navigation

Personnalité du jour – 30/04/2010 – Nicolas HULOT 30 avril, 2010

Posté par phoenix2savoie dans : 04/2010,Médias,Personnalités du jour , ajouter un commentaire

——————————– PERSONNALITÉ DU JOUR ———————————

nicolashulot.jpg

«La société dans laquelle on est ressemble à une espèce d’avion de ligne où tous les voyants seraient au rouge dans le cockpit et qu’à l’arrière on continue soit à boire le champagne soit éventuellement à se quereller.»

[ Nicolas Hulot ] – Extrait de l’émission Mots Croisés – 10 Juin 2002

http://www.fondation-nicolas-hulot.org/

————————————— 30 avril 2010 —————————————

Nicolas HULOT

né le 30 avril 1955 à 08h50 à Lille, Nord, France

nicolashulot30041955.jpg

Nicolas Hulot, né le 30 avril 1955 à Lille, est un reporter, et écrivain français. À la suite de l’impact de son émission télévisée Ushuaïa Nature, il s’est engagé de plus en plus dans la protection de l’environnement et la sensibilisation du grand public sur les questions écologiques.

Il crée en 1990 la Fondation Ushuaïa qui devient en janvier 1995 la Fondation Nicolas-Hulot pour la nature et l’homme. Après avoir envisagé d’être candidat à l’élection présidentielle de 2007 pour que les questions écologiques urgentes pèsent dans la campagne électorale, il se retire en janvier 2007 après la signature du Pacte écologique par la plupart des candidats des partis « de gouvernement ».

Critiqué par une partie du mouvement écologiste français comme trop consensuel, Nicolas Hulot est l’auteur d’un film sorti en octobre 2009, Le Syndrome du Titanic, dont le discours portant sur la question de l’« urgence écologique » est perçu comme une radicalisation par certains journalistes. *

Connu pour son engagement sans faille en faveur de la protection de l’environnement, Nicolas Hulot sensibilise l’opinion publique par le biais de ses actions médiatiques et politiques. L’animateur met un point d’honneur à présenter les richesses de la Terre dans les émissions ‘Ushuaïa‘ et ‘Opération Okavango‘. Si ces programmes lui offrent la reconnaissance du public, son attrait pour les grands espaces et leur sauvegarde n’est pas nouveau. Reporter pour l’agence Sipa à 18 ans, il photographie la guerre et les catastrophes naturelles. L’appel du large se fait toujours plus retentissant : l’aventurier voyage et transmet sa passion dans des reportages radio avant de se tourner vers le petit écran. Militant acharné, le globe-trotter n’hésite pas à bousculer les politiciens pour la mise en place de programmes écologiques et prodigue ses conseils à certains d’entre eux. Les préoccupations de cet amoureux de la nature sont également couchées sur papier, notamment dans son fameux Pacte écologique. Ecologiste influent, c’est sur tous les fronts que Nicolas Hulot combat la dégradation de notre planète.

Distinctions
Nicolas Hulot a été fait chevalier de la Légion d’honneur et officier de l’Ordre national du Mérite.

Nicolas, président ?
En 2006, Nicolas Hulot fait campagne pour récolter les 200 signatures qui lui permettront de se présenter aux élections présidentielles de 2007. Son principal objectif ? Nous stopper dans notre destruction insolente de la planète.

Voir les 20 citations de Nicolas Hulot **

____________________________________________________________________________________

* Wikipedia

** Evene.fr

Personnalité du jour – 29/04/2010 – Uma THURMAN 29 avril, 2010

Posté par phoenix2savoie dans : 04/2010,Cinéma,Personnalités du jour , ajouter un commentaire

——————————– PERSONNALITÉ DU JOUR ———————————

Personnalité du jour - 29/04/2010 - Uma THURMAN dans 04/2010 umathurman29avril

umathurman.jpg

umathurmangivenchy dans Cinéma

umathurmaninwhitedress dans Personnalités du jour

umathurman

http://www.umathurman.org/

————————————— 29 avril 2010 —————————————

Uma THURMAN

Née le 29 avril 1970 à 13h51 à Boston, Massachusetts, USA

umathurman29041970

Uma Karuna Thurman est une actrice américaine née le 29 avril 1970 à Boston dans le Massachusetts, aux États-Unis. Elle accède à la notoriété en 1994 grâce à son interprétation de Mia Wallace dans le film Pulp Fiction.

Elle jouera plus tard au sommet de sa carrière le rôle de Beatrix Kiddo dans Kill Bill également de Tarentino.

Blonde, svelte et élancée, son personnage dynamique et sensuel lui a valu aussitôt l’attention de la production hollywoodienne et de participer dans une variété de films notamment des films d’actions.*

Née en 1970, fille d’un psychologue et d’un professeur d’université, elle grandit à Amherst, dans le Massachusetts, et à Woodstock, dans l’Etat de New York. Elle est découverte à 15 ans par deux agents new-yorkais alors qu’elle interprète « La chasse aux sorcières » avec sa classe, dans une école en Nouvelle-Angleterre. A 16 ans, elle entre à la Professional Children’s School de New York pour y devenir actrice. Elle tient son premier rôle dans un film majeur, JOHNNY BE GOOD, face à Anthony Michael Hall, mais c’est son incarnation de Vénus dans le film fantastique LES AVENTURES DU BARON DE MUNCHAUSEN qui la fait remarquer pour la première fois. Elle est saluée pour son portrait de la jeune Cécile de Volanges séduite par John Malkovich dans LES LIAISONS DANGEREUSES…… lire la biographie compète » **

umathurmanrs29042012

TRANSIT DU NOEUD NORD EN MAISON 4 ET DU NOEUD SUD EN MAISON 10:

Actuellement grâce au transit des noeuds dans l’axe Fond de Ciel / Milieu du Ciel de votre thème natal, vous bénéficiez d’un solide appui planétaire vis-à-vis de toutes les affaires immobilières.  L’achat ou la réalisation de biens immobiliers, maisons, terres ou terrains se réalisera au mieux de vos intérêts. Vos climats actuels vous feront découvrir et obtenir la maison ou l’appartement souhaités depuis si longtemps. Par ailleurs si vous souhaitez une légation ou un héritage, surtout issu d’un lien parental et mieux encore, de votre mère, cela interviendra dans le courant de la période actuelle. Faites donc converger vos efforts vers les domaines concernés, même si vous vous êtes heurté jusqu’à présent à des obstacles insurmontables ; ceux-ci s’écarteront car le temps est venu et les fruits sont mûrs, cueillez-les.

Votre période actuelle a pour but majeur de vous ressourcer, d’établir de nouveaux fondements dans votre vie, vers une restructuration. Recherchez donc une nouvelle implantation avec discernement et circonspection car celle-ci deviendra le lieu de production de vos réalisations des prochaines neuf années correspondant à un demi parcours des nœuds. Le soin apporté à ce choix a autant d’importance que celui que votre mère apporta à la préparation de votre naissance (neuf mois). Comme elle, vous êtes maintenant en gestation. Ne tentez donc pas de forcer ni de précipiter une élévation sociale ou professionnelle. Le cycle actuel ne vous le permet pas. Inutile donc de chercher à accélérer votre croissance  ou l’éclat dans une vie extérieure ou professionnelle. Vous gaspilleriez vos efforts inutilement en oeuvrant dans cette dernière direction. Tentez au mieux de maintenir le cap de vos affaires en minimisant les dégâts car vous n’éviterez pas une certaine stagnation, voire un extrême ralentissement. Tout effort d’élévation, toute tentative d’accentuation de réussite ou de renommée – sociale ou professionnelle – vous coûteront plus cher qu’ils ne pourront vous rapporter, tant physiquement que financièrement. Dépensez-vous plutôt dans l’embellissement ou dans la rénovation de votre commerce, de votre entreprise ou de votre maison. Restructurez en prévision de la période suivante qui favorisera le commerce local. Cette période a pour but essentiel de vous pousser à revoir vos bases qu’une élévation ou un essor inconsidéré compromettraient jusqu’à faire s’effondrer l’édifice. Analysez donc les fondements et les structures de vos assises, y compris celles de votre vie familiale. Votre destin place actuellement la priorité sur cette dernière. Accordez plus de temps aux vôtres, en leur réservant une meilleure partie de vous-même et de votre temps. Achetez ou transformez vos installations ou équipements existants, embellissez.

