navigation

Personnalité du 23/05/2012 – Robert MOOG 23 mai, 2012

Posté par phoenix2savoie dans : 05/2012,Entrepreneur,Musique,Personnalités du jour , ajouter un commentaire

Robert MOOG

Personnalité du 23/05/2012 - Robert MOOG dans 05/2012 homepagetemplates On line 1 2 3 4 5

newsg dans Entrepreneur News
articleconnexe dans Musique Article connexe : Jean-Michel JARRE

thmenatal dans Personnalités du jour Thème natal

symbolebiographie Biographie

photosimages Photos

streamingvideoVidéos
——————————————————————————————————————————-

Robert MOOG

né le 23/05/1934 à New-York, (NY) – USA

THEME NATAL

robertmoog23051934

Qu’est-ce qu’un Thème Natal ?

Grâce aux coordonnées de naissance (date, heure et lieu), il est possible de calculer votre Thème Natal. Sur cet instantané pris au moment de votre premier cri sont inscrits vos facilités et vos talents, ainsi que les obstacles qui peuvent empêcher ou retarder leur éclosion. Afin de prendre connaissance de ces informations et de trouver, grâce à elles, le chemin de l’épanouissement, il convient de se livrer à un décryptage minutieux.

Revenir en haut de la page. 24

BIOGRAPHIE

Le Dr. Robert A. Moog, né le 23 mai 1934 à New York et décédé d’une tumeur cérébrale le 21 août 2005 (à 71 ans) à Asheville en Caroline du Nord, est un ingénieur électronicien américain, inventeur du synthétiseur du même nom.

Après des études en électricité et en ingénierie, il répare avec son père des Thereminvox. En 1964 l’un de ses clients, Herbert A. Deutsch, un professeur de solfège et compositeur, lui en commande un modèle à monter en kit. Il le rend plus compact (jusque-là les modèles pouvaient occuper une pièce entière), et ajoute la commande par tension de l’oscillateur, du filtre et de l’amplification. Le son joué n’était plus linéaire mais évolutif.

Présenté lors d’un congrès de l’Audio Engineering Society (AES) en 1964, son appareil rencontre un succès qui lui permet de se lancer dans une fabrication à plus grande échelle.

Synthétiseur Moog

En 1968, Switched-On Bach est enregistré par son amie Wendy Carlos (alors Walter Carlos). Plus tard, elle adapte, entre autres, Beethoven et Rossini au synthétiseur pour la bande originale du film Orange mécanique.

Les Beatles, les Moody Blues, Emerson, Lake & Palmer, Yes, Edgar Winter, Jean-Michel Jarre, sont parmi ceux qui introduisent dans leurs disques et sur scène les ondulations caractéristiques des synthés Moog, dont un modèle, le Minimoog, d’une taille et d’une facilité d’emploi révolutionnaires avec son clavier à 44 touches devient la norme du rock progressif dès le début des années 1970. Le jazz, avec Herbie Hancock et Chick Corea, et le funk, avec le Funkadelic de George Clinton, tout comme Frank Zappa avec George Duke, ne sont pas en reste.

Moog établit aussi l’interface pour le contrôle par deux boutons rotatifs de l’interface d’un synthétiseur avec une séparation logarithmique de ton « 1-volt-par-octave » et un signal séparé déclenchant la pulsation. Un autre synthétiseur largement utilisé fut la pédale pour son grave Taurus disponible en 1974, dont la production cesse en 1981.

À son apogée, en 1971, l’usine Moog emploie 42 personnes et propose plus de vingt-cinq modèles à son catalogue. Puis le déclin s’annonce. Robert Moog vend ses parts à la compagnie Norlin Music, qui continuera la fabrication de ses synthétiseurs jusqu’au milieu des années 1980.

Les échantillonnages numériques avaient pris la place mais le son « rétro » redevint populaire avec des groupes comme Air, Beck ou Radiohead. En 2000, Moog fonda une nouvelle société nommée Big Briar qui produit une version du minimoog appelé Voyager.

Moog

Moog Music Inc. est une société américaine spécialisée dans la fabrication d’effets et d’instruments de musique électroniques. Basée à Asheville en Caroline du Nord, la compagnie actuelle est la seconde qui porte le nom Moog.

Ayant quitté R.A Moog, Robert Moog fonde en 1978 la société Big Briar, tout d’abord pour fabriquer des theremines, puis des pédales d’effets appelées Moogerfoogers. Il poursuit également une carrière de conseiller et d’enseignant.

En 2002, Big Briar rachète les droits du nom « Moog Music » et commence l’étude et la réalisation d’un nouveau Minimoog, le Voyager, puis en 2004 une nouvelle série de Theremin. Un monophonique à deux oscillateurs, le Little Phatty, a été présenté au Musikmesse de Francfort en mars 2006.

Historique

220px-Micromoog
Un Micromoog

220px-Etherwave_Theremin_Kit

Un Etherwave

La société R.A Moog a été créé par Robert Moog en 1953 à Trumansburg, près de New York, fabriquant des Theremins en kit puis des modules de synthétiseurs à partir de 1964 avec l’aide de musiciens comme Herbert Deutsch ou Wendy Carlos.

