrichienne étant également son sponsor principal en Rallye, Loeb va réaliser le 8e chrono de sa journée au volant de la RBR Renault. Plusieurs observateurs (membres d’écuries notamment) présents ce jour-là ne manqueront pas de saluer la performance du Français. Les spéculations sur sa possible reconversion en F1 sont ensuite allées bon train, mais Loeb les a démenties en invoquant son âge (34 ans à ce moment), et certaines douleurs au cou dans les courbes rapides, n’étant pas spécifiquement entraîné pour un pilotage sur circuit. Il fut question qu’il participe au dernier grand prix de la saison 2009 de Formule 1 à Abou Dabi sur une monoplace Red Bull-Ferrari, mais la FIA lui refusa in fine l’obtention de la super-license, indispensable pour piloter une Formule 1 en course officielle.

Carrera Cup et GT FFSA

En 2008 et 2009, profitant d’un calendrier rallye plus allégé, Loeb a également disputé quelques épreuves de la Porsche Carrera Cup France, en terminant notamment dans le top 10. Il a aussi disputé des épreuves du championnat de France FFSA GT, au volant de Porsche 911 GT3 RSR et Ferrari 550 Maranello.

Style

Il fait partie des rares pilotes à avoir remporté des victoires en championnat du monde sur tous les types de terrains : asphalte (27), terre (30), terre enneigée (2) et mixte terre/asphalte (3). Il détient le record de 23 rallyes différents remportés. Il est renommé pour la sûreté de son pilotage : depuis son accession en championnat du monde, il a une moyenne de moins d’un abandon par an sur erreur de pilotage. Dès le début, S. Loeb a défini ses vitesses maximum de passage en virage en fonction de l’angle formé, vitesses qu’il modifie en fonction des circonstances micro-locales. Cette méthode, très scientifique dans son approche, pourrait lui avoir apporté un avantage en matière de vitesse maximum. S. Loeb apprécie les revêtements rapides, comme l’indiquent ses performances en sport proto et ses chronos en F1. Logiquement, son pilotage rappelle celui de Jacky Ickx, pur styliste.

Saison Titre Voiture Equipe
2001 Champion de France des rallyes Citroën Xsara Kit Car Drapeau : France Citroën Sport
2001 Champion du monde des rallyes Super 1600 Citroën Saxo VTS S1600 Drapeau : France Citroën Sport
2004 Champion du monde des rallyes Citroën Xsara WRC Drapeau : France Citroën Sport
2005 Champion du monde des rallyes Citroën Xsara WRC Drapeau : France Citroën Sport
2006 Champion du monde des rallyes Citroën Xsara WRC Drapeau : Belgique Kronos Total Citroën
2007 Champion du monde des rallyes Citroën C4 WRC Drapeau : France Citroën Total World Rally Team
2008 Champion du monde des rallyes Citroën C4 WRC Drapeau : France Citroën Total World Rally Team
2009 Champion du monde des rallyes Citroën C4 WRC Drapeau : France Citroën Total World Rally Team
2010 Champion du monde des rallyes Citroën C4 WRC Drapeau : France Citroën Total World Rally Team

Victoires en championnat du monde des rallyes

Records détenus en championnat du monde des rallyes

Records en championnat du monde des rallyes.

Titres

Victoires

Podiums

Etapes spéciales

Points

Rallyes non terminés

Divers

Autres moyens de locomotion

Sébastien Lœb possède un hélicoptère EC120 qu’il pilote personnellement (à l’image d’un Nelson Piquet, autre passionné, de son ancien mentor Guy Fréquelin (licence fort utile pour des reconnaissances de parcours à terre), du regretté Colin McRae, de Jean-Claude Killy,.. ou plus récemment encore d’un Fabien Pelous), et a volé à bord d’un avion d’attaque Rafale (Dassault) en 2010, sur la base de l’armée de l’air de Saint-Dizier, subissant des accélérations de 9G sans conséquence physique particulière.

Revenus

Sébastien Loeb a gagné 8,5 millions d’euros en 2009.

Distinctions

Voitures WRC

(*) Wikipedia

 

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

http://video.google.com/videoplay?docid=5835931706796964804

 

Révolution Solaire de Sébastien LOEB

sbastienloebrs26022011

Pour le 26/02/2011 à 14h04 T.U., à Haguenau.

TRANSIT DU NOEUD NORD EN MAISON 5 ET DU NOEUD SUD EN MAISON 11:

L’amour :

Cette période favorise tout particulièrement votre vie affective. C’est ainsi que pourra intervenir une réussite en amour, soit qu’un nouvel amour entre dans votre vie, soit qu’un amour existant se sublime ou se voit concrétisé.

Les enfants :

Les rapports avec les enfants seront privilégiés. Vous obtiendrez beaucoup de satisfactions de ceux-ci, surtout d’un premier enfant. Dans le même esprit, si la puériculture est votre occupation, ce sera le moment de consécration de vos efforts. Par ailleurs, cette période est la plus propice pour concevoir un enfant.

Les spéculations :

Vous pouvez également pensez à la réalisation de certain « coups » en rapport avec les potentiels indiqués dans votre thème de naissance. L’or ici est particulièrement favorisé. Dans certains cas, des gains au loto, au tiercé, au casino ou à la loterie se produisent.

Toutefois n’oubliez pas l’adage « Pas de chance au jeu, chance en amour. » Ceci implique que vous ne pourrez pas jouer gagnant sur les deux tableaux à la fois et qu’il s’agit de faire la part des choses. Cela dit, vous pouvez tenter votre chance avec discernement sur certains plans financiers : les actions en bourse, etc. Bien entendu, ceci vous concerne si vous êtes suffisamment compétent dans ces domaines. (Quoique parfois même…)

Peut-être compenserez-vous ainsi une difficulté d’expansion ou de réalisation de grands objectifs par manque d’appuis ou de soutiens extérieurs qui, en même temps, vous seront refusés durant toute  cette période, à cause du passage noeud sud dans votre maison 11.

Les oeuvres :

Faites preuve de créativité, d’ingéniosité, mettez au point de nouvelles idées, de nouveaux produits : finissez ce livre que vous aviez abandonné, achevez cette peinture que vous aviez laissée. Les mots clés de cette période sont « produire, créer, réaliser ». Sortez donc tout ce que vous avez dans le ventre car vos efforts recevront la consécration méritée avant que le cycle ne s’achève.

Le spectacle :

Au-delà des jeux de hasard, les personnes occupées dans les amusements publics seront portés en avant-scène. Les domaines favorisés incluent le théâtre, le cinéma, la télévision… et toutes les occupations dans les loisirs et dans les amusements. Cette période favorise tant les jeux que l’amour, tant les plaisirs que les liaisons, tant le spectacle que les divertissements.

Le prestige :

C’est le moment d’exercer, tous vos talents dans des oeuvres qui vous apporteront la renommée. Eloignez-vous au contraire des appuis et des amitiés qui, de toute façon, seront adverses ou se déroberont. Sans appuis, extérieurs, vous ne pouvez tirer des joies et des ressources que de votre propre créativité, mais aussi d’un amour véritable. A vous de saisir cette chance qui passera avant que cette période ne s’achève. Ne vous égarez pas dans de grands projets utopiques.

 

-=-=- F I N -=-=-

____________________________________________________________________________________

Personnalité du 25/02/2011 – Auguste RENOIR 25 février, 2011

Posté par phoenix2savoie dans : 02/2011,Peinture,Personnalités du jour , ajouter un commentaire

————————————— PERSONNALITE DU JOUR ———————————–

http://www.champagne-ardenne.pref.gouv.fr/var/sgar/storage/images/media/images/pierre_auguste_renoir/6335-1-fre-FR/pierre_auguste_renoir_large.jpg http://www.tcf.ua.edu/Classes/Jbutler/T340/RenoirAuguste.jpg

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/40/Pierre-Auguste_Renoir_115.jpg

http://www.pass-education.fr/wp-content/uploads/2010/05/renoir-auguste-pass-education.jpg

http://copiedemaitre.free.fr/pierre_auguste_renoir.jpg

Personnalité du 25/02/2011 - Auguste RENOIR dans 02/2011 bar

http://renoir.chez.com/oeuvre1.htm

———————————————————————————————————–

Auguste RENOIR

né le 25 Février 1841 à 06h00 à Limoges (87) – FRANCE

augusterenoir25021841 dans Peinture

Pierre-Auguste Renoir dit Auguste Renoir, né à Limoges 25 février 1841 décédé à Cagnes-sur-Mer le 3 décembre 1919, est l’un des plus célèbres peintres français. Membre à part entière du groupe impressionniste, évolue dans les années 1880 vers un style plus réaliste sous l’influence de Raphaël. Peintre de nus, portraits, paysages, marines, natures mortes et scènes de genre, pastelliste, graveur, lithographe, sculpteur et dessinateur.

Plus intéressé par la peinture de portraits et le nu féminin que par celle des paysages, il élabore une façon de peindre originale, qui transcende ses premières influences (Fragonard, Courbet, Alfred Dehodencq, Monet, puis la fresque italienne).

Pendant environ soixante ans, il a peint à peu près six mille tableaux, ce qui est un record avant Picasso.

Pierre-Auguste dit Auguste Renoir est né à Limoges le 25 février 1841, sixième de sept enfants. Son père, Léonard Renoir (1799-1874) est tailleur, sa mère, Marguerite Merlet (1807-1896) est simple couturière. La famille vit alors assez chichement.

En 1844, la famille Renoir quitte Limoges pour Paris, où le père espère améliorer sa situation. Pierre-Auguste y suit sa scolarité.

À l’âge de 13 ans, il entre comme apprenti à l’atelier de porcelaine Lévy Frères & Compagnie pour y faire la décoration des pièces. Dans le même temps, il fréquente les cours du soir de l’École de dessin et d’arts décoratifs jusqu’en 1862. À cette période, il suit des cours de musique avec Charles Gounod qui remarque cet élève intelligent et doué.

1858 : à l’âge de 17 ans, pour gagner sa vie, il peint des éventails et colorie des armoiries pour son frère Henri, graveur en héraldique.