Un changement de résidence pourrait se révéler très bénéfique et renouveler positivement votre vie. Vous constaterez qu’en fin de compte, durant cette période, vous tirerez bien plus de satisfactions de votre vie familiale que de votre vie professionnelle ou sociale plutôt décevante. Vous êtes en gestation. Contentez-vous donc de bien construire votre nid telle une hirondelle à son retour au niveau cycle de printemps. Votre été, c’est pour la période suivante.

____________________________________________________________________________________

* Wikipedia

** Cinemovies.fr

Personnalité du jour – 28/04/2010 – Sébastien CAUET 28 avril, 2010

Posté par phoenix2savoie dans : 04/2010,Médias,Personnalités du jour , ajouter un commentaire

——————————– PERSONNALITÉ DU JOUR ———————————

sebastiencauet.jpg

http://www.cauet.fr/

Article connexe : Cécile de Ménibus

————————————— 28 avril 2010 —————————————

Sébastien CAUET

né le 28 avril 1972 à 19h15 à Saint-Quentin, Aisne, France

sbastiencauet28041972.jpg

Sébastien Jean Maurice Cauet, dit Cauet, est un animateur-producteur radiophonique et télévisuel, un DJ ainsi qu’un acteur français né le 28 avril 1972 à Saint-Quentin. Il a passé son enfance à Marle-sur-Serre (Aisne). *

Durant son enfance en Picardie, Sébastien Cauet s’essaye au sport, mais se tourne finalement vers la musique. Pour ses treize ans, son père lui offre une platine et un banc de mixage. Il devient alors le roi des boums, et il se tourne naturellement vers une radio locale, Nouvelle Radio Laon. Il poursuit sa scolarité, tout en travaillant comme animateur radio, notamment sur CSM Picardie, puis en national, de nuit, sur RTL2. A 21 ans, il décroche une place d’assistant dans l’équipe d’Arthur sur Fun Radio, avant d’être propulsé animateur du morning. Il y rencontre le premier membre de son équipe, Miko. Le 27 janvier 1995, suite à une mauvaise blague sur les camps de concentration d’Auschwitz, Fun Radio le licencie. il revient sur Skyrock, où il reste jusqu’en 1998. A la fin de cette année, il part sur NRJ en tant qu’animateur, et devient parallèlement directeur d’antenne de Rire et Chansons. En 2000, il passe directeur d’antenne d’Europe 2, puis comme animateur vedette de la matinale de 2001 à 2004. C’est à ce moment que son équipe se constitue : Cartman et Cécile de Ménibus le rejoignent. La télévision lui ouvre de nouveaux horizons, Cauet se place aux commandes en 2003 de La Méthode Cauet, produit par Be aware, sa société. Le phénomène est lancé, il n’hésite pas à commercialiser ses parodies musicales, vend des DVD de ses émissions, et en octobre 2004 retourne sur Fun Radio. En 2006, il rachète les droits du Muppet Show, pour en produire une version française diffusée sur TF1. **

 

http://www.dailymotion.com/video/x2agdp

____________________________________________________________________________________

* Wikipedia

** Evene.fr

Personnalité du jour – 27/04/2010 – Arielle DOMBASLE 27 avril, 2010

Posté par phoenix2savoie dans : 04/2010,Chanteur,Cinéma,Personnalités du jour , ajouter un commentaire

——————————– PERSONNALITÉ DU JOUR ———————————

arielledombasle.jpg

http://www.arielle-dombasle.com/

————————————— 27 avril 2010 —————————————

Arielle  DOMBASLE

Née le 27 avril 1953 à Hartford, Connecticut, USA à 22h00

arielledombasle27041953.jpg

Arielle Laure Maxime Sonnery dite Arielle Dombasle, née le 27 avril 1953 à Hartford est une actrice de cinéma, comédienne de théâtre, chanteuse, réalisatrice, scénariste française, modèle. Elle s’est fait connaître du public français grâce aux films Pauline à la plage d’Éric Rohmer et Un bruit qui rend fou d’Alain Robbe-Grillet. Le public américain l’a découverte grâce à Miami Vice et au film en mini-séries Lace.*

Née dans le Connecticut, Arielle Dombasle passe son enfance au Mexique. Elle part pour Paris en 1976, où elle prend ses premières leçons de chant. C’est deux ans plus tard qu’elle obtient son premier rôle et retourne aux Etats-Unis. On peut alors la voir dans des séries télévisées comme ‘Deux flics à Miami‘. Révélée par Roman Polanski, elle réalise son premier film, ‘Chassé croisé‘, en 1981. Dans les années 1990, sa carrière s’envole. Elle joue dans des films dramatiques, comme dans des comédies : ‘Un Indien dans la ville‘ (1994), ‘Les Deux Papas et la maman’ (1996), ‘Astérix et Obélix contre César’ (1998), ‘Les Ames fortes‘ (2001) ou encore ‘Les Parisiens‘, de Claude Lelouch en 2004. ‘L’ Ennui‘ lui vaut une nomination au césar du Meilleur second rôle féminin en 1998. Multicarte, Arielle Dombasle est également chanteuse à tendance lyrique. Après ‘Amour symphonique‘ en 2001 ou ‘Extase‘ en 2003 – qui se vend à plus de 300.000 exemplaires – elle reprend treize des plus grands standards du langoureux répertoire des boléros mexicains dans ‘Amor amor‘, avant de rendre hommage à l’âge d’or des années Broadway avec ‘C’ est si bon’ en 2006. 2008 la revoit monter sur les planches aux côtés de l’iconoclaste Jérôme Savary dans ‘Don Quichotte contre l’ange bleu’. Outre son caractère bien trempé et son talent indéniable, Arielle Dombasle est également connue du public pour sa plastique irréprochable.**
____________________________________________________________________________________

* Wikipedia

**Evene.fr

Personnalité du jour – 26/04/2010 – Eugène DELACROIX 26 avril, 2010

Posté par phoenix2savoie dans : 04/2010,Peinture,Personnalités du jour , ajouter un commentaire

——————————– PERSONNALITÉ DU JOUR ———————————

eugenedelacroix.jpg

Autoportrait au gilet vert (1837)

http://www.musee-delacroix.fr/

————————————— 26 avril 2010 —————————————

Eugène DELACROIX

né le 26 avril 1798 à 12h00 (heure inconnue) à Charenton-Saint-Maurice, Val de Marne, France

eugenedelacroix26041798.jpg

Ferdinand-Victor-Eugène Delacroix nait le 26 avril 1798 à Charenton-Saint-Maurice (Seine), 2 rue de Paris (actuelle Grande Rue) et meurt de la tuberculose le 13 août 1863, au 6 rue de Furstemberg à Paris. Il repose au cimetière du Père-Lachaise (division 49). C’est un peintre majeur du romantisme en peinture, apparu au début du XIXe siècle, en France.*

Après des études au lycée Louis le Grand de Paris, Eugène Delacroix se fait remarquer en 1822 avec sa toile ‘Dante et Virgile‘. Dès lors, le peintre enchaîne les expositions et multiplie le tirage de gravures et de lithographies pour se sortir d’une situation pécuniaire bien souvent embarrassante. Ses oeuvres sont controversées – on lui reprochait une confusion des couleurs et des lignes – mais il s’impose rapidement comme le chef de file du romantisme, notamment avec ‘La liberté guidant le peuple français’. Un séjour au Maroc lui fournit de nouveaux motifs, mais lui permet surtout un travail novateur sur la restitution de la lumière. Ami de Baudelaire, il est promu officier en 1846, puis commandeur de la Légion d’honneur pour ses toiles historiques et exotiques. Lors de l’Exposition universelle de Paris en 1855, trente-six de ses oeuvres sont regroupées dans une même pièce. **
____________________________________________________________________________________

* Wikipedia

** Evene.fr

Personnalité du jour – 25/04/2010 – Dominique STRAUSS-KAHN 25 avril, 2010

Posté par phoenix2savoie dans : 04/2010,Personnalités du jour,Politique , ajouter un commentaire

——————————– PERSONNALITÉ DU JOUR ———————————

strausskahndominiqueofficialportrait2008.jpg

http://dsk.typepad.com/dsk/

http://www.imf.org/external/french/np/omd/bios/dskf.htm

Actualités en relation avec DSK 1 2 3 4 5 6

——————————————–REFLEXION——————————————-

14/05/2011 :

POURQUOI DSK REBONDIRA ???