Endetté auprès de ses fournisseurs pour environ 250 000 dollars, Moog revend sa société à Bill Waytena, un repreneur professionnel. Après fusion avec Musonics (la société de Waytena) la compagnie déménage en 1971 à Williamsville près de Buffalo (New York) et le Minimoog présenté au NAMM de 1970, commence à être produit en série. Devenue Moog Music en 1972, la société commercialise plusieurs instruments prestigieux (voir la liste) et abandonne la fabrication de synthétiseurs modulaires.

En 1973, un petit monophonique à préréglages, le Satellite connaît un grand succès commercial, plus de 5 000 exemplaires vendus. Les droits de production sont cédés à un fabricant d’orgue, Thomas, qui intégrera le Satellite à ses propres instruments, augmentant ainsi le chiffre d’affaires généré. Waytena revend alors Moog Music Inc. à Norlin/CMI, un gros distributeur américain, en 1973.

Moog connaît vers 1975 des difficultés importantes. Le Polymoog, premier synthétiseur polyphonique programmable de la marque, a d’énormes problèmes de fiabilité, c’est un échec malgré une seconde version remaniée. La concurrence directe d’Alan R.Pearlman se fait de plus en plus rude et les difficultés financières s’accumulent. Robert Moog vend ses parts et quitte la société en 1977. Dave Luce le concepteur du Polymoog prend sa succession. Nouveau déménagement à Cheektowaga, toujours près de Buffalo. D’excellents synthétiseurs (le Source et le Memorymoog) et des effets sortent au début des années 1980 mais les managers décident de se tourner vers les télécommunications, la société est rebaptisée Moog Electronics. Les banques cesseront tout soutien financier en 1986, puis c’est la liquidation en 1993.

Le nom « Moog » sera réutilisé par plusieurs petites sociétés spécialisées britanniques (dont celle de Don Martin) ou américaines dans les années 1990, mais Robert Moog récupère ses droits en 2002

Les utilisateurs de Moog les plus importants furent Wendy CARLOS avec l’album « Switched on Bach », Isao TOMITA pour le Japon ainsi que Jean-Jacques Perrey, un des précurseurs Français de la musique électronique dans les années 1970, collaborateur de Gershon Kingsley. Popcorn, premier véritable succès de la musique électronique, originalement composé par Gershon Kingsley sur le Moog modulaire IIIC en 1968 pour une publicité de lingerie, et connu en 1972 un vif succès grâce à l’arrangement de Stan Free du groupe « HOT BUTTER ». L’original figure sur l’album Music to Moog By. Wendy CARLOS récidive avec la Bande Originale du film de Stanley KUBRICK  » Orange mécanique » en adaptant la 9ème symphonie de Beethoven et Guillaume Tell de Rossini, Le synthétiseur Moog sera adopté par Les Beatles, Kraftwerk,Jean Michel Jarre,Giorgio Moroder, Keith Emerson, et deviendra l’instrument indispensable de la majorité de formations musicales. Le Minimoog revient en force dès 2002, suite à une réactualisation numérique avec le « Voyager », un Minimoog plus élaboré hybride dans sa conception. Robert A.MOOG décède d’une tumeur cérébrale en juillet 2005, mais la société continue encore aujourd’hui l’exploitation dans l’esprit et le respect de l’inventeur.

Instruments

220px-Moog_Modular_55_img2

Moog Modular 55

220px-Moog_Taurus

Pédale Taurus

220px-Moog_Polymoog_Synthesizer

Polymoog

(*) Wikipedia

Revenir en haut de la page. 24

photosimages
PHOTOS

robertmoog2

robertmoogetsonsynthtis

robertmoogdevantsoninst

obertmoogetleminimoog Le minimoog

robertmoogetlemoogliber Le moogliberation

robermoogvoyager Le Moog Voyager version bois vernis

robertmoogetlevoyager Le Moog Voyager version bois d’ébène

bar

Revenir en haut de la page. 24

streamingvideo

VIDEOS

Dr Bob Moog demonstrates the Minimoog

Revenir en haut de la page. 24

-=-=- F I N -=-=-

____________________________________________________________________________________

Personnalité du 28/10/2011 – Bill GATES 28 octobre, 2011

Posté par phoenix2savoie dans : 10/2011,Entrepreneur,Personnalités du jour , ajouter un commentaire

Bill Gates

Personnalité du 28/10/2011 - Bill GATES dans 10/2011 homepagetemplates On line 1 2 3 4 5

newsg dans Entrepreneur News : 1 2 3 4
articleconnexe dans Personnalités du jour Article connexe : Steve JOBS, Microsoft

thmenatal Thème natal

 

symbolebiographie Biographie

appareilphoto Photos

flashclips Vidéos

astro1 Révolution Solaire
——————————————————————————————————————————-

Bill Gates

né le 28/10/1955 à 21h58 à Seattle (Washington) – USA

THEME NATAL

billgates28101955

Qu’est-ce qu’un Thème Natal ?