En 1862, Renoir réussit le concours d’entrée à l’École des Beaux-Arts de Paris et entre dans l’atelier de Charles Gleyre, où il rencontre Claude Monet, Frédéric Bazille et Alfred Sisley. Une solide amitié se noue entre les quatre jeunes gens qui vont souvent peindre en plein air dans la forêt de Fontainebleau.

Ses relations avec Gleyre sont un peu tendues et lorsque ce dernier prend sa retraite en 1864, Renoir quitte les Beaux-Arts. Cependant, alors que la première œuvre qu’il expose au salon (l’Esméralda 1864) connaît un véritable succès, après l’exposition, il la détruit. Les œuvres de cette période sont marquées par l’influence d’Ingres et de Dehodencq dans les portraits, de Gustave Courbet (particulièrement dans les natures mortes), mais aussi d’Eugène Delacroix, à qui il emprunte certains thèmes (les femmes orientales, par exemple). En 1865, Portait de William Sisley et Soir d’été sont acceptés par le Salon, ce qui est plutôt de bon augure. Un modèle important à cette époque pour lui est sa maîtresse Lise Tréhot : c’est elle qui figure dans le tableau Lise à l’ombrelle (1867) qui figura au salon 1868, et qui suscita un commentaire très élogieux de la part d’un jeune critique, un certain Émile Zola. Mais en général, la critique fut plutôt mauvaise, et de nombreuses caricatures parurent dans la presse.

On sait maintenant par Marc Le Cœur et Jean-Claude Gelineau qui ont publié une communication en 2002 dans le catalogue de l’exposition Renoir à Sao Paulo, l’existence de deux enfants qu’il avait eus au cours de sa longue liaison avec Lise Tréhot : Pierre Ier né à Ville d’Avray, le 14 septembre 1868 (on ignore le lieu et la date de son décès) et Jeanne, née à Paris Xe, le 21 juillet 1870, décédée en 1934.

Le séjour que Renoir fit avec Monet à la Grenouillère (établissement de bains sur l’île de Croissy-sur-Seine, lieu très populaire et un peu « canaille » selon les guides de l’époque) est décisif dans sa carrière. Il peint véritablement en plein-air, ce qui change sa palette, et fragmente sa touche (Monet va beaucoup plus loin dans ce domaine). Il apprend à rendre les effets de la lumière, et à ne plus forcément utiliser le noir pour les ombres. Dès lors, commence véritablement la période impressionniste de Renoir.

 

170px-Pierre-Auguste_Renoir_115 dans Personnalités du jour

Pierre-Auguste Renoir, Victor Chocquet, 1876

Il expose avec ledit groupe de 1874 à 1878 (ou 1879?) et réalise son chef-d’œuvre : le Bal du moulin de la Galette, à Montmartre, en 1877 (Paris, Musée d’Orsay). Le tableau est acheté par Gustave Caillebotte, membre et mécène du groupe.

Cette toile ambitieuse (par son format d’abord, 1 m 30 x 1 m 70) est caractéristique du style et des recherches de l’artiste durant la décennie 1870 : touche fluide et colorée, ombres colorées, non-usage du noir, effets de textures, jeu de lumière qui filtre à travers les feuillages, les nuages, goût pour les scènes de la vie populaire parisienne, pour des modèles de son entourage (des amis, des gens de la « bohème » de Montmartre).

Autour de 1880, en pleine misère (Renoir n’arrive pas à vendre ses tableaux, la critique est souvent mauvaise), il décide de ne plus exposer avec ses amis impressionnistes mais de revenir au Salon officiel, seule voie possible au succès. De fait, grâce à des commandes de portraits prestigieux – comme celui de Madame Charpentier et ses enfants – il se fait connaître et obtient de plus en plus de commandes. Son art devient plus affirmé et il recherche davantage les effets de lignes, les contrastes marqués, les contours soulignés. Cela est visible dans le fameux Déjeuner des Canotiers (1880-81) de la Phillips Collection (Washington), même si le thème reste proche de ses œuvres de la décennie 1870. On peut apercevoir dans ce tableau un nouveau modèle, Aline Charigot, qui deviendra finalement sa femme en 1890, et qui donne trois autres enfants après Pierre Ier et Jeanne : Pierre II, Jean (le cinéaste) et Claude Ier dit « coco ».

Les trois danses (Danse à Bougival, Boston; Danse à la ville et Danse à la campagne, Musée d’Orsay, vers 1883) témoignent aussi de cette évolution.

Entre 1881 et 1883, Renoir effectue de nombreux voyages qui le mènent dans le sud de la France (à l’Estaque, où il rend visite à Paul Cézanne), en Afrique du Nord où il réalise de nombreux paysages, et en Italie. C’est là-bas que se cristallise l’évolution amorcée dès 1880. Au contact des œuvres de Raphaël surtout (les Stanze du Vatican) Renoir sent qu’il est arrivé au bout de l’impressionnisme, qu’il est dans une impasse, désormais il veut faire un art plus intemporel, et plus sérieux (il a l’impression de ne pas savoir dessiner). Il entre alors dans la période dite ingresque ou Aigre, qui culmine en 1887 lorsqu’il présente ses fameuses Grandes Baigneuses à Paris. Les contours de ses personnages deviennent plus précis. Il dessine les formes avec plus de rigueur, les couleurs se font plus froides, plus acides. Il est plus influencé aussi par l’art ancien (notamment par un bas-relief de Girardon à Versailles pour les Baigneuses).

Lorsqu’il devient à nouveau père, d’un petit Pierre (1885), Renoir abandonne ses œuvres en cours pour se consacrer à des toiles sur la maternité.

La réception des Grandes Baigneuses est très mauvaise, l’avant-garde trouve qu’il s’est égaré (Pissarro notamment), et les milieux académiques ne s’y retrouvent pas non plus. Son marchand, Paul Durand-Ruel, lui demande plusieurs fois de renoncer à cette nouvelle manière.

 

170px-Lise_Sewing_-_1866

Lise Cousant, 1866, Dallas Museum of Art

De 1890 à 1900, Renoir change de nouveau son style. Ce n’est plus du pur impressionnisme ni du style de la période ingresque, mais un mélange des deux. Il conserve les sujets Ingres mais reprend la fluidité des traits. La première œuvre de cette période, les Jeunes filles au piano (1892, une des cinq versions est conservée au Musée d’Orsay), est acquise par l’État français pour être exposée au musée du Luxembourg. En 1894, Renoir est de nouveau père d’un petit Jean (qui deviendra un grand cinéaste, auteur notamment de La Grande Illusion et La Règle du jeu) et reprend ses œuvres de maternité. La bonne de ses enfants, Gabrielle Renard, deviendra un de ses grands modèles.

Cette décennie, celle de la maturité, est aussi celle de la consécration. Ses tableaux se vendent bien, la critique commence à accepter et à apprécier son style, et les milieux officiels le reconnaissent également (achat des Jeunes filles au piano cité plus haut, proposition de la Légion d’honneur, qu’il refuse). Lors d’une mauvaise chute de bicyclette près d’Essoyes, village d’origine de son épouse Aline Charigot, il se fractura le bras droit. Cette chute est considérée comme responsable, du moins partiellement, du développement ultérieur de sa santé. Des rhumatismes déformants l’obligeront progressivement à renoncer à marcher (vers 1905).

En 1903, il s’installe avec sa famille à Cagnes-sur-Mer, le climat de la région étant censé être plus favorable à son état de santé que celui des contrées nordiques. Après avoir connu plusieurs résidences dans le vieux village, Renoir fait l’acquisition du domaine des Collettes, sur un coteau à l’est de Cagnes, afin de sauver les vénérables oliviers dont il admirait l’ombrage et qui se trouvaient menacés de destruction par un acheteur potentiel. Aline Charignot y fait bâtir la dernière demeure de son époux, où il devait passer ses vieux jours sous le soleil du midi, bien protégé toutefois par son inséparable chapeau. Il y vit avec sa femme Aline et ses enfants, ainsi qu’avec tout un tas de domestiques (qui sont plus des amis que des domestiques) qui l’aident dans sa vie de tous les jours, qui lui préparent ses toiles, ses pinceaux, etc. Il revient de temps en temps à Paris également. Les œuvres de la période sont essentiellement des portraits, des nus, des natures mortes et des scènes mythologiques. Ses toiles sont de plus en plus chatoyantes, et il utilise l’huile de façon de plus en plus fluide, tout en transparence. Les corps féminins ronds et sensuels resplendissent de vie.

Renoir est désormais une personnalité majeure du monde de l’art occidental, il expose partout en Europe et aux États-Unis, participe aux Salons d’automne à Paris , etc. L’aisance matérielle qu’il acquiert ne lui fait pas perdre le sens des réalités et le goût des choses simples, il continue à peindre dans son petit univers presque rustique. Il essaie de nouvelles techniques, et en particulier s’adonne à la sculpture, aiguillonné par le marchand d’art Ambroise Vollard, alors même que ses mains sont paralysées, déformées par les rhumatismes. De 1913 à 1918, il collabore ainsi avec Richard Guino, un jeune sculpteur d’origine catalane que lui présentent Maillol et Vollard. Ensemble, ils créent un ensemble de pièces considéré comme l’un des sommets de la sculpture moderne : Vénus Victrix, le Jugement de Pâris, la Grande Laveuse, le Forgeron (Musée d’Orsay). Après avoir interrompu sa collaboration avec Guino, il travaille avec le sculpteur Louis Morel (1887-1975), originaire d’Essoyes. Ensemble, ils réalisent les terres cuites, deux Danseuses et un Joueur de flûteau.

Sa femme meurt en 1915, ses fils Pierre II et Jean sont grièvement blessés durant la Première Guerre mondiale, mais s’en réchappent.

Malgré tout, Renoir continue de peindre jusqu’à sa mort en 1919. Il aurait d’ailleurs, sur son lit de mort, demandé une toile et des pinceaux pour peindre le bouquet de fleurs qui se trouvait sur le rebord de la fenêtre. En rendant pour la dernière fois ses pinceaux à l’infirmière il aurait déclaré « Je crois que je commence à y comprendre quelque chose » (qui résume la grande humilité avec laquelle Renoir appréhendait la peinture, et la vie).