J’ai l’intime conviction que DSK s’est fait piégé.

A la question :  « Qui pense que Dominique Strauss-Kahn est coupable de tentative de viol ? « , les responsables politiques de droite, comme de gauche, se montrent finalement prudents.Martine Aubry invoque la présomption d’innocence. Ce matin, sur Europe 1 Ségolène Royal a préféré s’en tenir à un texte écrit dans lequelle elle a fait valoir également la présomption d’innocence. Et déjà  certains commencent à s’interroger sur la véracité des accusations. En première ligne, on a trouvé, dès ce matin,  Bernard Tapie qui a souligné [qu'il] » sait ce que c’est la politique qui veut vous flinguer » avant d’ajouter qu’il pourrait s’agir d’un complot.  Même son de cloche pour Christine Boutin qui estime qu’un  » piège a été tendu mais (qu’) il ne fallait pas tomber dedans ». Idem pour Dominique Paille, ancien porte-parole de l’UMP, qui n’a pas exclu l’hypothèse d’un piège. (streetgeneration.fr15/05/2011).

Réfléchissons un peu, mais réfléchissons bien :

Comment se fait-il qu’une femme de ménage puisse se permettre d’entrer dans la suite d’un homme sans s’être assurée qu’il ne soit encore présent ?

Lorsque l’on veut abattre un homme public et pour peu que l’on connaisse son orientation sexuelle (homo ou hétéro), il de coutume de lui balancer dans les pattes ce pourquoi il est pourrait craquer. En effet, souvenez-vous de Bill Clinton, de Michael Jackson, ou encore de Daniel Ducruet, etc…

DSK a un faible pour l’adultère ? et alors ? Tout homme de pouvoir se voit un jour confronté à l’adultère. (JFK, VGE, François Mitterrand, le président Félix Faure, etc.). Mais de là à vouloir violer une femme !… Cet homme intelligent ne se serait pas laisser aller à une telle stupidité.

- Lorsque DSK était Ministre des finances, il a dû démissionner à cause d’une cassette vidéo, concernant la Mairie de Paris, reçue par ses services et qui compromettait gravement l’honnêteté de Jacques Chirac Président de la république de l’époque. Lequel Président n’a même pas été inquiété à ce sujet. DSK a été blanchi par la justice car il n’avait rien à voir dans cette affaire.

- Dans l’affaire de la MNEF, idem il a été également lavé de tous soupçons.

- DSK est devenu l’homme à abattre pour la présidentielle de 2012. Et comme par hasard il se fait prendre à contre-pieds par ses multiples ennemis.

MAIS IL REBONDIRA en faisant éclater la VERITE.

——————————————————————————————————-
01/07/2011 :

La Vérité se pointe à l’horizon pour DSK, mais il sera totalement innocenté !!!

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

——————————————————————————————————-
23/08/2011 : 

Abandon des poursuites contre DSK

Image de prévisualisation YouTube

——————————————————————————————————-

Dominique STRAUSS-KAHN

Né le 25 avril 1949 à Neuilly sur Seine, France à 11h10

dominiquestrausskahn25041949.jpg

Dominique Strauss-Kahn (dit DSK), né le 25 avril 1949 à Neuilly-sur-Seine, est un économiste et un homme politique français.

Ancien ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie du gouvernement Lionel Jospin, il est directeur général du Fonds monétaire international (FMI) depuis le 1er novembre 2007.*

Le 15 mai 2011, il est écarté provisoirement de son poste de directeur général par le FMI.

Elu directeur général du Fonds monétaire international en 2007, Dominique Strauss-Kahn commence des études à HEC et à l’Institut d’études politiques de Paris. Il devient professeur à l’université de Nancy, puis de Nanterre, et à l’Ecole nationale d’administration, pour enseigner par la suite l’économie à l’IEP de Paris. C’est au milieu des années 1970 qu’il rencontre Lionel Jospin, avant de devenir commissaire adjoint au commissariat au Plan en 1982. Elu député de Haute-Savoie en 1986 et réélu en 1988 dans le Val-d’ Oise, il devient président de la commission des Finances. Nommé en 1991 par Mitterrand ministre délégué à l’Industrie et au Commerce extérieur dans le gouvernement Cresson, il demeure à ce poste jusqu’en 1993 dans le gouvernement de Pierre Bérégovoy. La même année, Michel Rocard lui confie la présidence du ‘groupe des experts du PS’, créé par Claude Allègre, et monte le cabinet DSK Consultants pour devenir avocat d’affaires. Nommé ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie en 1997, il s’impose en chef de file des socialistes aux élections régionales de 1998, remportées par la gauche. Mis en cause dans des affaires judiciaires en 1999 – qui aboutiront à des non-lieux – il démissionne et se voit remplacé par Christian Sautter. En 2004, il réintègre la direction du Parti socialiste : il est chargé, aux côtés de Martine Aubry et Jack Lang, du projet socialiste pour 2007. ‘Candidat à la candidature’ pour l’élection présidentielle de 2007, il ne réunit que 20% des voix et est écarté en faveur de Ségolène Royal, alors qu’il entend incarner la ‘rénovation’ au sein du Parti socialiste.**

Jeunesse

Il est le fils de Gilbert Strauss-Kahn, conseiller juridique et fiscal et membre du Grand Orient de France, et de Jacqueline Fellus, journaliste, d’origine russe et tunisienne. Issu d’une famille juive qui s’installe au Maroc en 1951, il grandit à Agadir. Il quitte définitivement le Maroc à la suite du tremblement de terre d’Agadir de 1960, pour Monaco où il effectue une partie de ses études secondaires, puis Paris, où il entre au lycée Carnot.

Il étudie ensuite à l’École des hautes études commerciales de Paris (HEC), dont il est diplômé en 1971, à l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po), dont il est diplômé en 1972 (section service public), et à l’Institut de statistique de l’université Paris-VI. Il obtient également en 1972 une licence en droit public et en 1975 un doctorat ès sciences économiques à l’université Paris X. Sa thèse de doctorat, publiée en 1977, est intitulée Économie de la famille et accumulation patrimoniale.

Débuts professionnels

Assistant, puis maître-assistant à l’université Paris-X, après son échec au concours d’entrée de l’École nationale d’administration, il est reçu au concours d’agrégation de l’enseignement supérieur en sciences économiques en 1977 et est nommé maître de conférences, puis professeur des universités, à l’université Nancy-II avant sa mutation à l’Université Paris X en 1981. En 1982, il rejoint les services du Commissariat au Plan comme chef de service du financement, puis comme commissaire général adjoint jusqu’à son élection à l’Assemblée nationale en 1986. Il cesse ses enseignements durant cette période. Il cesse également ses enseignements en 1991 lors de sa nomination comme ministre. Après sa défaite aux élections législatives de 1993 il crée le cabinet DSK Consultants et devient avocat d’affaires. Après sa démission du gouvernement Jospin il reprend ses fonctions universitaires et est muté en 2000 à l’Institut d’études politiques de Paris où il enseigne la microéconomie et la macroéconomie jusqu’à sa nomination au FMI.

Il a également enseigné à l’École nationale d’administration, à HEC et à l’université Stanford aux États-Unis où il a été professeur invité.

Il a travaillé au Centre de recherche sur l’épargne, où il se lia d’amitié notamment avec André Masson (actuellement directeur de recherche au CNRS à l’École d’économie de Paris) et Denis Kessler (futur vice-président du MEDEF). Ce dernier devient son assistant à Nanterre, puis le remplace en 1982 à la direction de son laboratoire de recherche, alors qu’ils écrivent et publient ensemble L’Épargne et la retraite.