Grâce aux coordonnées de naissance (date, heure et lieu), il est possible de calculer votre Thème Natal. Sur cet instantané pris au moment de votre premier cri sont inscrits vos facilités et vos talents, ainsi que les obstacles qui peuvent empêcher ou retarder leur éclosion. Afin de prendre connaissance de ces informations et de trouver, grâce à elles, le chemin de l’épanouissement, il convient de se livrer à un décryptage minutieux.

Revenir en haut de la page. 24

BIOGRAPHIE

William Henry Gates III dit Bill Gates (*) est un informaticien américain né le 28 octobre 1955 à Seattle, pionnier dans le domaine de la micro informatique. Il a fondé en 1975, à l’âge de 20 ans, avec son ami Paul Allen, la société de logiciels de micro-informatique Micro-Soft (renommée depuis Microsoft). Son entreprise a acheté le système d’exploitation QDOS pour en faire MS-DOS, puis a conçu Windows, tous deux en situation de quasi-monopole mondial. Il est devenu, grâce au succès commercial de Microsoft, l’homme le plus riche du monde de 1996 à 2007 et en 2009. En mars 2011 sa fortune personnelle est estimée à 56 milliards de dollars. Il est également Chevalier de l’Empire Britannique.

Bill Gates a quitté Microsoft le 27 juin 2008 pour se consacrer à sa fondation humanitaire.

Les années de formation : 1955-1975

Bill Gates naît le 28 octobre 1955 à Seattle, État de Washington, aux États-Unis. Son père, William Henry Gates Sr., est avocat d’affaires. Sa mère, Mary Maxwell Gates, est professeur et présidente de la direction de quelques entreprises et banques de la United Way of America.

Bill Gates découvre l’informatique à la très sélective Lakeside School de Seattle, qui dispose alors d’un PDP-10 loué. Il y réalise avec son ami d’enfance Paul Allen son premier programme informatique : un jeu de tic-tac-toe.

En 1968, âgé de 13 ans, il fonde avec Allen et quelques autres amis, le Lakeside Programmers Group. Quelques sociétés recourront à leurs talents, essentiellement pour optimiser et sécuriser des systèmes et des applications existantes écrites en langage assembleur.

En 1973, Gates entre à l’Université d’Harvard à l’âge de 18 ans. Il y rencontre Steve Ballmer, futur PDG de Microsoft, il abandonne rapidement ses études pour se consacrer uniquement à la programmation informatique.

Premiers succès : Altair BASIC

220px-Bill_Gates_2004_crop

Bill Gates à Copenhague en 2004

Il co-réalise avec Allen un interpréteur BASIC pour l’Altair 8800. Cette réalisation est à la fois un tour de force et un coup de chance : le développement se fait entièrement sur PDP-10 et l’Altair BASIC n’est essayé sur un véritable Altair 8800 que le jour de la démonstration, laquelle réussit parfaitement. L’Altair BASIC marque une étape dans l’histoire de la micro informatique : ce sera le premier langage de programmation à avoir fonctionné sur un micro-ordinateur commercial. Ce sera également le premier logiciel édité par Microcomputer Software, fondée pour l’occasion, en 1975, alors que Gates est âgé de 20 ans, et dont la contraction MicroSoft nous est aujourd’hui plus familière.

Le 3 février 1976, Bill Gates écrit une lettre nommée « An open letter to hobbyists » (lettre ouverte aux amateurs), dans laquelle il condamne pour la première fois le partage illégal de l’un de ses logiciels propriétaires, le BASIC d’Altair : We have written 6800 BASIC, and are writing 8080 APL and 6800 APL, but there is very little incentive to make this software available to hobbyists. Most directly, the thing you do is theft.

Le partenariat avec IBM : MS-DOS, Windows

En 1980, Microsoft a signé un contrat avec IBM pour développer le système d’exploitation MS-DOS, à commercialiser avec chaque ordinateur personnel IBM PC. MS-DOS est commercialisé aux États-Unis à partir du 12 août 1981. Il s’agit d’une version modifiée d’un autre produit : Microsoft a, le 6 janvier 1981 acquis des droits d’exploitation de 86-DOS à la société Seattle Computer Product (SCP), puis le 22 juillet 1981 a conclu un accord de commercialisation avec la société SCP permettant à Microsoft de présenter le produit comme sien et à SCP de toucher des royalties sur le volume de vente, chaque société pouvant faire évoluer le produit indépendamment. L’accord incluait déjà une version multi-utilisateurs.

Sa fortune est faite, et ne cessera plus de croître à des niveaux record. Bill Gates est persuadé qu’un jour tous les foyers et le monde professionnel seront équipés d’ordinateurs personnels. IBM est loin d’être le premier sur le marché : Apple, entre autres, s’était déjà lancé sur ce marché quatre ans auparavant avec un succès foudroyant. Le poids d’IBM et le génie commercial de Bill Gates sont alors d’une importance primordiale pour le décollage de MS-DOS.

Le 1er janvier 1994, il épouse Melinda French, employée de Microsoft, avec laquelle il a deux filles, Jennifer Katherine (née en 1996) et Phœbe Adele (née en 2002) et un garçon, Rory John (né en 1999). Il emménage avec sa famille au bord du lac de Washington près de Seattle dans sa maison estimée à 113 millions de dollars.