Impulsif, nerveux et bavard, Renoir eut souvent des opinions contradictoires, mais il fut toujours loyal envers sa famille et ses amis. De tous les impressionnistes, c’est lui qui a peint avec le plus de constance les évènements et les plaisirs des gens « ordinaires ».

Le 3 décembre 1919, il s’éteint à Cagnes-sur-Mer, des suites d’une congestion pulmonaire, après avoir pu visiter une dernière fois le Musée du Louvre et revoir ses œuvres des époques difficiles. Il est enfin reconnu.

Il est enterré le 6 décembre à Essoyes, dans l’Aube.

Peintures

« Renoir peint souvent en utilisant les couleurs de l’arc-en-ciel et avec des touches brèves. Les ombres sont souvent bleu vif et non pas noires »
Les touches de lumière ne sont pas blanches mais se jouent dans les tons de bleu.
Renoir aime les femmes. Dans ses œuvres, on les retrouve souvent dans des formes charnelles avec des bouches petites et charnues, aux lèvres souvent très rouges.

Lise à l’ombrelle

 

170px-Pierre-Auguste_Renoir_070

Lise à l’ombrelle (1867) Musée Folkwang

Exposé au Salon en 1868, le tableau fut acheté par le critique Théodore Duret, en même temps que En été ( ou La bohémienne ).

La toile est peinte dans les tons de blanc, cher aux impressionnistes. On retrouve Lise sous le feuillage de la forêt de Fontainebleau. Renoir fait déjà jouer les ombres et la lumière sur la robe de Lise. Il abandonne ses couleurs sombres. Lise a déjà les traits caractéristiques des visages féminins de Renoir. Cette œuvre est largement inspirée par Courbet.

Madame Charpentier et ses enfants

 

220px-Renoir_-_Madame_Georges_Charpentier_et_ses_enfants

Madame Charpentier et ses enfants (1876-1877), Metropolitan Museum of Art

Exécuté en 1878, ce tableau remporta un vif succès au Salon de Paris de 1879.

Ce portrait de groupe de la fin de la période impressionniste représente Marguerite-Louise Lemonnier (Madame Charpentier) (1848-1904) et ses enfants, Georgette-Berthe (1872-1945) et Paul-Emile-Charles (1875-1895). Marguerite-Louise était la femme de Georges Charpentier, l’éditeur très en vue d’Émile Zola, d’Alphonse Daudet et de Guy de Maupassant et tenait, avec son mari, une place importante dans le milieu intellectuel de l’époque.

Dans ce tableau, Renoir a peint une composition inhabituelle chez lui. On y retrouve un peu l’arrangement d’une peinture religieuse (rappelant Rubens, avec le chien remplaçant l’agneau). La scène vibre grâce au registre de tissus et de lumière circulant dans la pièce. Seul Renoir pouvait tirer la poésie de ce lieu de milieu mondain même si cela lui a été reproché par certains.

Les enfants et leur maman ont les traits que Renoir réserve aux femmes : la rondeur, les formes, les jolis visages. Ses œuvres de la période sont marquées par l’influence de Alfred Dehodencq.

Renoir, n’ayant pas souhaité participer à la quatrième « Exposition impressionniste » en 1878, proposa Madame Georges Charpentier et ses enfants au « Salon officiel ». Accepté par le jury, le tableau y remporta un grand succès. Camille Pissarro écrivit à ce propos : « Renoir a un grand succès au Salon. Je crois qu’il est lancé, tant mieux, c’est si dur la misère ! ».

Déjeuner des canotiers

 

220px-Dejeuner-canotiers

Le Déjeuner des canotiers (1880-1881) Phillips Collection

(période impressionniste)

Il s’agit de la dernière grande œuvre de Renoir dans ce style. Le tableau a été peint sur la terrasse de la Maison Fournaise à Chatou.

On y retrouve les jeux d’ombres et de lumière dans les tons de bleu, les visages féminins typiques de Renoir. Cette peinture est composée avec un étonnant contraste entre le fond et les personnages dans des tons pastels mais vifs assez fondus, et les quelques objets et mets très contrastés sur la table avec des fruits aux couleurs très vives aux traits puissants et relativement purs, et des gros empâtements de blanc pur pour les reflets. Les reproductions imprimées sont rarement fidèles à l’original. L’image ci-contre ne présente pas non plus tous ces contrastes.

Comme d’habitude, Renoir y fait participer un grand nombre de ses amis : Aline Charigot (la femme au chien et sa future épouse), Gustave Caillebotte (peintre), M. Fournaise (restaurateur), son fils Alphonsine Fournaise, le baron Raoul Barbier, Paul Lhote, Lestringuez, Ellen Andrée (actrice), Jeanne Samary (actrice), ainsi que son banquier M. Ephrussi qui fut rajouté par la suite. Les restes du repas prouvent que Renoir était un peintre talentueux en nature morte. Dans le paysage du fond, on aperçoit des canots.

Les Grandes Baigneuses

 

220px-Pierre-Auguste_Renoir_021

Les Grandes Baigneuses (1887), Philadelphia Museum of Art

Article détaillé : Les Grandes Baigneuses.

(période ingresque)

Cette peinture s’inspire d’une sculpture de François Girardon. Renoir désire que les formes féminines soient plus découpées, structurées. Les corps sont plus importants que les décors, même si ceux-ci ont un rôle à jouer. Le décor est un arrière-plan. Il s’inspire largement de Cézanne.

Cette œuvre magistrale eut tellement de critiques négatives lors de sa présentation que Renoir mit fin à la période ingresque.

Jeunes filles au piano

 

170px-Renoir23

Jeunes filles au piano (1892),musée d’Orsay, Paris

(période nacrée)

Il représente une scène familiale de deux jeunes filles jouant du piano. Les deux jeunes filles ont déjà le corps charnel des femmes que Renoir aimait peindre. Cette toile n’est plus du pur impressionnisme mais on n’y retrouve pas les traits de pinceau précis de la période ingresque. Les vêtements des enfants n’ont pas été embellis ce qui rend cette toile plus réelle. Cette œuvre a été réalisée de 5 manières différentes car Renoir savait que l’État Français souhaitait faire un achat. Grâce à cette toile, Renoir est enfin reconnu.

Claude Renoir en clown

 

170px-Pierre-Auguste_Renoir_-_Claude_Renoir_en_clown

Auguste Renoir, Claude Renoir en clown, 1909

(1909, huile sur toile (120 x 70 cm), musée de l’Orangerie, Paris)
(période cagnoise)

Il s’agit d’un portrait de Claude, habillé d’un costume bouffant rouge. Renoir souligne les formes bouffantes du costume ce qui confère une certaine présence et une certaine autorité au jeune garçon. Les colonnes sont peintes en oblique.

Le clown, symbole même du machiavélisme, était très présent dans les toiles de Renoir.

Lors de la pose, Claude avait refusé de porter des bas de laine : il a fallu acheter des bas de soie.

Femme nue couchée

 

220px-Pierre-Auguste_Renoir_-_Femme_nue_couch%C3%A9e_%28Gabrielle%29

Auguste Renoir, Femme nue couchée (Gabrielle)

Ce nu allongé, ayant Gabrielle pour modèle, est parmi les œuvres les plus sensuelles de Renoir. Peint pendant la première décennie du XXe siècle, il se rattache à la période dite nacrée de l’artiste. Sur un fond neutre, qui contraste avec l’impression de mollesse qui se dégage de la forme et de la position des coussins, Renoir a placé une jeune femme nue, allongée sur un drap blanc, le corps sur le côté gauche, la tête retenue par la main.

On connaît de nombreuses toiles de Renoir représentant des femmes nues dans la nature en harmonie avec le paysage environnant. Il est plus rare de le voir peindre le nu en intérieur à la manière de Goya ou de Manet. Ici, dans une toile tout en longueur, Renoir donne libre cours à son plaisir de peindre le corps de la femme.

Renoir conserva cette œuvre dans son atelier jusqu’à sa mort une dizaine d’années plus tard. Il est difficile de donner une date précise à cette œuvre. Trois nus ayant Gabrielle pour modèle, dans des positions légèrement différentes ont été réalisés par l’artiste. Le premier en 1903, le dernier en 1907. Celui-ci pourrait se situer entre les deux.

Ce tableau a été exposé pour la première fois en 1927, à la galerie Bernheim-jeune à Paris. Acquis par l’État en 1960, il est exposé au Musée de l’Orangerie.

Bal du moulin de la Galette

 

220px-Renoir21

Bal du moulin de la Galette (1876) musée d’Orsay, Paris

Cette toile achevée en septembre 1876 est une huile sur toile qui mesure 1,31 m de hauteur par 1,75 m de largeur. Elle a été présentée à la troisième « Exposition impressionniste » et est maintenant conservée au musée d’Orsay, au niveau supérieur, salle 32.

La scène se déroule en plein air (contrainte que s’imposaient les impressionnistes), un dimanche après-midi, un jour de beau temps au Moulin de la Galette à Montmartre. Les personnes présentes dans la scène sont des amis du peintre : modèles, peintres, habitués du lieu, parmi lesquels on reconnaît : l’écrivain Georges Rivière, le peintre Goeneutte, Lamy qui sont installés à la table du premier plan et une dénommée Estelle qui est assise sur le banc ainsi que Frédéric Samuel Cordey. Renoir représente ainsi sur sa toile, une foule joyeuse de personnes de tous les milieux sociaux, qui partagent du bon temps, dansent à gauche, bavardent à droite, fument et boivent. Tous ces personnages sont représentés en action ce qui suscite des questions telles que : manœuvre de séduction ou dispute?…

On peut définir trois plans: au premier plan on a la discussion des personnes assises, au second plan les danseurs et au troisième plan des bâtiments où l’on aperçoit l’orchestre.

Au lieu d’utiliser comme le font la plupart des peintres, la netteté au premier plan puis progressivement un flou, il met le flou partout et la seule distinction de profondeur se fait par la taille des personnes représentées. Il décide de représenter cette scène dans une ambiance bleutée parsemée de taches de lumière réparties inégalement comme si elles traversaient le feuillage des arbres pour parvenir auprès de la foule.