Débuts en politique

Il est d’abord proche du Parti communiste français (PCF), avant de s’en éloigner « en apprenant l’économie ». Après un court passage au CERES de Jean-Pierre Chevènement au milieu des années 1970, il adhère au Parti socialiste en 1976 et se rapproche de Lionel Jospin, premier secrétaire du PS, qu’il conseille à partir de 1981. Il est secrétaire national du PS, chargé des études et du programme (1986-1988), puis de l’économie et des finances (1988-1989).

Les militants socialistes de la Haute-Savoie rejettent sa candidature en vue des élections législatives de 1986, mais celle-ci est imposée par la direction nationale13 ; il est finalement élu député au scrutin proportionnel le 16 mars 1986. Deux ans plus tard, il quitte la Haute-Savoie pour se présenter dans la huitième circonscription du Val-d’Oise. Élu au second tour, il devient alors président de la Commission des finances. C’est à cette époque qu’il rencontre Paul Hermelin (futur directeur de cabinet à l’Industrie en 1991).

À l’automne 1988, il participe à l’examen du projet de loi du gouvernement Michel Rocard qui vise à réintroduire l’impôt de solidarité sur la fortune. Alors que le Premier ministre propose de plafonner le montant de l’ISF et de l’impôt sur le revenu à 80 % des ressources d’un ménage, Dominique Strauss-Kahn va plus loin et cosigne un amendement ramenant ce bouclier fiscal à 70 %.

En 1991, François Mitterrand le nomme ministre délégué à l’Industrie et au Commerce extérieur dans le gouvernement d’Édith Cresson. Il conserve ce poste dans le gouvernement de Pierre Bérégovoy, jusqu’aux élections législatives de 1993.

Les élections de mars 1993, lors desquelles le Parti socialiste subit une importante défaite, Dominique Strauss-Kahn perd son mandat de député, obtenant 48,78 % des voix au second tour contre Pierre Lellouche (51,21 %), dans la circonscription de Sarcelles et Garges-les-Gonesse. Cette même année, Michel Rocard décide de relancer le « groupe des experts du PS », créé par Claude Allègre, et lui en confie la présidence.

À la différence de nombre de députés désormais privés de mandat, mais issus de la fonction publique (et pouvant y retourner), l’ancien ministre socialiste crée alors le cabinet DSK Consultants et exercera quelque temps le métier d’avocat d’affaires.

Il participe également à la création du « Cercle de l’Industrie », créé en 1994, par Raymond Lévy, alors PDG de Renault. Il s’agit d’un cercle spécialisé dans la défense de l’industrie française à Bruxelles, dont il devient le vice-président et où il côtoie notamment des industriels comme Louis Schweitzer, ancien directeur de cabinet de Laurent Fabius et futur PDG de Renault, Vincent Bolloré, Alain Lamassoure (ancien député UDF passé à l’UMP), Benoît Potier (PDG d’Air Liquide) et Maurice Lévy (PDG de Publicis). Vingt-cinq dirigeants de grandes entreprises françaises sont membres du Cercle de l’industrie.

Briguant le poste de premier secrétaire du Parti socialiste en 1994, Dominique Strauss-Kahn est battu par Henri Emmanuelli. Élu maire de Sarcelles en juin 1995, il crée des emplois jeunes et des zones franches, en vue de permettre un développement de l’emploi. C’est à partir de cette expérience, qu’il nourrira notamment le programme économique du Parti socialiste de Lionel Jospin, en remettant aussi au goût du jour l’idée portée par les syndicats CFDT et CGT de la réduction de la durée légale du travail à 35 heures sans baisse de salaire.

Père de quatre enfants et deux fois divorcé, il a épousé en troisièmes noces, le 26 novembre 1991, Anne Sinclair, alors journaliste à TF1 et présentant l’émission politique dominicale Sept sur sept, et divorcée du journaliste Ivan Levaï. Elle renonce à son magazine hebdomadaire lorsque Dominique Strauss-Kahn est nommé ministre de l’Économie et des Finances, à la suite de la victoire de la gauche aux élections législatives de 1997. Il cède son mandat de maire à François Pupponi.

1997-1999 : ministre de l’Économie et des Finances

En 1997, Lionel Jospin, nouveau Premier ministre, le nomme ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie.

Ce ministère régalien lui vaut d’être le chef de file des socialistes aux élections régionales de 1998 en Île-de-France, que la gauche remporte. Il joue alors un rôle de « locomotive politique ». Cependant, au cours de la campagne, affirmant ne pas vouloir troquer son mandat ministériel contre l’exécutif régional, c’est Jean-Paul Huchon qui est mis en avant et qui devient président du conseil régional. Dominique Strauss-Kahn tente d’organiser son influence au sein de son parti, mais s’il réussit à fédérer jospiniens et rocardiens au sein d’un courant politique dénommé Socialisme et démocratie, il peine, dans un premier temps, à transformer l’attraction qu’il exerce en réseau militant efficace et structuré, lui préférant les réseaux informels.

Alors qu’il était à l’origine du programme économique du PS qui prévoyait la mise en place des 35 heures et des emplois jeunes, c’est à Martine Aubry, ministre de l’Emploi et de la Solidarité, que Lionel Jospin confiera la mise en route de ce dispositif auquel cette dernière était initialement hostile. Dominique Strauss-Kahn exprimera toutefois quelques réserves sur la méthode de mise en place des 35 heures.

Dominique Strauss-Kahn réussit à imposer une baisse de la TVA sur les travaux de rénovation dans le bâtiment, ramenée à 5,5 %, afin de relancer l’activité du secteur ; la conjoncture favorable en Europe permet un redressement partiel des comptes budgétaires (déficit au-delà de 3% sous le gouvernement Alain Juppé) et permet à la France de rejoindre la zone euro.

Bien que le programme économique du Parti socialiste, dont il avait la charge, y fût opposé, la France a dû, au tournant des années 1990-2000, se mettre en conformité avec les règlements adoptés par la Commission, le Conseil et le Parlement européens en matière de concurrence. Au cœur de cette période, au titre du ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, Dominique Strauss-Kahn, comme tous ses prédécesseurs et ses successeurs à la tête de son ministère a eu à superviser des ouvertures du capital engagées de longue date comme celle de France Telecom, ou certaines privatisations d’entreprises publiques qui n’avaient selon lui plus vocation à rester dans le giron de l’État, après que celui-ci les avait remises sur pied au cours des seize années passées, depuis la vague de nationalisation de 1982. Ses détracteurs, dans la gauche antilibérale et dans son propre parti, lui reprocheront la responsabilité de « privatisations massives ». Il abroge la loi Thomas sur les fonds de pension et pose les fondements du Conseil d’orientation des retraites (COR), lequel verra le jour en 2000 alors qu’il aura quitté le gouvernement.

En 1999, Dominique Strauss-Kahn fait l’objet d’une campagne médiatique visant à mettre en cause son rôle en tant que consultant, à une époque où il n’exerçait aucun mandat exécutif ni parlementaire national, dans des affaires judiciaires liées à l’exercice de sa profession d’avocat d’affaires quand il négociait au titre d’ « apporteur d’affaire » l’entrée de la Compagnie générale des eaux (CGE) au sein d’un holding de la MNEF, Raspail participation. affaire de la MNEF et quand sa secrétaire a été soupconnée d’avoir bénéficié d’un emploi fictif dans une filiale du groupe pétrolier ELF. Il est mis en cause également dans l’affaire de la cassette Méry où, en tant que ministre des Finances, il se serait livré à un «trafic d’influence» (une remise fiscale octroyée au couturier Karl Lagerfeld). Pour pouvoir se défendre et ne pas affaiblir le gouvernement Jospin, il choisit de démissionner de son poste ministériel le 2 novembre 1999. Au ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, il est remplacé par Christian Sautter. Après deux ans d’instruction, la justice prononce successivement des non-lieux à l’égard de Dominique Strauss-Kahn dont le dernier en novembre 2001. Il se représente lors d’une élection législative partielle, et est réélu dans sa circonscription du Val-d’Oise.