Maison de Bill Gates.

Microsoft

Bill Gates intervenant dans une conférence à la Sorbonne à Paris en 2008.

Microsoft fait évoluer au rythme effréné des micro-ordinateurs son système d’exploitation et sa gamme de logiciels bureautiques Microsoft Office, traitement de texte, tableur, base de donnée, utilitaires, jeux, etc. En 1985, Windows est alors, et pour 10 ans encore, une simple interface graphique, le système d’exploitation restant MS-DOS. Le succès met très longtemps à venir pour les premières versions de Windows, l’interface étant graphiquement très peu aboutie et d’une utilisation loin d’être intuitive. Windows est cependant déjà devenu le système d’exploitation le plus vendu au monde et fait la fortune de Microsoft et de ses actionnaires, avec une emprise sur le marché mondial gravitant autour de 90 %, au point de lui coûter un procès pour monopole et une grave menace de dissolution de son entreprise dans les années 2000.

En 1986, Microsoft fait son entrée en Bourse. Les investisseurs l’accueillent avec enthousiasme : le jour même, Gates devient milliardaire. Il deviendra l’homme le plus riche du monde dix ans plus tard en 1996. Selon Forbes, sa fortune personnelle était en 2007 estimée à 56 milliards de dollars (voir liste des milliardaires du monde). Ses actions dans la société Microsoft, dont il détient en 2005 un peu moins de 10 % du capital, constituent environ 50 % de sa fortune.

Bien peu d’entreprises ont eu une image liée si fortement à leur fondateur, si bien qu’il a souvent été comparé à Henry Ford et à William Rockefeller, qui furent comme lui à l’origine de nouveaux domaines économiques (véhicules particuliers et industrie pétrolière), et également d’excès de la société de consommation.

Le 15 juin 2006, Bill Gates a annoncé qu’à partir de juillet 2008 il ne s’occuperait plus des affaires courantes de Microsoft. Il restera à son poste et conseillera certains projets mais se concentrera sur des œuvres caritatives. Il quitte toute fonction opérationnelle au sein de Microsoft le 27 juin 2008.

L’homme le plus spammé du monde

En novembre 2004, Steve Ballmer indique que Bill Gates est sans doute la personne la plus spammée au monde, puisqu’il reçoit 4 millions d’e-mails par jour. Tout un service de Microsoft est à cette époque consacré à trier cette masse, essentiellement composée de spams, et dont seulement 10 messages par jour arrivent finalement à Bill Gates.

La Fondation Gates

Bill Gates à La Sorbonne (Paris), en 2008.

En 2000, il crée la Fondation Bill-et-Melinda-Gates (Bill & Melinda Gates Foundation), qui a pour objectif d’apporter à la population mondiale des innovations en matière de santé et d’acquisition de connaissances, et dispose de quelque 102,8 milliards de dollars US. La Fondation Gates a déjà dépensé 25,26 milliards de dollars, en particulier pour vacciner 55 millions d’enfants. Il a également annoncé léguer 95 % de sa fortune à sa fondation.

Ces actions ont contribué à ce que le Time Magazine désigne Bill Gates homme de l’année 2005, aux côtés de son épouse Melinda et de Bono (le chanteur du groupe U2), pour leurs actions sur le front philanthropique.

Le 2 mars 2005, Bill Gates est anobli par la reine Élisabeth II du Royaume-Uni au grade de chevalier d’honneur de l’ordre de l’Empire britannique pour sa contribution aux entreprises britanniques et pour les efforts qu’il déploie à combattre la pauvreté dans le monde. Toutefois, n’étant pas citoyen d’un pays du Commonwealth, il ne peut préfixer son nom du titre Sir. Il peut cependant ajouter les lettres KBE (Knight of British Empire/Chevalier de l’Empire britannique) à la suite de son nom.

La majorité de l’héritage de Bill Gates devrait revenir à sa Fondation, par laquelle il est devenu l’un des plus grands donateurs contre la pauvreté dans le monde avec plusieurs milliards de dollars de sa fortune personnelle. En 2006, il a annoncé qu’il léguera 95 % de sa fortune à la lutte contre les maladies et l’analphabétisme dans les pays du Sud.

Le 16 juin 2010, Bill Gates et sa femme lancent le site web http://givingpledge.org dans lequel les milliardaires sont invités à formuler des promesses de donation dépassant 50% de leur fortune respective. Warren Buffett a écrit la première lettre où il précise qu’il léguera plus de 99% de sa fortune au final. Bill Gates estime que seuls 15% des milliardaires donnent de grandes parties de leur fortune à des organismes philanthropes donc il y a encore du chemin à faire. Ce nouvel engouement arrive à un moment intéressant pour les américains fortunés qui sont pointés du doigt comme provocateurs de la crise et la Fondation Bill-et-Melinda-Gates fait aussi l’objet de controverses.