C’est grâce à la lumière que Renoir fait ressortir ces personnages, par exemple le couple à gauche de la scène semble être entouré de lumière au sol et la robe rose clair de la femme renforce cet effet et les met en avant.

Renoir utilise des couleurs pastel plus ou moins vives à certains endroits

Au jardin – Sous la tonnelle au moulin de la galette

 

170px-Pierre-Auguste_Renoir_045

Auguste Renoir, au jardin-sous la tonnelle au moulin de la galette (1876) Musée des beaux-arts Pouchkine, Moscou

Peint dans son atelier de la rue Cortot à Montmartre pendant l’été 1876 comme un autre de ses chefs-d’œuvres la balançoire, ce petit tableau, pièce rapportée du célèbre Bal au moulin de la galette est remarquable à plus d’un titre.

En premier lieu le travail sur la lumière qui filtre à travers le feuillage , ensuite la composition dense et rayonnante qui organise les personnages, non en lignes horizontales comme dans le bal mais en cercles concentriques, les uns debout, les autres assis, tous regroupés autour de cette petite table, centre de gravité de l’œuvre, pour ne former plus qu’un, la palette chromatique large et profonde structurée autour du jaune orangé comme un soleil irradiant ses chaudes vibrations, et enfin, loin des grandes conventions de la peinture académique, le fait de peindre le personnage au premier plan, une jeune femme à la robe blanche rayée, de trois quart dos, ce qui accentue la dimension naturelle et spontanée de l’œuvre (comme un cliché de photographe pris sur le vif). Ce tableau qui faisait partie de la collection Ivan Morozov est en quelque sorte un résumé de l’art de son auteur.

Œuvres principales

Pierre-Auguste Renoir a peint pendant près de soixante ans. Peintre prolifique, il nous a laissé une œuvre considérable, nécessairement inégale. On recense dans celle-ci plus de 4 000 peintures, soit un nombre supérieur à celui des œuvres de Manet, Cézanne et Degas réunies. Parmi celles-ci, on peut citer :

 

170px-Pierre-August_Renoir_At_the_Concert_a_Box_at_the_Opera_s

Au concert dans une loge à l’Opéra (1880)

 

170px-Pierre-Auguste_Renoir_076

Jeune fille au chapeau de paille, (v. 1884)

 

170px-Pierre-Auguste_Renoir_127

La baigneuse endormie, (1897)

(*) Wikipedia

 

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Révolution Solaire de Auguste RENOIR

augusterenoirrs26021919

Pour le 26/02/1919 à 04h12 T.U., à Limoges.

TRANSIT DU NOEUD NORD EN MAISON 10 ET DU NOEUD SUD EN MAISON 4:

Le passage du nœud nord en maison X vous promet une réussite professionnelle ou sociale inhabituelle. Les efforts que vous ferez maintenant pour étayer votre situation seront couronnés de succès. La promotion attendue vous sera acquise. Le contrat espéré sera signé. La distinction honorifique vous sera accordée. Vos affaires prospéreront.

Tous les espoirs de reconnaissance ou de faveur d’un public, d’une clientèle ou d’une audience seront comblés. C’est maintenant aussi que vous étendrez votre influence. Ne restez donc pas les bras croisés. Bien entendu, cette même période sera beaucoup moins propice à la vie de famille car les exigences de votre nouveau statut social pourront avoir une incidence moins favorable sur votre foyer. C’est pourquoi, il vous faudra faire la part des choses en soustrayant quelques heures chaque jour à vos affaires. Ménagez-vous des moments suffisants de repos en vous accordant des loisirs familiaux proportionnels à vos efforts professionnels. Veillez à ne pas vous laisser emporter par votre réussite. Tout ce qui nous est accordé par le destin doit être redistribué. Réservez donc une large part de vos moyens au bien-être d’autrui, en commençant par ceux qui vous sont proches et dont le soutien a contribué à votre essor. Evitez à tout prix de sacrifier votre famille à votre situation. Cette période en effet défavorise la vie de famille ; elle déséquilibre souvent le foyer et suscite fréquemment un ou plusieurs changements de domicile. De plus, le nœud sud en maison IV provoque souvent une séparation. Les jeux planétaires du moment préciseront s’il s’agit de votre mère ou d’un éloignement temporaire de votre famille. Dans le même esprit, tout ce qui touche vos assises (ceci inclut l’immobilier), sera compromis et devra requérir votre attention toute particulière pour minimiser les dégâts. En conséquence, n’achetez – et ne vendez – ni immeubles ni terres. entez de reporter toutes les transactions immobilières à la période suivante. Ne prenez pas le risque d’hypothéquer vos actifs ni de gager votre crédit ou votre réputation pour encore accroître votre essor professionnel. Dans le cas contraire, vos appétits deviendraient cause de dépossession de vos biens familiaux, ou personnels. En résumé, ne sacrifiez ni votre famille ni les biens de celle-ci sur l’autel de votre réussite. La durée de celle-ci sera fonction de la sagesse dont vous userez.

 

-=-=- F I N -=-=-

____________________________________________________________________________________

Personnalité du 24/02/2011 – Steve JOBS 24 février, 2011

Posté par phoenix2savoie dans : 02/2011,Entrepreneur,Personnalités du jour , ajouter un commentaire

————————————— PERSONNALITE DU JOUR ———————————–

jobs-apple-1

Le 1er Avril 1976, Steve Wozniak, Steve Jobs et Ron Wayne créèrent la société Apple.

http://www.ismashphone.com/images/2008/08/01/steve_jobs_collarpopped.jpg

Leur premier local sera le garage de la famille Jobs dans lequel ils fabriqueront leur premier ordinateur, l’Apple I. Il sera mis en vente en 1976 au prix de 666,66 dollars. Le nom Apple aurait été choisi par Steve Jobs, étant végétarien…

http://nerdalors.fr/wp-content/uploads/2010/04/steve_jobs_apple.jpg

http://lahulpe.citymag.be/wp-content/uploads/2009/11/steve-jobs1.jpg

… et le nom Macintosh viendrait d’une variété de pommes que Jobs récoltait dans sa jeunesse pour gagner de l’argent de poche. En 1980, Apple entra en bourse faisant rapidement de Jobs et Wozniak des millionnaires. En 1982, à l’âge de 27 ans, Steve Jobs est le plus jeune homme à entrer dans le Fortune 400 (classement des personnes ayant la plus grande fortune mondiale), événement exceptionnel avant l’apparition des start-ups Internet.

Steve Jobs Powerbook G3

Depuis 1984, Apple développe la gamme d’ordinateur « Macintosh ». Le Powerbook G3 est l’un d’entre eux. Le premier Macintosh à intégrer une mémoire cache en 1997 est ici présenté par Steve Jobs, PDG emblématique d’Apple.

http://static.lexpress.fr/medias/191/steve-jobs-new-ibook_214.jpg

La gamme d’ordinateurs est enrichie en 1999 avec les iBook, portables d’entrée de gamme d’Apple plus puissants et intégrant plus de fonctionnalités que les Powerbook. Les premières versions avaient la forme, comme ici, d’une coquille ronde. Leur commercialisation a cessé en 2006 au profit du Macbook.

http://img.clubic.com/00114828-photo-apple-steve-jobs-ipod-mini.jpg

Après les ordinateurs et les systèmes d’exploitation Apple lance en 2001 l’iPod, un lecteur mp3 capable de stocker 1000 chansons de qualité CD dans un appareil ultra fin. Tony Fadell, son concepteur, avait proposé l’idée à Philips…qui avait refusé !

Steve Jobs MacOS

Le PDG d’Apple dévoile en 2004 la dernière version de son système d’exploitation, le Mac OS X aussi appelé « Tiger ». L’exploitation Mac OS est développée depuis 1984 par la marque à la pomme.

http://www.mac4ever.com/images/images_actu/37885_122_steve_jobs_2_0.jpg

Le 15 juin 2008, Steve Jobs faisait son apparition à la traditionnelle conférence de présentation des nouveautés Apple de San Francisco. Dans sa main, le Macbook Air, l’ordinateur portable le plus fin au monde. Son arrivée avec seulement une enveloppe (contenant l’ordinateur) avait fait sensation.

http://prix-immobilier.info/wordpress/wp-content/uploads/2010/11/steve-jobs-iphone.png

Toujours en 2008, Apple lance la version 2 de son téléphone mobile, l’iPhone 3G qui offre une connectivité 3G et une localisation GPS. L’appareil est disponible en noir ou en blanc.

http://www.begeek.fr/wp-content/uploads/2010/10/steve-jobs-ipad-apple-ap.jpg

Apple a présenté l’iPad, le 27 Janvier 2010.

Personnalité du 24/02/2011 - Steve JOBS  dans 02/2011 bar

http://www.stevejobs.fr/

http://www.allaboutstevejobs.com/

http://www.apple.com/pr/bios/jobs.html

Actualités de Steve JOBS 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

———————————————————————————————————–

Steve JOBS

né le 24 Février 1955 à 06h00 à San Francisco (CA) – USA

steevejobs24021955 dans Entrepreneur

Steven Paul Jobs (*) né le 24 février 1955 et mort le 5 octobre 2011. Steven Jobs est un entrepreneur et informaticien américain, cofondateur en 1976 d’Apple, dont il a été le directeur général puis le président du conseil d’administration. Il est considéré comme l’un des pionniers de la micro-informatique pour avoir introduit l’ordinateur personnel dans les foyers (bien avant l’avènement de l’IBM PC), en ayant pris conscience du potentiel du couple interface graphique / souris à la suite d’une visite avec une équipe de sa société au Palo Alto Research Center de Xerox. Cette idée mènera à la commercialisation début 1984 par la société Apple Computer du Macintosh, le premier ordinateur grand public profitant de ces innovations.

Evincé en 1985 de l’entreprise qu’il a fondée, Steve Jobs crée notamment NeXT et les studios d’animation Pixar, avant de revenir prendre la direction d’Apple en 1997 et d’être à l’origine dans les années 2000 du lancement et des succès planétaires de l’iPod, de l’iPhone et de l’iPad. En 2009, il est considéré comme la 43e fortune américaine.