2002-2011 : dans l’opinion socialiste et l’opinion française

Alors que Jacques Chirac remporte l’élection présidentielle et que l’UMP dispose d’une majorité à l’Assemblée nationale, Dominique Strauss-Kahn est réélu député le 16 juin 2002, pour la législature (2002-2007), dans la 8e circonscription du Val-d’Oise.

Il est secrétaire national du PS (2002-2003), membre du bureau national du PS (2003-2005) ; secrétaire national du PS, chargé des élus (novembre 2005-juin 2007). À la fin de l’année 2004, il réintègre la direction du Parti socialiste en étant chargé, avec Martine Aubry et Jack Lang, du projet socialiste pour 2007.

En parallèle, il cofonde en 2003 le club de réflexion À gauche, en Europe avec Michel Rocard qui le soutient depuis lors. Il préside également avec Jean-Christophe Cambadélis le courant Socialisme et démocratie au sein du Parti socialiste.

Dominique Strauss-Kahn anime un des premiers blogs d’homme politique national ; il fait figure de référence (et l’un des plus visités) en la matière dans le monde politique, avec celui d’Alain Juppé. L’opération de chirurgie esthétique de sa paupière tombante en 2003, accompagnée d’un régime et d’un bronzage permanent, fait qu’il est considéré par la presse comme un candidat à la course à la présidentielle.

En mai 2005, il sort un DVD en faveur du « oui » au projet de traité établissant une Constitution pour l’Europe. Dominique Strauss-Kahn s’investit de manière soutenue pour imposer le « oui de gauche ». À l’issue d’une campagne particulièrement animée, le « non » l’emporte en France avec 54,67 %.

Personnalité du jour - 25/04/2010 - Dominique STRAUSS-KAHN dans 04/2010 220px-Socialist_rally_Zenith_2007_05_29_n4

Dominique Strauss-Kahn au meeting socialiste organisé au Zénith, le 29 mai 2007.

En 2006, le Parti socialiste organise une primaire pour choisir son candidat à l’élection présidentielle de 2007. Dominique Strauss-Kahn se présente contre Laurent Fabius et Ségolène Royal. Incarnant la sensibilité sociale-démocrate, il compte sur la coopération de François Hollande qu’il a soutenu au congrès du Mans en 2005 et d’une équipe regroupant notamment Pierre Moscovici, Jean-Christophe Cambadélis, Michel Destot, Catherine Trautmann, Alain Richard, Claude Évin, Jean-Paul Huchon. Il bénéficie également du soutien de Michel Rocard et de Robert Badinter, ainsi que du mouvement Socialisme et démocratie jeunes, la branche « jeunesse » de son courant également présente mais minoritaire (15 à 20 %) au sein du Mouvement des jeunes socialistes. Le 16 novembre 2006, il termine deuxième du vote des militants, avec 20,69 % des voix, loin derrière Ségolène Royal (60,65 %), qui l’emporte dès le premier tour et le devance y compris dans la fédération du Val-d’Oise.

Après la défaite de Ségolène Royal à l’élection présidentielle face à Nicolas Sarkozy, Dominique Strauss-Kahn appelle à une rénovation du PS, vers une voie sociale-démocrate, à l’image du tournant pris par beaucoup de partis socialistes européens. Lors des élections législatives de 2007, il brigue un nouveau mandat, notamment face à Sylvie Noachovitch (UMP), Francis Parny (PCF) et Jean-Michel Cadiot (UDF-MoDem), dans la huitième circonscription du Val-d’Oise (Arnouville-lès-Gonesse, Bonneuil-en-France, Garges-lès-Gonesse, Sarcelles (canton Nord-Est), Villiers-le-Bel). Dominique Strauss-Kahn arrive deuxième au premier tour de l’élection législative, devancé de 90 voix par Sylvie Noachovitch (UMP). Il l’emporte au second tour, avec 55,47 % des voix.

Depuis 2007 : directeur général du Fonds monétaire international

Action au Fonds monétaire international

220px-V_Reuni%C3%B3n_Anual_de_la_Clinton_Global_Initiative dans Personnalités du jour

Dominique Strauss-Kahn aux côtés de Cristina Fernández de Kirchner et de Jan Peter Balkenende, le 22 septembre 2009.

220px-Strauss-Kahn%2C_Trichet%2C_Draghi_%28IMF_2009%29 dans Politique

Dominique Strauss-Kahn avec Jean-Claude Trichet et Mario Draghi.

Proposé par Jean-Claude Juncker et Romano Prodi, activement soutenu par Nicolas Sarkozy, Dominique Strauss-Kahn est, durant l’été 2007, le candidat de la France, puis de l’Union européenne, pour briguer la direction générale du Fonds monétaire international. Ce soutien européen provoque le renoncement de Marek Belka, candidat soutenu par la Pologne.

Après une tournée mondiale des principales capitales, les États-Unis, la Chine et une importante majorité des pays d’Afrique lui donnent leur soutien, tandis que la Russie tente de contrer cette candidature en proposant Josef Tošovský, ancien Premier ministre tchèque, à ce poste. De même, les pays émergents, à travers une déclaration du G24, demandent à ce que soit revue la règle tacite de la nomination d’un Européen à la tête du FMI et le Financial Times dénonce ouvertement cette nomination dans son éditorial du 28 août 2007.

Le 28 septembre 2007, Dominique Strauss-Kahn est nommé à la tête de l’organisation mondiale. Il prend ses fonctions le 1er novembre 2007. Entre temps, il a démissionné de son poste de député du Val-d’Oise, le 19 octobre 2007. Selon le journal L’Express, la rémunération annuelle de Dominique Strauss-Kahn en tant que directeur général du Fonds monétaire international, à Washington, est de 420 930 $ (nets d’impôt), soit 267 400 € auxquels s’ajoute une allocation de frais de 75 350 $, soit 47 800 € (total : 315 200 €). À son arrivée, il met notamment en place un plan de départs volontaires pour 600 cadres et salariés, et vend une partie des stocks d’or du FMI.

Le Wall Street Journal révèle, le 18 octobre 2008, qu’une enquête interne a été ouverte au FMI pour savoir si Dominique Strauss-Kahn a fait preuve de favoritisme au sein de l’organisation en faveur de sa maîtresse, Piroska Nagy, ancienne responsable du département Afrique du Fonds. Réputé « homme à femmes », Dominique Strauss-Kahn présente publiquement ses excuses à son épouse Anne Sinclair, ainsi qu’au personnel du Fonds monétaire international pour avoir fait « une erreur de jugement » en ayant une liaison avec une subordonnée et le 25 octobre, il est disculpé par l’enquête du FMI dont le doyen du conseil d’administration souligne toutefois que DSK a commis des actes « regrettables et reflétant une grave erreur de jugement. À ce sujet, Jean Quatremer écrit en 2007 : « Le seul vrai problème de Strauss-Kahn est son rapport aux femmes. Trop pressant […], il frôle souvent le harcèlement. Un travers connu des médias, mais dont personne ne parle (on est en France).

En mai 2010, Dominique Strauss-Kahn accorde au nom du FMI un prêt de 30 milliards d’euros à la Grèce, dans une situation économique désastreuse. Son action à la tête de l’institution internationale est alors contestée par plusieurs dirigeants de la gauche française , comme Jean-Luc Mélenchon, Arnaud Montebourg ou Ségolène Royal, qui l’accusent de remettre en cause les acquis sociaux dans des pays en difficulté (baisse des salaires des fonctionnaires, coupes dans les dépenses publiques ou de santé, allongement de la durée du travail…) tout en refusant de soutenir le projet de taxe sur les transactions financières. Lors du débat sur la réforme des retraites, Dominique Strauss-Kahn déclare qu’il n’y avait pas « de dogme » sur le maintien de l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans, en opposition avec la position du Parti socialiste, suscitant surprise et incompréhension dans son parti.