Publications

Cinéma

(*) Wikipedia

Revenir en haut de la page. 24

photosimages
PHOTOS

billgatesf

billgatesyoung

billgatesmicrosoft

bilgatestabletpc

billgatesseulcontretous

steevejobsbillgates2

billwilliamgates

bar

Revenir en haut de la page. 24

flashclips

VIDEOS

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Revenir en haut de la page. 24

 

 

 

RS

Révolution Solaire de Bill GATES

billgatesrs28102011

Pour le 28/10/2011 à 19h45 T.U., à Seattles.

TRANSIT DU NOEUD NORD EN MAISON 5 ET DU NOEUD SUD EN MAISON 11:

L’amour :

Cette période favorise tout particulièrement votre vie affective. C’est ainsi que pourra intervenir une réussite en amour, soit qu’un nouvel amour entre dans votre vie, soit qu’un amour existant se sublime ou se voit concrétisé.

Les enfants :

Les rapports avec les enfants seront privilégiés. Vous obtiendrez beaucoup de satisfactions de ceux-ci, surtout d’un premier enfant. Dans le même esprit, si la puériculture est votre occupation, ce sera le moment de consécration de vos efforts. Par ailleurs, cette période est la plus propice pour concevoir un enfant.

Les spéculations :

Vous pouvez également pensez à la réalisation de certain « coups » en rapport avec les potentiels indiqués dans votre thème de naissance. L’or ici est particulièrement favorisé. Dans certains cas, des gains au loto, au tiercé, au casino ou à la loterie se produisent.

Toutefois n’oubliez pas l’adage « Pas de chance au jeu, chance en amour. » Ceci implique que vous ne pourrez pas jouer gagnant sur les deux tableaux à la fois et qu’il s’agit de faire la part des choses. Cela dit, vous pouvez tenter votre chance avec discernement sur certains plans financiers : les actions en bourse, etc. Bien entendu, ceci vous concerne si vous êtes suffisamment compétent dans ces domaines. (Quoique parfois même…)

Peut-être compenserez-vous ainsi une difficulté d’expansion ou de réalisation de grands objectifs par manque d’appuis ou de soutiens extérieurs qui, en même temps, vous seront refusés durant toute  cette période, à cause du passage noeud sud dans votre maison 11.

Les oeuvres :

Faites preuve de créativité, d’ingéniosité, mettez au point de nouvelles idées, de nouveaux produits : finissez ce livre que vous aviez abandonné, achevez cette peinture que vous aviez laissée. Les mots clés de cette période sont « produire, créer, réaliser ». Sortez donc tout ce que vous avez dans le ventre car vos efforts recevront la consécration méritée avant que le cycle ne s’achève.

Le spectacle :

Au-delà des jeux de hasard, les personnes occupées dans les amusements publics seront portés en avant-scène. Les domaines favorisés incluent le théâtre, le cinéma, la télévision… et toutes les occupations dans les loisirs et dans les amusements. Cette période favorise tant les jeux que l’amour, tant les plaisirs que les liaisons, tant le spectacle que les divertissements.

Le prestige :

C’est le moment d’exercer, tous vos talents dans des oeuvres qui vous apporteront la renommée. Eloignez-vous au contraire des appuis et des amitiés qui, de toute façon, seront adverses ou se déroberont. Sans appuis, extérieurs, vous ne pouvez tirer des joies et des ressources que de votre propre créativité, mais aussi d’un amour véritable. A vous de saisir cette chance qui passera avant que cette période ne s’achève. Ne vous égarez pas dans de grands projets utopiques.

Revenir en haut de la page. 24

-=-=- F I N -=-=-

____________________________________________________________________________________

Personnalité du 24/02/2011 – Steve JOBS 24 février, 2011

Posté par phoenix2savoie dans : 02/2011,Entrepreneur,Personnalités du jour , ajouter un commentaire

————————————— PERSONNALITE DU JOUR ———————————–

jobs-apple-1

Le 1er Avril 1976, Steve Wozniak, Steve Jobs et Ron Wayne créèrent la société Apple.

http://www.ismashphone.com/images/2008/08/01/steve_jobs_collarpopped.jpg

Leur premier local sera le garage de la famille Jobs dans lequel ils fabriqueront leur premier ordinateur, l’Apple I. Il sera mis en vente en 1976 au prix de 666,66 dollars. Le nom Apple aurait été choisi par Steve Jobs, étant végétarien…

http://nerdalors.fr/wp-content/uploads/2010/04/steve_jobs_apple.jpg

http://lahulpe.citymag.be/wp-content/uploads/2009/11/steve-jobs1.jpg

… et le nom Macintosh viendrait d’une variété de pommes que Jobs récoltait dans sa jeunesse pour gagner de l’argent de poche. En 1980, Apple entra en bourse faisant rapidement de Jobs et Wozniak des millionnaires. En 1982, à l’âge de 27 ans, Steve Jobs est le plus jeune homme à entrer dans le Fortune 400 (classement des personnes ayant la plus grande fortune mondiale), événement exceptionnel avant l’apparition des start-ups Internet.