Origines et famille

Fils d’une mère américaine, Joanne Carole Schieble, et d’un père syrien, Abdulfattah John Jandali, professeur de sciences politiques, Steve Jobs est né à San Francisco en Californie. Il est adopté peu après sa naissance par Paul Jobs et Clara Jobs vivant à Mountain View en Californie. Ses parents biologiques se marient un an plus tard et ont un autre enfant, l’auteur Mona Simpson.

En 1991, Steve Jobs épouse Laurene Powell plus jeune de neuf ans, avec laquelle il a trois enfants. Il a aussi une fille, Lisa Brennan-Jobs avec Chris-Ann Brennan, une jeune femme qu’il n’a pas épousée.

Études

Après avoir terminé ses études au Homestead High School de Cupertino (Californie) en 1972, Steve Jobs s’inscrit au Reed College de Portland dans l’Oregon où il abandonna ses études après un semestre, tout en continuant à suivre des cours en auditeur libre. C’est ainsi qu’il suivit de très bons cours de calligraphie, ce qui aura une importance fondamentale plus tard. Pendant l’automne 1974, il retourna en Californie et commença à assister aux réunions du Homebrew Computer Club avec Steve Wozniak. Il put obtenir un emploi dans la société Atari afin de programmer des jeux vidéo avec son ami, Steve Wozniak, son but principal étant de faire des économies pour partir faire une retraite spirituelle en Inde.

Apple

Les débuts

Histoire d’Apple.

220px-Stevejobs_Macworld2005 dans Personnalités du jour

Steve Jobs à la WWDC 2005

Le 1er avril 1976, Steve Wozniak, Steve Jobs et Ron Wayne créèrent la société Apple.

Steve Jobs et Steve Wozniak (surnommés « les Deux Steve »), âgés respectivement de 21 ans et 26 ans, fondent Apple. Leur premier local sera le garage de la famille Jobs dans lequel ils fabriqueront leur premier ordinateur, l’Apple I. Il sera mis en vente en 1976 au prix de 666,66 dollars.

Le nom Apple aurait été choisi par Steve Jobs, qui est végétarien, et le nom Macintosh viendrait d’une variété de pommes que Jobs récoltait dans sa jeunesse pour gagner de l’argent de poche. Une anecdote raconte qu’au cours d’un voyage au Népal, il fut victime d’une indigestion l’obligeant à se nourrir temporairement de pommes. Voyant qu’ils n’arrivaient pas à se mettre d’accord sur un nom et un logo pour leur société, Jobs eu l’idée de proposer comme compromis un trognon de pomme, chose qui faisait alors partie de son quotidien.

En 1980, Apple entra en bourse faisant rapidement de Jobs et Wozniak des millionnaires. En 1982, à l’âge de 27 ans, Steve Jobs est le plus jeune homme à entrer dans le Fortune 400 (classement des personnes ayant la plus grande fortune mondiale), événement exceptionnel avant l’apparition des start-ups Internet.

En 1983, Jobs embauche John Sculley de Pepsi-Cola pour diriger Apple en lui disant : « Vous comptez vendre de l’eau sucrée toute votre vie ou vous voulez changer le monde avec moi ? ».

La même année Apple sort Lisa, le premier ordinateur personnel à posséder une interface graphique et une souris, dont les brevets ont été achetés à la société Xerox qui n’en voyait pas l’utilité.

Le Macintosh

Le 24 janvier 1984, le Macintosh est mis sur le marché, c’est le premier ordinateur destiné au grand public comportant une interface graphique commandée par la souris. Le projet Macintosh avait été lancé par un ingénieur d’Apple, Jef Raskin. Il s’agissait de concevoir un ordinateur de toute petite taille, très abordable, limité à quelques tâches et d’une extrême simplicité d’emploi. Steve Jobs, percevant le potentiel de ce projet, se l’est alors accaparé, remettant en cause certains de ses objectifs, dont celui d’un prix économique. Les cours de calligraphie de Jobs lui revinrent pour introduire des polices de caractères à chasse variable, une innovation à l’époque, assurant un succès immédiat au Macintosh dans le monde des arts graphiques et de la presse, mais aussi de la communication d’entreprise[réf. nécessaire].

D’Apple à NeXT Computers

En 1985, après une lutte interne pour le pouvoir au sein d’Apple, Steve Jobs est démis de ses fonctions par John Sculley et évincé d’Apple. Après un moment de doute, il en profite pour participer à la fondation d’une nouvelle société, NeXT Computers, et rachète les studios d’animation Pixar (originellement sous le nom de Graphics Group). Même si NeXT ne connaît pas de succès commercial, il y créera des ordinateurs haut de gamme au design audacieux et aux technologies révolutionnaires : une interface graphique sobre étendant les capacités du Macintosh, une très haute résolution graphique en affichage niveau de gris, un disque magnéto-optique 256 Mo, une connectivité Ethernet, un système multitâche préemptif, et est entièrement développé en Objective C, langage objet dérivé du langage C. La machine utilise le même processeur que les Macintosh : un processeur Motorola 32 bits 68030 puis 68040. Une imprimante laser de haute qualité l’accompagnait.

Retour chez Apple

300px-Steve_Jobs_and_Bill_Gates_%28522695099%29

Steve Jobs et Bill Gates au D5 en 2007

Fin 1996, Apple, en difficulté, signe un partenariat avec Microsoft. Ce dernier donne alors 150 millions de dollars à Apple qui, à la recherche d’un nouveau système d’exploitation depuis plusieurs mois, achète NeXT pour 400 millions de dollars.

Au cours de 1997, Steve Jobs, qui occupait depuis six mois une fonction de conseiller spécial du président d’Apple Gil Amelio, provoque le départ de ce dernier ainsi qu’un remaniement du conseil d’administration de la société. Il est nommé président-directeur général intérimaire à la place de Gil Amelio.

Depuis cette date, il ne perçoit qu’un salaire d’un dollar comme rémunération pour son travail à la tête d’Apple. Ses revenus proviennent en fait essentiellement des stock-options de la société qu’il détient ; il bénéficie aussi des avantages liés à sa fonction.

Lors de la MacWorld de 2000, Steve Jobs annonce qu’il devient président-directeur général de plein droit, et nomme ce poste iCEO. Mac OS X est le fruit du croisement entre Mac OS et NeXTStep.

Pixar

En 1986, Steve Jobs, accompagné de deux ingénieurs de Lucasfilm, Edwin Catmull et Alvy Ray Smith, fonde le studio d’animation Pixar. Cette société est créée à partir de la division infographie de Lucasfilm, que Jobs rachète pour la somme de 10 millions de dollars à George Lucas. Dix ans plus tard, Pixar remporte un grand succès avec le film Toy Story, premier film d’animation entièrement réalisé par ordinateur qui engrange plus de 360 millions de dollars de recette en salles. D’autres succès suivent avec 1001 Pattes (1998), Toy Story 2 (1999), Monstres et Cie (2001), Le Monde de Nemo (2003), Les Indestructibles (2004), Cars (2006), Ratatouille (2007), WALL-E (2008), Là-haut (2009) et Toy Story 3 (2010) faisant la renommée du studio.

En janvier 2006, le groupe Disney rachète Pixar pour 7,4 milliards de dollars par échange d’actions. Steve Jobs devient administrateur du groupe et premier actionnaire individuel de Disney avec plus de 6 % du capital devant le neveu de Walt Disney, Roy E. Disney et l’ancien PDG Michael Eisner.

Maladie et décès

En juillet 2004, Steve Jobs doit subir une intervention chirurgicale afin de retirer une tumeur cancéreuse pancréatique. Plus précisément, il est atteint d’une forme relativement rare de tumeur, plus simple à traiter, se nommant « tumeur neurœndocrinienne des îlots de Langerhans ». Cette intervention ne nécessitera aucun traitement complémentaire tel qu’une radiothérapie ou une chimiothérapie. Durant son absence, Timothy D. Cook, dirigeant des ventes et opérations mondiales d’Apple, prendra le contrôle de l’entreprise. Il ne peut assister à l’Apple Expo de septembre 2004 et son vice-président, Philip W. Schiller, évitera de justesse l’annulation de la conférence. Ainsi, Steve Jobs n’a donc pas tenu son Keynote, conférence qu’il donne à des occasions bien précises et au cours de laquelle il donne les résultats financiers de l’entreprise, suivis par la présentation des nouveautés ; pour finir généralement par une surprise « One more thing… » (« Encore une chose… »).

Il apparaît au WWDC 2006 à San Francisco, amaigri et secondé par trois personnes, pour la tenue du Keynote.

Le 27 août 2008, l’agence de presse Bloomberg publie par erreur une longue nécrologie de Steve Jobs, cofondateur et directeur général d’Apple. L’article de dix-sept pages est retiré trente secondes après sa publication. Lors du Special Event du 14 octobre 2008 Steve Jobs donne en fin de conférence sa tension artérielle, afin de rassurer ceux qui douteraient de son état de santé.

En janvier 2009, Steve Jobs donne, par le biais d’un communiqué publié sur Internet, des informations sur sa santé, précisant que sa perte de poids est due à la fois à une maladie liée à un « déséquilibre hormonal » et au traitement nécessitant un régime. Le 14 janvier 2009, il fait savoir par un courriel à destination des employés d’Apple qu’il prend un congé maladie jusqu’à fin juin 2009, estimant que ses problèmes de santé sont plus complexes qu’il ne l’avait pensé initialement. Le 20 juin 2009, The Wall Street Journal dévoile que Steve Jobs a subi une greffe de foie deux mois auparavant. Le 9 septembre 2009, Steve Jobs aborde cette greffe du foie en public lors d’un Special Event. Il précise qu’il a été transplanté d’un jeune homme d’une vingtaine d’années mort dans un accident de voiture. Il le remercie de sa générosité post mortem et enjoint le public à s’inscrire en tant que donneurs d’organes.

Le 17 janvier 2011, Steve Jobs fait savoir par une note interne qu’il prendra un congé pour des raisons de santé, pour une durée indéterminée. Il mentionne, dans ce message, qu’il reste le directeur général d’Apple, chargeant Tim Cook des tâches du quotidien.