Retour pressenti en France

En juillet 2009, il est, pour la première fois, désigné « personnalité politique préférée des Français » (ex-æquo, toutefois, avec Jacques Chirac) par le baromètre IFOP de l’hebdomadaire Paris Match, avec 73 % d’opinions positives. Sa fonction au FMI lui impose un devoir de réserve sur la politique française.

Au fil des mois, son retour en France est de plus en plus régulièrement évoqué et sa candidature apparaît probable pour ses partisans et les médias français. Dominique Strauss-Kahn est alors en tête dans les sondages en vue de la primaire socialiste de 2011 et de l’élection présidentielle de 2012.

En mai 2011, son train de vie est mis en cause, la presse diffusant une photo sur laquelle on le voit monter dans une voiture de luxe et se faisant l’écho de l’important patrimoine du couple Strauss-Kahn (maison à Washington, D.C., luxueux appartements à Paris, un situé à la place des Vosges et l’autre dans le XVIe arrondissement, riad à Marrakech, collections d’œuvres d’art d’Anne Sinclair) ; à ce propos certains médias ont évoqué le risque qu’il doive quitter son poste au FMI alors que la crise grecque s’accentue et aussi de faire perdre un poste prestigieux pour la représentation de la France sur la scène internationale.

Inculpation pour agression sexuelle

Le 14 mai 2011, quelques minutes avant le décollage de son avion pour la France, il est arrêté à l’aéroport Kennedy à New York, soupçonné de l’agression sexuelle d’une femme de chambre dans la suite du Sofitel New York Hotel, de Manhattan. Pendant sa garde à vue au commissariat de Harlem, le parquet new-yorkais l’inculpe « d’agression sexuelle, tentative de viol et séquestration ». Ses avocats, Benjamin Brafman et William Taylor, ont annoncé que DSK « plaidera non-coupable ».

Le 15 mai 2011, suite à cette affaire, DSK est écarté provisoirement de son poste de directeur général du FMI, dont John Lipsky assure l’intérim.

Le 16 mai, Melissa Carow Jackson, juge du tribunal pénal de la ville de New York, lui signifie les sept chefs d’accusation retenus contre lui, refuse sa mise en liberté sous caution et demande son maintien en détention provisoire à la prison de Rikers Island.

Un grand jury l’inculpe formellement le 19 mai 2011. Le même jour, Michael J. Obus, juge de la Cour suprême de l’État de New York, accepte sa mise en liberté sous caution avec plusieurs conditions, parmi lesquelles le versement d’une caution d’un million de dollars avec un dépôt de garantie de cinq millions de dollars, le retrait de son passeport, une assignation à résidence à New York avec présence permanente de garde armé, de caméras de surveillance, port d’un bracelet électronique muni d’un GPS, des conditions de contact et de sortie draconiennes.

Le 20 mai, Dominique Strauss-Kahn est transféré de la prison de Rikers Island à un appartement de l’immeuble sis au 71, Broadway, pour y être placé en résidence surveillée. Cet appartement, qu’il occupe de façon temporaire, est situé dans le quartier de Lower Manhattan, près de Ground Zero, et appartient à la société Stroz Friedberg, chargée de l’assignation à résidence de Dominique Strauss-Kahn. Le 25 mai, il quitte cet appartement pour une maison située au 153, Franklin Street, dans le quartier de TriBeCa.

Au cours de l’audience du 6 juin 2011 consacrée à la lecture officielle de l’acte d’accusation, Dominique Strauss-Kahn plaide « non coupable », ce qui ouvre la voie à un procès pénal.

Le 30 juin le New York Times a rapporté que l’affaire était sur le « point de s’effondrer » en raison de problèmes avec la crébilité de la présumée victime, qui avait, d’après des sources au sein du NYPD, à plusieurs reprises menti à la police depuis sa première déclaration

Le 1er juillet 2011, Dominique Strauss Kahn est libéré sur parole à l’issue d’une audience à 17 h 30, heure de Paris, mais l’audience du 18 juillet est cependant maintenue. Le 23 août 2011, le juge Michael J. Obus décide d’abandonner les poursuites au pénal, suivant ainsi l’avis du procureur Cyrus Vance, qui la veille, avait recommandé dans une motion de non-lieu l’abandon des charges en raison du manque de crédibilité de Nafissatou Diallo ne permettant pas de « donner du crédit à la version des faits au-delà du doute raisonnable ». Le 8 août 2011, Nafissatou Diallo porte plainte au civil contre Dominique Strauss-Kahn

 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.dailymotion.com/video/x1z88l

Image de prévisualisation YouTube

 

Révolution Solaire de Dominique STRAUSS-KAHN

dskrs25042011

Pour le 25/04/2011 à 10h07 T.U., à Neuilly-Sur-Seine.

TRANSIT DU NOEUD NORD EN MAISON 5 ET DU NOEUD SUD EN MAISON 11:

L’amour :

Cette période favorise tout particulièrement votre vie affective. C’est ainsi que pourra intervenir une réussite en amour, soit qu’un nouvel amour entre dans votre vie, soit qu’un amour existant se sublime ou se voit concrétisé.

Les enfants :

Les rapports avec les enfants seront privilégiés. Vous obtiendrez beaucoup de satisfactions de ceux-ci, surtout d’un premier enfant. Dans le même esprit, si la puériculture est votre occupation, ce sera le moment de consécration de vos efforts. Par ailleurs, cette période est la plus propice pour concevoir un enfant.

Les spéculations :

Vous pouvez également pensez à la réalisation de certain « coups » en rapport avec les potentiels indiqués dans votre thème de naissance. L’or ici est particulièrement favorisé. Dans certains cas, des gains au loto, au tiercé, au casino ou à la loterie se produisent.

Toutefois n’oubliez pas l’adage « Pas de chance au jeu, chance en amour. » Ceci implique que vous ne pourrez pas jouer gagnant sur les deux tableaux à la fois et qu’il s’agit de faire la part des choses. Cela dit, vous pouvez tenter votre chance avec discernement sur certains plans financiers : les actions en bourse, etc. Bien entendu, ceci vous concerne si vous êtes suffisamment compétent dans ces domaines. (Quoique parfois même…)

Peut-être compenserez-vous ainsi une difficulté d’expansion ou de réalisation de grands objectifs par manque d’appuis ou de soutiens extérieurs qui, en même temps, vous seront refusés durant toute  cette période, à cause du passage noeud sud dans votre maison 11.

Les oeuvres :

Faites preuve de créativité, d’ingéniosité, mettez au point de nouvelles idées, de nouveaux produits : finissez ce livre que vous aviez abandonné, achevez cette peinture que vous aviez laissée. Les mots clés de cette période sont « produire, créer, réaliser ». Sortez donc tout ce que vous avez dans le ventre car vos efforts recevront la consécration méritée avant que le cycle ne s’achève.

Le spectacle :

Au-delà des jeux de hasard, les personnes occupées dans les amusements publics seront portés en avant-scène. Les domaines favorisés incluent le théâtre, le cinéma, la télévision… et toutes les occupations dans les loisirs et dans les amusements. Cette période favorise tant les jeux que l’amour, tant les plaisirs que les liaisons, tant le spectacle que les divertissements.

Le prestige :

C’est le moment d’exercer, tous vos talents dans des oeuvres qui vous apporteront la renommée. Eloignez-vous au contraire des appuis et des amitiés qui, de toute façon, seront adverses ou se déroberont. Sans appuis, extérieurs, vous ne pouvez tirer des joies et des ressources que de votre propre créativité, mais aussi d’un amour véritable. A vous de saisir cette chance qui passera avant que cette période ne s’achève. Ne vous égarez pas dans de grands projets utopiques.