Steve Jobs Powerbook G3

Depuis 1984, Apple développe la gamme d’ordinateur « Macintosh ». Le Powerbook G3 est l’un d’entre eux. Le premier Macintosh à intégrer une mémoire cache en 1997 est ici présenté par Steve Jobs, PDG emblématique d’Apple.

http://static.lexpress.fr/medias/191/steve-jobs-new-ibook_214.jpg

La gamme d’ordinateurs est enrichie en 1999 avec les iBook, portables d’entrée de gamme d’Apple plus puissants et intégrant plus de fonctionnalités que les Powerbook. Les premières versions avaient la forme, comme ici, d’une coquille ronde. Leur commercialisation a cessé en 2006 au profit du Macbook.

http://img.clubic.com/00114828-photo-apple-steve-jobs-ipod-mini.jpg

Après les ordinateurs et les systèmes d’exploitation Apple lance en 2001 l’iPod, un lecteur mp3 capable de stocker 1000 chansons de qualité CD dans un appareil ultra fin. Tony Fadell, son concepteur, avait proposé l’idée à Philips…qui avait refusé !

Steve Jobs MacOS

Le PDG d’Apple dévoile en 2004 la dernière version de son système d’exploitation, le Mac OS X aussi appelé « Tiger ». L’exploitation Mac OS est développée depuis 1984 par la marque à la pomme.

http://www.mac4ever.com/images/images_actu/37885_122_steve_jobs_2_0.jpg

Le 15 juin 2008, Steve Jobs faisait son apparition à la traditionnelle conférence de présentation des nouveautés Apple de San Francisco. Dans sa main, le Macbook Air, l’ordinateur portable le plus fin au monde. Son arrivée avec seulement une enveloppe (contenant l’ordinateur) avait fait sensation.

http://prix-immobilier.info/wordpress/wp-content/uploads/2010/11/steve-jobs-iphone.png

Toujours en 2008, Apple lance la version 2 de son téléphone mobile, l’iPhone 3G qui offre une connectivité 3G et une localisation GPS. L’appareil est disponible en noir ou en blanc.

http://www.begeek.fr/wp-content/uploads/2010/10/steve-jobs-ipad-apple-ap.jpg

Apple a présenté l’iPad, le 27 Janvier 2010.

Personnalité du 24/02/2011 - Steve JOBS  dans 02/2011 bar

http://www.stevejobs.fr/

http://www.allaboutstevejobs.com/

http://www.apple.com/pr/bios/jobs.html

Actualités de Steve JOBS 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

———————————————————————————————————–

Steve JOBS

né le 24 Février 1955 à 06h00 à San Francisco (CA) – USA

steevejobs24021955 dans Entrepreneur

Steven Paul Jobs (*) né le 24 février 1955 et mort le 5 octobre 2011. Steven Jobs est un entrepreneur et informaticien américain, cofondateur en 1976 d’Apple, dont il a été le directeur général puis le président du conseil d’administration. Il est considéré comme l’un des pionniers de la micro-informatique pour avoir introduit l’ordinateur personnel dans les foyers (bien avant l’avènement de l’IBM PC), en ayant pris conscience du potentiel du couple interface graphique / souris à la suite d’une visite avec une équipe de sa société au Palo Alto Research Center de Xerox. Cette idée mènera à la commercialisation début 1984 par la société Apple Computer du Macintosh, le premier ordinateur grand public profitant de ces innovations.

Evincé en 1985 de l’entreprise qu’il a fondée, Steve Jobs crée notamment NeXT et les studios d’animation Pixar, avant de revenir prendre la direction d’Apple en 1997 et d’être à l’origine dans les années 2000 du lancement et des succès planétaires de l’iPod, de l’iPhone et de l’iPad. En 2009, il est considéré comme la 43e fortune américaine.

Origines et famille

Fils d’une mère américaine, Joanne Carole Schieble, et d’un père syrien, Abdulfattah John Jandali, professeur de sciences politiques, Steve Jobs est né à San Francisco en Californie. Il est adopté peu après sa naissance par Paul Jobs et Clara Jobs vivant à Mountain View en Californie. Ses parents biologiques se marient un an plus tard et ont un autre enfant, l’auteur Mona Simpson.

En 1991, Steve Jobs épouse Laurene Powell plus jeune de neuf ans, avec laquelle il a trois enfants. Il a aussi une fille, Lisa Brennan-Jobs avec Chris-Ann Brennan, une jeune femme qu’il n’a pas épousée.

Études

Après avoir terminé ses études au Homestead High School de Cupertino (Californie) en 1972, Steve Jobs s’inscrit au Reed College de Portland dans l’Oregon où il abandonna ses études après un semestre, tout en continuant à suivre des cours en auditeur libre. C’est ainsi qu’il suivit de très bons cours de calligraphie, ce qui aura une importance fondamentale plus tard. Pendant l’automne 1974, il retourna en Californie et commença à assister aux réunions du Homebrew Computer Club avec Steve Wozniak. Il put obtenir un emploi dans la société Atari afin de programmer des jeux vidéo avec son ami, Steve Wozniak, son but principal étant de faire des économies pour partir faire une retraite spirituelle en Inde.

Apple

Les débuts

Histoire d’Apple.