Le 24 août 2011, Steve Jobs annonce sa démission du poste de directeur général d’Apple.

Steve Jobs succombe à sa maladie dans la nuit du mercredi 5 octobre 2011, information relayée par Apple via son site web, qui affiche en hommage sur sa page d’accueil, sans autres commentaires, son portrait et ses dates de naissance et de mort. Un click sur la photo donne accès à un message intitulé « en souvenir de Steve Jobs » dont les premiers mots sont : « Apple vient de perdre un visionnaire et un génie créatif. Et le monde, un être humain d’exception.»

Style de gestion

La personnalité agressive et exigeante de Steve Jobs a été fortement commentée. Le magazine Fortune (qui a « sacré » Jobs « PDG de la décennie » en novembre 2009) a écrit que « il est considéré comme le plus grand égotiste de la Silicon Valley ». Des commentaires sur son tempérament et son style peuvent être trouvés dans The Little Kingdom, un livre de Michael Moritz, l’une des rares biographies autorisées sur Steve Jobs. On peut citer comme biographies interdites Steve Jobs: The Journey Is the Reward, The Second Coming of Steve Jobs ou iCon: Steve Jobs. Dans iCon: Steve Jobs, les auteurs font remarquer que Paul Jobs, qui a adopté Steve, est aussi connu pour être agressif.

Steve Jobs a toujours voulu qu’Apple soit une société majeure des technologies de l’information et de l’industrie, et cela en prévoyant et en fixant les tendances du marché, au moins en termes d’innovation et de style. Il résume son idée à la fin de la Macworld Conference & Expo de janvier 2007 en citant l’ancien joueur de hockey Wayne Gretzky :

« C’est une vieille citation de Wayne Gretzky que j’adore : « Je patine à l’endroit où le palet va être, et non là où il a été ». Et nous avons toujours essayé de faire cela chez Apple. Depuis le tout début. Et nous le ferons toujours. »

Floyd Norman a dit qu’à Pixar, Steve Jobs était un « individu adulte », et n’a jamais interféré avec le travail des cinéastes.

Citations

 

(*) Wikipedia

 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.dailymotion.com/video/x5glgs

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

In their rare joint appearance at All Things Digital 5, Steve Jobs and Bill Gates discuss their contributions to the technology industry, the qualities they most respect in one another. D/All Things Digital text.

 

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Révolution Solaire de Steve JOBS

steevejobs24022011

Pour le 23/02/2011 à 04h08 T.U., à San Francisco.

TRANSIT DU NOEUD NORD EN MAISON 11 ET NOEUD SUD EN MAISON 5

L’entrée du noeud nord en maison XI rend possible la réalisation de vos projets, même s’ils sont audacieux. Durant la période précédente, le nœud sud que vous aviez en maison VI a contrecarré les projets que vous souhaitiez accomplir en dressant maints obstacles sur votre route. Pourtant, votre nœud nord qui était en maison XII vous a permis de formuler des projets. Vous avez pu les trouver peu réalistes. Cependant, maintenant que vous avez quitté cette prison qu’était la maison XII et retrouvé votre liberté (maison XI) ces rêves peuvent commencer à se réaliser. Cette réalisation sera, toutefois, conditionnée par votre faculté à cultiver l’art de l’amitié. Ce seront les vraies amitiés et les relations sincères qui paveront l’avenue de vos opportunités durant cette période et la suivante. Ceci est suggéré par la présence du nœud nord en XI lequel vous incitera, par ailleurs, à refuser toutes les contraintes qui limiteraient cette nouvelle liberté. De plus, il vous autorise, dans l’ordre, à élargir le cercle de vos relations, à former de nouvelles amitiés, à obtenir leur soutien, à réaliser vos grands projets et à conquérir votre indépendance. Le nœud nord continuera son parcours en direction de la maison X, laquelle vous fera récolter les fruits des projets que vous aurez matérialisés pendant son passage en maison XI. Commencez donc par étendre le cercle de vo s relations car c’est parmi celles-ci que vous trouverez à réaliser vos projets les plus audacieux. Dans le même esprit, visez la fraternité, l’entraide mutuelle en adhérant à un ordre, un club ou une association. Les résultats pourront vous surprendre. Evitez à tout prix de vous laisser séduire par les tentations du nœud sud en maison V : les plaisirs sans mesure, la recherche de prestige, la satisfaction des sens, les liaisons faciles. En d’autres termes, prenez garde à tout ce qui flatte votre ego ; évitez tous les abandons où seul votre plaisir compte car ceci ressort du domaine négatif de la même période (nœud sud en V). Celle-ci n’est pas propice aux satisfactions affectives ou émotives en tête-à-tête, c’est-à-dire dans lesquelles vous seriez trop « personnel ». C’est ainsi que toute vie en couple ne peut subsister ici que si un vrai don de soi intervient, au-delà de l’utilisation de l’autre pour se satisfaire, et sous condition d’élargir la relation vers de vastes échanges avec le monde extérieur. Vous ne pourrez d’ailleurs pas supporter de restreindre votre vie au seul couple. Vous manqueriez d’air. Il vous faudra aussi vivre une expansion, en plus, pour conserver votre équilibre. Cette période est aussi source de déception issue des rapports avec les enfants. La bonne entente avec ces derniers est souvent compromise. Souvent, les accouchements y sont difficiles. Evitez aussi tout ce qui est d’ordre spéculatif : le loto, la loterie, les casinos. Ne jouez pas en bourse, n’attendez aucun résultat de la chance. En résumé, évitez tout ce qui flatte votre ego à titre personnel pour privilégier la fraternité et l’humanisme de manière large et impersonnelle, sans carcans ni restrictions.

 

-=-=- F I N -=-=-

____________________________________________________________________________________

Personnalité du 23/02/2011 – Jacques SEGUELA 23 février, 2011

Posté par phoenix2savoie dans : 02/2011,Entrepreneur,Personnalités du jour , ajouter un commentaire

————————————— PERSONNALITE DU JOUR ———————————–

http://www.babelio.com/users/AVT2_Seguela_6810.jpeg  http://www.ninapeople.com/i/2010/1/27527_s.jpg

http://www.bouquinsurf.com/images/IMGP9635.JPG

http://1.bp.blogspot.com/-KbvZc5_pSOY/TVwVc-3rOKI/AAAAAAAAA0E/bhS22SLhkVU/s400/mitterrand-force-tranquille-2.1266760769.jpg

Jacques Séguéla, non-content d’avoir fait élire François Mitterrand avec son fameux slogan «La force tranquille », nous livra la même année (1981) cet inoubliable chronique d’un effeuillage annoncé :

http://medias.lepost.fr/ill/2008/03/31/h-20-1174923-1206952600.jpg
Personnalité du 23/02/2011 - Jacques SEGUELA dans 02/2011 h-20-1174939-1206953521

h-20-1174940-1206953545 dans Entrepreneur

Cette audace de la part de Séguéla et de Myriam (mannequin) était tout simplement révolutionnaire.

http://surlezinc.blogs.com/photos/uncategorized/jacques_seguela_opt.jpg

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2009-03/2009-03-05/article_seguela.jpg

« C’est gai la force tranquille ! »

http://static.lexpress.fr/medias/250/1-french-advertising-group-havas-vice-president-seguela-poses-outside-paris_461.jpg

http://static1.purepeople.com/articles/7/63/21/7/@/468235-jacques-seguela-et-sa-femme-sophie-a-637x0-3.jpg

bar dans Personnalités du jour

Jacques SEGUELA hait le web

Actualités de J. SEGUELA 1 2

———————————————————————————————————–

Jacques SEGUELA

né le 23 Février 1934 à 20h10 à Paris – FRANCE

jacquesseguela23021934

Jacques Séguéla, né le 23 février 1934 à Paris, est un publicitaire français, cofondateur de l’agence de communication RSCG en 1970 (absorbée par le Groupe Havas en 1996).

Issu d’une vieille famille d’Amélie-les-Bains (Pyrénées-Orientales), après une enfance à Perpignan et des études de pharmacie, il décide de se lancer dans la publicité en 1970 et fonde l’agence de communication RSCG avec Bernard Roux, Alain Cayzac et Jean-Michel Goudard.

C’est en 1979 que le grand public le découvre à travers son livre : Ne dites pas à ma mère que je suis dans la publicité… elle me croit pianiste dans un bordel chez Flammarion. Cet ouvrage est la synthèse d’une douzaine d’années d’expérience dans la publicité après un temps comme reporter de France Soir puis comme rédacteur en chef de Paris Match.

RSCG fusionne avec Eurocom en 1991 pour former Euro RSCG et devient Havas-Advertising en 1996. Jacques Séguéla en est actuellement le vice-président (avec Vincent Bolloré actionnaire de 20% du capital d’Havas).

Réalisations remarquées

Campagnes politiques

Aussi bien en France qu’à l’étranger, Jacques Séguéla s’est impliqué dans la communication de nombreuses personnalités politiques.

En France, les stratégies de communication des campagnes de François Mitterrand et de Lionel Jospin ont été en grande partie dirigées par Jacques Séguéla. Lors de la campagne présidentielle de 1981, il s’illustre par le slogan puisé dans un célèbre discours de Léon Blum daté du 5 juin 1936 : « La force tranquille ». Viendront ensuite, en 1988, « Génération Mitterrand », inspiré de la campagne « Génération Pepsi » de 1984, ou « D’abord l’emploi ».

Sur le plan international, il travaille pour le président camerounais Paul Biya en 1992. Il aide également les présidents Omar Bongo au Gabon et Gnassingbé Eyadema au Togo en 1997. En Pologne, il œuvre pour le président polonais Aleksander Kwasniewski lors de la présidentielle de 1995, que ce dernier remporte face à Lech Wałęsa. Il participe également aux campagnes du Premier ministre israélien Ehud Barak en 1999, du Chilien Ricardo Lagos ou encore du président sénégalais Abdou Diouf en 2000.

Marques commerciales

Pour Citroën, il conçoit la campagne « révolutionnaire ! » pour l’AX. On lui doit aussi le positionnement publicitaire de Carte Noire.

Convictions politiques

Jacques Séguéla se définit comme « mitterrandien », mais n’a jamais appartenu au Parti socialiste.