____________________________________________________________________________________

* Wikipedia

**Evene.fr

Personnalité du jour – 24/04/2010 -Barbara STREISAND 24 avril, 2010

Posté par phoenix2savoie dans : 04/2010,Chanteur,Personnalités du jour , ajouter un commentaire

——————————– PERSONNALITÉ DU JOUR ———————————

barbrastreisand.jpg

http://www.barbrastreisand.com/us/home

————————————— 24 avril 2010 —————————————

Barbara STREISAND

née le 24 avril 1942 à 05h08 à Brooklyn, New York, USA

barbarastresand24041942.jpg

Née au sein d’une famille juive ashkénaze, Barbra Streisand grandit auprès de son beau-père, instituteur, jugé violent, et de sa mère, secrétaire scolaire, absente et peu réconfortante. Son véritable père est mort quand elle n’avait qu’un an. Elle sait très vite qu’elle veut faire du théâtre ou du cinéma : elle imite les publicités qui passent à la télévision, ce qui explique son ouverture sur le monde. Elle passe ses après-midis dans les salles obscures, à avaler tous les films, quels qu’ils soient.

Adolescente, elle abandonne les études après sa dernière année de collège pour chanter dans un nightclub. Elle réalise son 1er disque amateur à 13 ans, participe à plusieurs pièces de théâtre entre l’été 1957 et l’été 1959 et remporte son 1er concours de radio crochet en 1960, à l’époque où elle décide de supprimer le deuxième « a » de son prénom. Elle fait sa rentrée à partir de septembre 1960 au night-club de New York Bonsoir. En 1961, on la sollicite partout. Elle voyage entre les clubs (Détroit, Saint-Louis, New York et même au Canada) et la radio, puis apparaît pour la première fois à la télévision dans The Jack Paar Tonight Show.

Engagée en 1962 sur I Can Get It For You Wholesale. La pièce est un succès et pour sa première apparition à Broadway, Barbra Streisand remporte le New York Drama Critics Award de la meilleure actrice dans un second rôle et est nommée pour un Tony Award.

Son 1er album, sorti de chez Columbia Records de son premier disque, The Barbra Streisand Album en 1963, remporte trois Grammy Awards (Album de l’Année, Vocaliste Féminine de l’Année et Meilleure Couverture).

Ses qualités de chanteuse séduisent la Columbia, qui lui fait signer un contrat en 1962. Elle décroche le premier rôle dans la comédie musicale Funny Girl (1964), retraçant la carrière de Fanny Brice, célèbre comédienne à Broadway du temps des Ziegfeld Follies. Cette pièce devient très vite un énorme succès de Broadway. Son interprétation lui apporte sa deuxième nomination aux Tony Awards.

Chanteuse très populaire maintes fois récompensée aux Grammys, Barbra Streisand écume les scènes et contribue à plus d’une soixantaine d’albums tout au long de sa carrière, comprenant des reprises de succès du broadway des années 20-30, des interprétations de grands standards de jazz ou de musique pop des seventies, des bandes originales de films. Ce n’est alors pas un hasard si sa première apparition à l’écran est dans la comédie musicale Funny Girl, adaptation de son succès sur scène réalisée en 1968 par William Wyler. Sa performance lui vaut d’ailleurs un Oscar (gagné ex aequo avec Katharine Hepburn).

L’actrice domine de sa voix les comédies musicales Hello, Dolly ! ! (1969), Funny Lady (1975) ou encore Une étoile est née (1976) dont la chanson phare: Evergreen, lui permet d’obtenir l’Oscar de la meilleure chanson originale. Mais son parcours sur grand écran est également rythmé par des comédies « classiques » (La Chouette et le Pussycat, 1970; Ma femme est dingue, 1974; Mon beau-père, mes parents et moi, 2003) et des films à tonalité dramatique (Nos plus belles années, 1973 et sa chanson The Way We Were ; Cinglée, 1987).

Barbra Streisand, passe à trois reprises à la réalisation : avec la comédie Yentl en 1983 (adaptée d’une nouvelle de Isaac Bashevis Singer) pour laquelle elle remporte le Golden Globe du meilleur film de comédie ainsi que le prix du pire acteur (elle joue un travesti) des Razzie Awards, puis les comédies romantiques Le Prince des marées (1991) et Leçons de séduction (1996). La comédienne dévoile ainsi une facette plus personnelle, prouvant une nouvelle fois son insatiable éclectisme.

En 2007, personne n’oublie qu’elle est l’artiste féminine qui a vendu le plus d’albums aux États-Unis[réf. nécessaire] : 71 millions depuis 1963, dont 49 albums d’Or, 30 de Platine, 13 multi platine, 8 Grammy Awards ; seul Elvis Presley et Michael Jackson ont fait mieux. Au cinéma, elle a été récompensée par 2 Oscars et 9 Golden Globes.

Elle a reçu, le jeudi 28 juin 2007 à l’Élysée les insignes d’officier de la Légion d’honneur. Le président de la République Nicolas Sarkozy étant grand fan de la star a prononcé une allocution au cours de laquelle il lui a rendu hommage et témoigné de l’attachement des Français à cette femme d’exception, amoureuse de la France, qui, après 47 ans de carrière, a donné, pour la première fois à Paris, un inoubliable concert, le 26 juin, avec un orchestre de 58 instruments et de quatre chanteurs de Broadway devant quelque dix mille personnes. Démocrate convaincue, très critique contre la politique de George W. Bush, Streisand a toujours assisté aux congrès du parti dont elle est membre et soutenu ses différents candidats aux élections. En 2008, elle soutient Hillary Clinton, pour les primaires à la nomination démocrate aux présidentielles.*

Dès son adolescence, ‘BarbraStreisand chante dans les clubs. Repérée par la Columbia, la jeune femme signe un contrat en 1962, qui la conduit à Broadway, où son succès est triomphal, notamment grâce à la comédie musicaleFunny Girl‘ en 1964. Elle apparaît d’ailleurs dans l’adaptation de cette comédie à l’écran quatre ans plus tard. Adepte de ce genre musical, Barbara Streisand excelle dans ‘Hello Dolly‘ en 1969, ‘Funny Lady‘ en 1975 ou ‘Une étoile est née‘ un an plus tard. On la retrouve par ailleurs dans des comédies classiques comme ‘La Chouette et le Pussycat’ en 1970 ou ‘Ma femme est dingue‘ en 1974, ainsi que dans des courts métrages dramatiques tels ‘Nos plus belles années‘ ou ‘Cinglée‘. Outre ses talents de chanteuse et de comédienne, Barbra Streisand est aussi réalisatrice. A travers la comédie ‘Yentl‘ et des histoires romantiques comme ‘Le Prince des marées‘ et ‘Leçons de séduction‘ entre autres, elle démontre une large palette de talents. Artiste multiple, Barbra Streisand est aussi une militante chevronnée qui s’implique dans divers combats en faveur de la protection de l’environnement mais aussi des femmes, des enfants et de la recherche contre le cancer et le sida. **

____________________________________________________________________________________

** Wikipedia

* Evene.fr

Personnalité du 23/04/2010 – Michel LEEB 23 avril, 2010

Posté par phoenix2savoie dans : 04/2010,Humoristes,Personnalités du jour , ajouter un commentaire

——————————– PERSONNALITÉ DU JOUR ———————————

michelleeb.jpg

http://www.michel-leeb.net/

————————————— 23 avril 2010 —————————————

Michel LEEB

Né le 23 avril 1947 à Paris, France à 16h15

michelleeb23041947.jpg

Michel Leeb a passé quelques temps en pension chez les Jésuites. Il poursuit ses études jusqu’au baccalauréat qu’il obtient à la quatrième reprise. Il entame, à la Sorbonne, une maîtrise de philosophie, matière qu’il enseignera d’ailleurs pendant un an demi. Michel Leeb envisage par la suite de devenir humoriste grâce à Jerry Lewis. En 1976, il fait son premier passage à l’Olympia en vedette américaine de Julio Iglésias. Il part ensuite en tournée avec Charles Aznavour, et obtient également ses premiers rôles au cinéma dans deux films secondaires : ‘On l’appelle catastrophe‘ de Richard Balducci (1982) et ‘Le fou du roi’ d’Yvan Chiffre (1983). Il anime en 1985 sur Antenne 2 ‘Certains Leeb show’ puis revient sur les planches en 1986 dans la pièceLe tombeur‘. Il partage par la suite son temps entre la scène et la télévision, animant plusieurs émissions dont ‘Leeb fait son cinéma’ sur TF1. Il joue depuis peu son nouveauone man show‘ à l’Olympia ainsi qu’au Casino de Paris. *