220px-Stevejobs_Macworld2005 dans Personnalités du jour

Steve Jobs à la WWDC 2005

Le 1er avril 1976, Steve Wozniak, Steve Jobs et Ron Wayne créèrent la société Apple.

Steve Jobs et Steve Wozniak (surnommés « les Deux Steve »), âgés respectivement de 21 ans et 26 ans, fondent Apple. Leur premier local sera le garage de la famille Jobs dans lequel ils fabriqueront leur premier ordinateur, l’Apple I. Il sera mis en vente en 1976 au prix de 666,66 dollars.

Le nom Apple aurait été choisi par Steve Jobs, qui est végétarien, et le nom Macintosh viendrait d’une variété de pommes que Jobs récoltait dans sa jeunesse pour gagner de l’argent de poche. Une anecdote raconte qu’au cours d’un voyage au Népal, il fut victime d’une indigestion l’obligeant à se nourrir temporairement de pommes. Voyant qu’ils n’arrivaient pas à se mettre d’accord sur un nom et un logo pour leur société, Jobs eu l’idée de proposer comme compromis un trognon de pomme, chose qui faisait alors partie de son quotidien.

En 1980, Apple entra en bourse faisant rapidement de Jobs et Wozniak des millionnaires. En 1982, à l’âge de 27 ans, Steve Jobs est le plus jeune homme à entrer dans le Fortune 400 (classement des personnes ayant la plus grande fortune mondiale), événement exceptionnel avant l’apparition des start-ups Internet.

En 1983, Jobs embauche John Sculley de Pepsi-Cola pour diriger Apple en lui disant : « Vous comptez vendre de l’eau sucrée toute votre vie ou vous voulez changer le monde avec moi ? ».

La même année Apple sort Lisa, le premier ordinateur personnel à posséder une interface graphique et une souris, dont les brevets ont été achetés à la société Xerox qui n’en voyait pas l’utilité.

Le Macintosh

Le 24 janvier 1984, le Macintosh est mis sur le marché, c’est le premier ordinateur destiné au grand public comportant une interface graphique commandée par la souris. Le projet Macintosh avait été lancé par un ingénieur d’Apple, Jef Raskin. Il s’agissait de concevoir un ordinateur de toute petite taille, très abordable, limité à quelques tâches et d’une extrême simplicité d’emploi. Steve Jobs, percevant le potentiel de ce projet, se l’est alors accaparé, remettant en cause certains de ses objectifs, dont celui d’un prix économique. Les cours de calligraphie de Jobs lui revinrent pour introduire des polices de caractères à chasse variable, une innovation à l’époque, assurant un succès immédiat au Macintosh dans le monde des arts graphiques et de la presse, mais aussi de la communication d’entreprise[réf. nécessaire].

D’Apple à NeXT Computers

En 1985, après une lutte interne pour le pouvoir au sein d’Apple, Steve Jobs est démis de ses fonctions par John Sculley et évincé d’Apple. Après un moment de doute, il en profite pour participer à la fondation d’une nouvelle société, NeXT Computers, et rachète les studios d’animation Pixar (originellement sous le nom de Graphics Group). Même si NeXT ne connaît pas de succès commercial, il y créera des ordinateurs haut de gamme au design audacieux et aux technologies révolutionnaires : une interface graphique sobre étendant les capacités du Macintosh, une très haute résolution graphique en affichage niveau de gris, un disque magnéto-optique 256 Mo, une connectivité Ethernet, un système multitâche préemptif, et est entièrement développé en Objective C, langage objet dérivé du langage C. La machine utilise le même processeur que les Macintosh : un processeur Motorola 32 bits 68030 puis 68040. Une imprimante laser de haute qualité l’accompagnait.

Retour chez Apple

300px-Steve_Jobs_and_Bill_Gates_%28522695099%29

Steve Jobs et Bill Gates au D5 en 2007

Fin 1996, Apple, en difficulté, signe un partenariat avec Microsoft. Ce dernier donne alors 150 millions de dollars à Apple qui, à la recherche d’un nouveau système d’exploitation depuis plusieurs mois, achète NeXT pour 400 millions de dollars.

Au cours de 1997, Steve Jobs, qui occupait depuis six mois une fonction de conseiller spécial du président d’Apple Gil Amelio, provoque le départ de ce dernier ainsi qu’un remaniement du conseil d’administration de la société. Il est nommé président-directeur général intérimaire à la place de Gil Amelio.

Depuis cette date, il ne perçoit qu’un salaire d’un dollar comme rémunération pour son travail à la tête d’Apple. Ses revenus proviennent en fait essentiellement des stock-options de la société qu’il détient ; il bénéficie aussi des avantages liés à sa fonction.

Lors de la MacWorld de 2000, Steve Jobs annonce qu’il devient président-directeur général de plein droit, et nomme ce poste iCEO. Mac OS X est le fruit du croisement entre Mac OS et NeXTStep.