À l’approche de l’élection présidentielle française de 2007, il publie avec Thierry Saussez La Prise de l’Élysée, ouvrage sur les campagnes présidentielles de la Ve République. Soutien de la candidate socialiste Ségolène Royal, Jacques Séguéla se montre critique envers la « trahison » d’Éric Besson, ancien secrétaire national à l’économie du PS ayant rejoint l’équipe de Nicolas Sarkozy. Néanmoins, le 1er mai 2007, dans l’entre-deux tours du scrutin, il annonce officiellement qu’il votera, lui aussi, pour le candidat de droite Nicolas Sarkozy au second tour, après avoir voté pour Ségolène Royal au premier.

Dans Autobiographie non autorisée publiée en 2009, Jacques Séguéla relate la rencontre entre le président Nicolas Sarkozy, dont il est devenu un proche, et sa future épouse, Carla Bruni, lors d’un dîner à son domicile en novembre 2007. Dans son ouvrage, il explique les raisons de son vote au second tour de l’élection présidentielle de 2007 : « Les bourdes qui embourbaient [Ségolène Royal], ses sautes d’humeur alignées comme des sauts d’obstacles, ses volte-face à faire perdre la face me désarçonnaient. ».

Bibliographie

Décoration

Officier de la Légion d’honneur en 2008

 

(*) Wikipedia

 

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 

Révolution Solaire de Jacques SEGUELA

jacquesseguelars2302201

 

Pour le 22/02/2011 à 12h32 T.U., à Paris.

TRANSIT DU NOEUD NORD EN MAISON 3, ET NOEUD SUD EN MAISON 9

Vous vivez une période propice à tous les types de communication, de mouvement et d’échanges. Orientez-vous donc vers le commerce ou concentrez vos efforts sur l’augmentation d’une clientèle. Actuellement, le destin vous soutiendra dans ce genre d’orientation.

Ceci n’est pas limitatif :

* Etes-vous écrivain … journaliste ?… éditeur ?…. vos écrits recevront un accueil exceptionnel du public, en métropole.

* Etes-vous dans la vente ou la distribution ?…. représentant ?… intermédiaire ?… préparez-vous à assurer la demande croissante de vos produits dans le pays.

* Etes-vous dans les transports ?… routier ?… messager ? …. affréteur ?…. vous serez obligés de refuser des commandes au niveau national.

Attention, dans tous les cas, c’est le marché intérieur qui est favorisé au détriment du marché international. Les faveurs du destin viseront aussi les études, les lectures, l’enseignement, les tâches administratives que vous accomplirez. Vos déplacements, vos transactions et vos échanges porteront des faits exceptionnels. Des contrats intéressants en résulteront. De plus, vous obtiendrez aide et coopération de votre proche entourage, y compris frères ou sœurs, si vous les sollicitez. Discutez vos projets avec ces derniers ; ils vous apporteront des aides et des conseils de valeur. Profitez-en pour étendre vos affaires dans votre ville ou dans votre proche environnement ; vous y trouverez à élargir de manière non habituelle votre sphère d’action et vous pourrez découvrir avec étonnement l’emplacement ou le commerce que vous recherchiez depuis longtemps. C’est aussi la période propice pour déménager, pour multiplier vos points de vente, pour diversifier vos activités. Ne négligez aucune affaire ni aucun contact, dont la signification vous échapperait sur le moment ; des résultats ultérieurs vous prouveront le contraire. En revanche, évitez toute expansion vers l’étranger et n’introduisez pas de produits étrangers dans votre gamme, car les gains que vous souhaiteriez en obtenir se feraient attendre. Visez plutôt le long terme pour cela. Votre réussite actuelle se fera dans votre lieu d’origine. Ne vous égarez donc pas hors frontières, vous y rencontreriez des embarras administratifs et juridiques insurmontables. En même temps, ne sollicitez rien d’une autorité, votre père y compris. Limitez-vous à vos proches, frères, sœurs, oncles ou tantes. Suivant l’esprit de cette période, votre attention doit être attirée tout particulièrement sur ce qui suit : D’une part, le commerce, les contrats ou les échanges en général seront favorisés mais vous perdrez toute protection en ce qui concerne la légalité, les autorités ou la loi en général. Ne vous laissez donc pas emballer par ce potentiel commercial inhabituel pour améliorer votre situation sans retenue, par exemple en contournant les législations en vigueur. Vous seriez découvert et subiriez les rigueurs de la loi . des pénalités ou des amendes annuleraient les bénéfices que vous auriez réalisés si vous aviez été raisonnable et intègre. Ceci prend d’autant plus d’importance que la période qui suivra immédiatement celle-ci vous défavorisera au niveau des revenus indûment gagnés. Attention aux pénalités et amendes (fiscales comprises).

 

-=-=- F I N -=-=-

____________________________________________________________________________________

Personnalité du 22/02/2011 – Drew BARRYMORE 22 février, 2011

Posté par phoenix2savoie dans : 02/2011,Cinéma,Personnalités du jour , ajouter un commentaire

————————————— PERSONNALITE DU JOUR ———————————–

http://www.childstarlets.com/lobby/bios/portraits/drew_barrymore12.jpg

http://imstars.aufeminin.com/stars/fan/drew-barrymore/drew-barrymore-20070108-195813.jpg

http://www.popcrunch.com/wp-content/uploads/2009/03/drew-barrymore-gotham-magazine1.jpg

http://1.bp.blogspot.com/_p0UmLJzl_0E/TAR-A4H_KuI/AAAAAAAAEzw/C7ync5KF1oo/s1600/Drew-Barrymore-drew-barrymore-83461_1280_1024.jpg

http://www.fidelou.com/wallpaper/img/drewbarrymore/drew_barrymore_12.jpg

http://3.bp.blogspot.com/_Ch6TC0aAIiU/TLTuJoF6ZAI/AAAAAAAACTI/-xhCLK2upvo/s1600/drew_barrymore_hot_girl_flowers.jpg

Personnalité du 22/02/2011 - Drew BARRYMORE dans 02/2011 bar

http://www.drewbarrymore.com/

http://miss-barrymore.com/

———————————————————————————————————–

Drew BARRYMORE

née le 22 Février 1975 à 11h51 à Culver City (Californie) – USA

drewbarrymore22021975 dans Cinéma

Drew Blythe Barrymore est une actrice, productrice et réalisatrice américaine, née le 22 février 1975 à Culver City, en Californie (États-Unis). Elle est la petite-fille de l’acteur John Barrymore et la filleule du réalisateur Steven Spielberg.

Enfant de la balle, elle se fait connaître du grand public avec E.T. l’extraterrestre. Après une enfance et adolescence rebelle et avoir tourné des films de série B ou de moindre importance, elle fait un retour fracassant dans les années 1990 notamment avec Scream, Tout le monde dit I love you et À tout jamais,

Mais c’est dans les années 2000 qu’elle obtient ses plus gros succès avec Charlie et ses drôles de dames et sa suite et Amour et amnésie, pour lequel elle officie également comme productrice. Elle n’hésite pas à changer de registre avec des films tels que Confessions d’un homme dangereux, Écarts de conduite et Donnie Darko, dont elle est également la productrice exécutive.

En 2009 sort son tout premier film en tant que réalisatrice, Bliss, dont le rôle principal est interprété par Ellen Page.

Biographie

 

130px-Drew_Barrymore1989 dans Personnalités du jour

À la 61ème cérémonie des Oscars, le 29 mars 1989.

Enfance et scolarité

Née à Culver City, Californie, Drew Blythe Barrymore vient d’une famille d’acteurs réputés : son grand-père était l’acteur de théâtre John Barrymore, elle est la petite-nièce de Lionel Barrymore et Ethel Barrymore. Son père, John Drew Barrymore et son demi-frère, John Blyth, sont aussi acteurs (mais bien moins populaires que les autres Barrymore). Sa mère, Jaid Barrymore, est une actrice et productrice allemande d’origine hongroise. Elle est la filleule de Steven Spielberg. Peu de temps après sa naissance, ses parents divorcent.

Carrière

Les débuts

Ceci explique sa carrière précoce : elle fait sa première apparition télévisée à l’âge de 11 mois, dans une publicité de nourriture pour chiens. Après avoir joué dans un film, Au-delà du réel en 1980, et dans deux téléfilms, Suddenly, Love (1978) et Bogie (1980), elle devient célèbre à l’âge de 7 ans grâce à son rôle de la petite Gertie dans E.T. l’extra-terrestre de Steven Spielberg (dont elle est la filleule).

Elle dévoile l’étendue de son talent deux ans plus tard dans Charlie (adaptation du roman Firestarter de Stephen King) où elle incarne une fillette possédant le pouvoir de pyrokinésie. Elle tourne dans plusieurs films comme Divorce à Hollywood, pour lequel elle obtient une nomination au Golden Globe de la meilleure actrice dans un second rôle.

 

180px-DrewBarrymoreMusicLyrics

Lors de la première du Come-back à Londres (2007).

L’ère rebelle

Cette célébrité précoce ne lui sera d’abord pas très bénéfique : elle découvre l’alcool à 9 ans, fume du cannabis à 10 et prend de la cocaïne à 12. La vie nocturne et les fêtes constantes qu’elle mène deviennent un sujet populaire dans les médias.

À l’âge de 13 ans, elle entre en cure de désintoxication, mais fait une tentative de suicide à 14 ans, ce qui la fait entrer de nouveau en cure, suivie d’un séjour de trois mois chez le chanteur David Crosby et sa femme.

Elle décrira plus tard cette période de sa vie dans son autobiographie publiée en 1990, La petite fille perdue (Little Girl Lost). L’année suivante, suite à une requête du tribunal pour mineurs, elle obtient son émancipation et emménage dans son propre appartement.

La nouvelle image

Bien qu’elle se fût séparée de ses problèmes de drogues en entrant dans l’âge adulte, elle garde cette image de « mauvaise fille », et l’exploite même pour relancer sa carrière dans les années 1990, après une succession de petits rôles dans des films de série B et à la télévision. Drew joue tour à tour une séductrice dans Fleur de poison et une prostituée dans le western au féminin Belles de l’Ouest. Le premier, faute de succès commercial, devient populaire grâce à la télévision et la vidéo[1][4], le second n’obtient pas d’énorme écho de la part du public. Néanmoins, elle obtient une nomination au Golden Globe de la meilleure actrice dans un téléfilm ou minisérie pour Le Démon des armes.