Après avoir été pensionnaire chez les Jésuites, il rejoint le collège-lycée Saint-Gabriel à Bagneux (92). C’est là que son répertoire de gags, imitations, grimaces, etc. s’est constitué pour le plus grand bonheur de ses camarades. Il fit là, sous la conduite de son professeur de français Pierre Gillet qui avait su déceler ses talents, ses premiers pas dans la scénographie. En effet, il joua à l’église Sainte-Monique de Bagneux et à l’église de Sceaux (92) la première d’une Passion du Christ écrite par celui-ci dans le sillage de Paul Claudel. À cette époque, il jouait quotidiennement au basket-ball toujours sous la direction de Pierre Gillet. Il fit également un camp de montagne à Trélechamp (74) dans la vallée de Chamonix ainsi qu’un camp liturgique à Saligney dans le Jura encore une fois sous la direction de Pierre Gillet qui en était originaire. Des anecdotes concernant cette période de sa vie sont reportées dans son ouvrage La Valise en croco. Il entame une maîtrise de philosophie à La Sorbonne, matière qu’il enseigne ensuite pendant un an et demi à Bourg-la-Reine avant de se lancer dans une carrière d’humoriste.

Il est l’heureux père de 3 enfants : Fanny (1985), Elsa (1986), et Tom (1988).

Il a été promu Chevalier de la Légion d’honneur le 1er janvier 2009. **

 

____________________________________________________________________________________

*Evene.fr

* * Wikipedia

Personnalité du jour – 22/04/2010 – Steve FOSSETT 22 avril, 2010

Posté par phoenix2savoie dans : 04/2010,Industrie,Personnalités du jour , ajouter un commentaire

——————————– PERSONNALITÉ DU JOUR ———————————

stevefossett.jpg

http://www.stevefossett.com/

————————————— 22 avril 2010 —————————————

Steve FOSSETT

né le 22 avril 1944 à 12h00 à Jackson, Tennessee, USA

stevefossett22041944.jpg

Steve Fossett, (de son vrai nom James Stephen Fossett) né le 22 avril 1944 à Jackson (Tennessee) et décédé le 3 septembre 2007 lors du crash de son avion alors qu’il survolait le désert du Nevada, était un homme d’affaire, marin, aviateur et aventurier américain.*

Après avoir grandi en Californie puis avoir pris goût à l’effort et au dépassement de soi chez les scouts, Steve Fossett étudie à l’université de Washington St Louis et à Stanford où il obtient une licence d’économie. En 1968, il décroche le masters of Business Administration (diplôme de management d’entreprise), épouse la publicitaire Peggy Viehland deux ans plus tard puis fonde en 1980 une société d’investissements et de conseils en bourse. S’il a fait fortune comme agent de change à Chicago, ce président de diverses sociétés vivant entre la Californie et le Colorado est surtout célèbre pour ses exploits sportifs et sa détention d’une centaine de records : traversée de la Manche à la nage en 22 heures (1985), course en chiens de traîneau de 1.875 kilomètres en Alaska (1992), première traversée du Pacifique et premier tour du monde en solitaire en ballon (1995, 2002), tour du monde seul et en avion sans escale ni ravitaillement (2005), record d’altitude en planeur avec Einar Enevoldson (2006). .. Mais s’il a en outre gravi les plus hauts sommets, participé au Paris Dakar et battu deux records de ski de fond, l’aventurier est porté disparu depuis le 3 septembre 2007. Vu pour la dernière fois décollant d’un aéroport du Nevada aux commandes d’un monomoteur pour rentrer chez lui, il est déclaré officiellement mort par l’Etat de Chicago le 15 février 2008. **
____________________________________________________________________________________

* Wikipedia

** Evene.fr

 

Personnalité du jour – 20/04/2010 – Lionel HAMPTON 20 avril, 2010

Posté par phoenix2savoie dans : 04/2010,Musique,Personnalités du jour , ajouter un commentaire

——————————– PERSONNALITÉ DU JOUR ———————————

lionelhampton.jpg

lionelhampton2001.jpg

http://www.evene.fr/culture/lieux/jazz-club-lionel-hampton-du-meridien-etoile-784.php

————————————— 20 avril 2010 —————————————

Lionel HAMPTON

né le 20 avril 1908 à 12h00 à Louisville, Kentucky, USA

lionelhampton20041908.jpg

Lionel Hampton est un vibraphoniste de jazz et guitariste américain né, selon les sources, en 1908 ou 1909, et mort à New York le 31 août 2002.

Surnommé « Le lion », il a été le premier géant du jazz après la mort de Ellington, Basie et Goodman à donner ses lettres de noblesse au vibraphone en tant qu’instrument soliste. Ses interprétations se caractérisent par une virtuosité époustouflante. Il est aussi un virtuose du piano et de la batterie.

Lionel Hampton bien que né et fut élevé par sa grand mère à Louisville, passa une bonne part de sa jeunesse à Kenosha, Wisconsin avant que sa famille ne déménage à Chicago en 1916. Dans les années 20 alors qu’il n’est encore qu’adolescent il apprend le Xylophone grâce à l’enseignement de Jimmy Bertrand et découvre aussi la batterie.

En 1928, il devient le batteur du Chicago Defender Newsboy’s Band un groupe d’adolescents de Chicago dont le leader était Major N. Clark Smith.

En 1929, il arrive en Californie comme batteur des Dixieland Blue-Blowers. c’est dans cet État qu’il participa à son premier enregistrement avec The Quality Serenaders alors mené par Paul Howard. Il quitte rapidement ce groupe pour aller à Culver City ou il jouera pour the Les Hite band au Sebastian’s Cotton Club. C’est durant cette période qu’il commence à jouer du vibraphone.

En 1930, il rencontre Louis Armstrong avec lequel il enregistre le premier solo de vibraphone de l’histoire du jazz.

En 1936, il est engagé dans le quartette du célèbre clarinettiste Benny Goodman, avec lequel il enregistre ses premiers disques.

Entre 1937 et 1940, il enregistre de nombreux excellents disques avec de petites formations de studio.

En 1940, il fonde sa propre formation qui connaît un succès immédiat et devient un des plus célèbres big band de l’époque, où se produisent Quincy Jones, Art Farmer, Dexter Gordon et Charles Mingus. Puis il partit durant 3 ans en Angleterre

Lionel Hampton a commencé à être connu en Europe grâce à des titres qu’il a enregistré pour des disques, principalement de jazz, qui furent envoyés aux soldats américains pendant la Seconde Guerre mondiale, afin de leur remonter le moral et de les remotiver; ces titres étaient appelés « chansons de victoire ». Ils contribuèrent aussi à la découverte du jazz par les Européens. (TSF, 25/05/08)

Après son décès en 2002, André Waignein compose Tribute to Lionel à la Mémoire d’Hampton, pièce pour Orchestre d’Harmonie et vibraphone Solo.

Vibraphoniste et percussionniste américain, Lionel Hampton fait la rencontre, à l’âge de vingt-deux ans, de Louis Armstrong et enregistre avec lui le premier solo de vibraphone de l’histoire du jazz. Il est engagé en 1936 dans le quartette du célèbre clarinettiste Benny Goodman et forme en 1940 sa propre formation qui connaît un succès immédiat et devient un des plus célèbres big band de l’époque. Se produisent avec lui de grands noms tels Quincy Jones, Art Farmer, Dexter Gordon et Charles Mingus. En 2002, suite à son décès, André Waignein compose Tribute to Lionel, pièce pour orchestre d’harmonie et vibraphone solo. Virtuose du piano et de la batterie, Lionel Hampton, que l’on surnommait ‘Harp‘, est le premier jazzman à donner ses lettres de noblesse au vibraphone en le propulsant en tant qu’instrument soliste.**

____________________________________________________________________________________

* Wikipedia

** Evene.fr

 

123

Lili Croix |
jardin13 |
Ecole de danses Flamenco et... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SAVOIE PAINT
| Le scrap de Gigi27.
| AICA DE NAILLOUX