 

200px-DrewBarrymoreFeb09

Lors de la première de Ce que pensent les hommes, le 2 février 2009.

Puis elle pose nue dans le Playboy de janvier 1995. Cette même année, durant le show télévisé de David Letterman, elle monte sur le bureau de l’hôte et lui montre ses seins en guise de cadeau d’anniversaire.

Le retour du succès

C’est à partir de 1995 et 1996 qu’elle fait son retour au cinéma, d’abord avec les films Batman Forever, où elle tient un rôle secondaire, suivi de la comédie dramatique Avec ou sans hommes, partageant ainsi la vedette avec Whoopi Goldberg et Mary-Louise Parker et Tout le monde dit I Love You, la comédie musicale de Woody Allen. Néanmoins, c’est son rôle de Casey Becker dans Scream qui lui permet d’acquérir une plus grande notoriété, bien qu’elle a un petit rôle.

Drew continue sur la voie du succès et de la reconquête du public avec des comédies gentiment déjantées ou des comédies romantiques telles que Wedding Singer, avec comme partenaire Adam Sandler, Wishful Thinking, Méli-Mélo et À tout jamais, qui obtiennent pour la plupart un bon accueil de la part du public.

C’est en 1999 que sa carrière prend un nouveau tournant, puisqu’elle débute une carrière de productrice, via sa société de production Flower Films, créée en 1995 avec Nancy Juvonen, avec des films dans lequel elle joue notamment tels que Collège Attitude et les films populaires Charlie et ses drôles de dames et sa suite, dans lesquels la jeune actrice-productrice partage la vedette avec Cameron Diaz et Lucy Liu. Les énormes succès commerciaux des deux volets de Charlie’s Angels permettent de consolider sa réputation et celle de sa maison de production.

 

200px-Flickr_-_Josh_Jensen_-_Drew_Barrymore_and_Ellen_Page

Avec Ellen Page, lors de la première de Bliss au festival de Toronto, en septembre 2009.

En 2001, elle produit et incarne le rôle d’un professeur d’anglais dans le thriller fantastique Donnie Darko. Bien que le film n’ait pas obtenu le succès escompté – car sorti peu de temps après les attentats du 11 septembre, il obtient le statut de film culte lors de sa sortie en DVD.

Elle n’hésite pas toutefois à changer de registre avec justesse en jouant des rôles plus dramatiques comme dans Écarts de conduite ou Confessions d’un homme dangereux, première réalisation de George Clooney, dans lequel elle retrouve Sam Rockwell après Charlie et ses drôles de dames.

Elle produit et partage la vedette avec Ben Stiller dans Un duplex pour trois, suivi d’Adam Sandler (également producteur via sa société Happy Madison Productions), qu’elle retrouve après Wedding Singer dans Amour et amnésie.

De 2005 à 2007, elle apparaît au générique de films variés tels que les comédies Terrain d’entente, des frères Farrelly et Le Come-Back, avec comme co-vedette Hugh Grant et le drame Lucky You, partageant la vedette avec Eric Bana.

Après avoir fait un tour dans la case doublage (George le petit curieux, Le Chihuahua de Beverly Hills, la série Les Griffin, dans lequel elle double la petite amie de Brian), elle revient sur le devant de la scène en 2009 en jouant dans le film choral Ce que pensent les hommes et en incarnant la fille – bisexuelle – de Robert De Niro et sœur de Kate Beckinsale et Sam Rockwell dans le drame Everybody’s Fine. Puis elle incarne l’un des rôles principaux du téléfilm Grey Gardens, au côté de Jessica Lange, ce qui lui permet d’obtenir le premier Golden Globe de sa carrière.

Elle participe pour la sixième fois depuis 1982 à l’émission humoristique de NBC, Saturday Night Live, devenant ainsi la première femme à venir six fois dans le show depuis sa création en 1975.

La même année, elle fait ses débuts de réalisatrice avec Bliss, comédie sur les rollers derby, avec Ellen Page comme actrice principale. Drew tient quant à elle un second rôle. N’ayant pas obtenu le succès escompté en salles, Bliss reçoit néanmoins l’éloge de la critique et une nomination au Cheval de bronze du Festival international du film de Stockholm.

En 2010, elle partage la vedette avec son compagnon de l’époque, Justin Long, dans la comédie romantique Trop loin pour toi.

Divers

Quand elle ne tourne pas pour le cinéma et la télévision, elle devient la porte-parole et modèle des cosmétiques CoverGirl , est numéro un des 100 Beautiful People du magazine People, devient la nouvelle tête de la ligne de bijoux de Gucci la même année.

En mai 2007, L’actrice a été nommé ambassadeur contre la faim pour le Programme alimentaire mondial, organisme de l’ONU et fait un don de un million de dollars.

Ayant le goût pour la photographie, elle fait des photos pour des magazines et espère exposer ses œuvres un jour dans une galerie.

« Depuis dix ans, je trimbale un Pentax partout avec moi. J’ai pris des milliers de photos. Mes amis, mes voyages, mes soirées… tout est en bobine. Je suis enfin en train de les archiver. Mon rêve ? Exposer dans une galerie. »

— Drew Barrymore, Elle, août 2010.

Vie personnelle

Drew Barrymore est bisexuelle, et a déclaré qu’« une femme et une femme sont belles comme le sont un homme et une femme ».

Elle a été mariée au barman Jeremy Thomas du 20 mars au 28 avril 1994, au comédien Tom Green du 7 juillet 2001 au 15 octobre 2002 (Green a demandé le divorce en décembre 2001).

De 2002 à 2006, elle a vécu avec Fabrizio Moretti, le batteur de The Strokes.

En 2007, elle vit avec l’acteur Justin Long dont elle se sépare un an plus tard. En août 2010, l’actrice annonce officiellement leur rupture définitive sur le tournage de leur film en commun Trop loin pour toi.

Filmographie

Comme actrice

Cinéma

Télévision

Saturday Night Live

Elle a participé a neuf épisodes de l’émission humoristique Saturday Night Live depuis 1982 (6 épisodes comme hôte et 3 épisodes en caméo). Voici la liste complète :

elle-même / Gertie / Wanda
elle-même / Cher / Calista Flockhart / Julie / Toni Tennille / Melanie Griffith / Michael Troylo / Lucy
elle-même (non créditée)
elle-même / l’amie de Fran / Barbara Hernandez / Julie Dawn Cole / Gina Becherson / Greta Scott / Monica
elle-même / Courtney Love /la sœur de Gobi / Charlize Theron / Hillary Clinton / Anna Nicole Smith
elle-même / Ann Couleter (non créditée)
elle-même (non créditée)
elle-même / Abigail Breslin / Robin / Desiree / Lynette / Sandrea Sharp / Victoria Beckham / Ashley / Charlene McGee
elle-même / Gigli / Sharon Osbourne / Nina Wilkes Booth / Fran Jones / Carly Lane / Brenda / Debbie Turner

Comme productrice

Productrice
Productrice Exécutive

Réalisatrice

Distinctions

Au cours de sa carrière, elle a été récompensée 25 fois et fut nommée 45 fois à diverses récompenses telles que les Golden Globes, les Emmy Awards et les MTV Movie Awards depuis 1982.

 

200px-Barrymore

L’étoile de Drew Barrymore au Walk of Fame.

Voici la liste de ses récompenses :

Le 3 février 2004, elle obtient une étoile sur la promenade de la gloire d’Hollywood.

 

(*) Wikipedia

 

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

http://www.dailymotion.com/video/x1grse

Image de prévisualisation YouTube

 

Révolution Solaire de Drew BARRYMORE

drewbarrymorers22022011

Pour le 22/02/2011 à 13h26 T.U., à Culver City.

TRANSIT DU NOEUD NORD EN MAISON 7 ET DU NOEUD SUD EN MAISON 1:

Le domaine des unions, des fusions et des associations devient maintenant le plus profitable. La réussite de la période sera issue de vos alliances et de vos bons rapports avec autrui. Choisissez donc de « faire équipe » et de partager équitablement les tâches et les résultats. Seul, vous vous retrouveriez débordé, incapable de tout assumer, tenu d’abandonner des secteurs essentiels. Pire, un excès de tâches compromettra votre santé. Cette dernière, sous contrôle de votre ascendant, subit actuellement les influences du nœud sud qui balaie votre maison I. Ce nœud vous met ainsi en demeure de choisir entre votre indépendance et l’adhésion aux autres. Votre intégrité physique en dépend. Si vous projetez des aménagements ou des modifications dans vos affaires, évitez de le faire par fierté. Vous flatteriez ainsi votre ego et vous échoueriez, car votre ego est aussi contrôlé par votre ascendant. Assurez-vous plutôt en votre âme et conscience que ce que vous entreprenez est conforme à ce qu’autrui espère vraiment de vous. Ne vous laissez pas emballer par un besoin d’autosatisfaction, d’étalage ou de revanche car ceci serait un centrage sur vous même et sur vos seules options personnelles.

Faites-vous voir dans vos cercles et agrandissez-les. Vous n’y rencontrerez pas – ou peu – d’opposants. Au contraire, vous y serez bien accueilli et vous en retirerez des fruits inhabituels. Par ailleurs, s’il vous faut régler un problème juridique, vous aurez plus facilement gain de cause, à condition de vous livrer sincèrement. En résumé, le bon équilibre de votre période actuelle proviendra de votre capacité à cultiver vos relations, de manière sincère et désintéressée, sans revendications personnelles. Vous devez vous intégrer au-delà du besoin de vous distinguer. Individualisme, autonomie, indépendance ou autosuffisance sont des états à bannir jusqu’à la fin de période.

 

-=-=- F I N -=-=-

____________________________________________________________________________________

1234

Lili Croix |
jardin13 |
Ecole de danses Flamenco et... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SAVOIE PAINT
| Le scrap de Gigi27.
| AICA DE NAILLOUX