Pixar

En 1986, Steve Jobs, accompagné de deux ingénieurs de Lucasfilm, Edwin Catmull et Alvy Ray Smith, fonde le studio d’animation Pixar. Cette société est créée à partir de la division infographie de Lucasfilm, que Jobs rachète pour la somme de 10 millions de dollars à George Lucas. Dix ans plus tard, Pixar remporte un grand succès avec le film Toy Story, premier film d’animation entièrement réalisé par ordinateur qui engrange plus de 360 millions de dollars de recette en salles. D’autres succès suivent avec 1001 Pattes (1998), Toy Story 2 (1999), Monstres et Cie (2001), Le Monde de Nemo (2003), Les Indestructibles (2004), Cars (2006), Ratatouille (2007), WALL-E (2008), Là-haut (2009) et Toy Story 3 (2010) faisant la renommée du studio.

En janvier 2006, le groupe Disney rachète Pixar pour 7,4 milliards de dollars par échange d’actions. Steve Jobs devient administrateur du groupe et premier actionnaire individuel de Disney avec plus de 6 % du capital devant le neveu de Walt Disney, Roy E. Disney et l’ancien PDG Michael Eisner.

Maladie et décès

En juillet 2004, Steve Jobs doit subir une intervention chirurgicale afin de retirer une tumeur cancéreuse pancréatique. Plus précisément, il est atteint d’une forme relativement rare de tumeur, plus simple à traiter, se nommant « tumeur neurœndocrinienne des îlots de Langerhans ». Cette intervention ne nécessitera aucun traitement complémentaire tel qu’une radiothérapie ou une chimiothérapie. Durant son absence, Timothy D. Cook, dirigeant des ventes et opérations mondiales d’Apple, prendra le contrôle de l’entreprise. Il ne peut assister à l’Apple Expo de septembre 2004 et son vice-président, Philip W. Schiller, évitera de justesse l’annulation de la conférence. Ainsi, Steve Jobs n’a donc pas tenu son Keynote, conférence qu’il donne à des occasions bien précises et au cours de laquelle il donne les résultats financiers de l’entreprise, suivis par la présentation des nouveautés ; pour finir généralement par une surprise « One more thing… » (« Encore une chose… »).

Il apparaît au WWDC 2006 à San Francisco, amaigri et secondé par trois personnes, pour la tenue du Keynote.

Le 27 août 2008, l’agence de presse Bloomberg publie par erreur une longue nécrologie de Steve Jobs, cofondateur et directeur général d’Apple. L’article de dix-sept pages est retiré trente secondes après sa publication. Lors du Special Event du 14 octobre 2008 Steve Jobs donne en fin de conférence sa tension artérielle, afin de rassurer ceux qui douteraient de son état de santé.

En janvier 2009, Steve Jobs donne, par le biais d’un communiqué publié sur Internet, des informations sur sa santé, précisant que sa perte de poids est due à la fois à une maladie liée à un « déséquilibre hormonal » et au traitement nécessitant un régime. Le 14 janvier 2009, il fait savoir par un courriel à destination des employés d’Apple qu’il prend un congé maladie jusqu’à fin juin 2009, estimant que ses problèmes de santé sont plus complexes qu’il ne l’avait pensé initialement. Le 20 juin 2009, The Wall Street Journal dévoile que Steve Jobs a subi une greffe de foie deux mois auparavant. Le 9 septembre 2009, Steve Jobs aborde cette greffe du foie en public lors d’un Special Event. Il précise qu’il a été transplanté d’un jeune homme d’une vingtaine d’années mort dans un accident de voiture. Il le remercie de sa générosité post mortem et enjoint le public à s’inscrire en tant que donneurs d’organes.

Le 17 janvier 2011, Steve Jobs fait savoir par une note interne qu’il prendra un congé pour des raisons de santé, pour une durée indéterminée. Il mentionne, dans ce message, qu’il reste le directeur général d’Apple, chargeant Tim Cook des tâches du quotidien.

Le 24 août 2011, Steve Jobs annonce sa démission du poste de directeur général d’Apple.

Steve Jobs succombe à sa maladie dans la nuit du mercredi 5 octobre 2011, information relayée par Apple via son site web, qui affiche en hommage sur sa page d’accueil, sans autres commentaires, son portrait et ses dates de naissance et de mort. Un click sur la photo donne accès à un message intitulé « en souvenir de Steve Jobs » dont les premiers mots sont : « Apple vient de perdre un visionnaire et un génie créatif. Et le monde, un être humain d’exception.»

Style de gestion

La personnalité agressive et exigeante de Steve Jobs a été fortement commentée. Le magazine Fortune (qui a « sacré » Jobs « PDG de la décennie » en novembre 2009) a écrit que « il est considéré comme le plus grand égotiste de la Silicon Valley ». Des commentaires sur son tempérament et son style peuvent être trouvés dans The Little Kingdom, un livre de Michael Moritz, l’une des rares biographies autorisées sur Steve Jobs. On peut citer comme biographies interdites Steve Jobs: The Journey Is the Reward, The Second Coming of Steve Jobs ou iCon: Steve Jobs. Dans iCon: Steve Jobs, les auteurs font remarquer que Paul Jobs, qui a adopté Steve, est aussi connu pour être agressif.

Steve Jobs a toujours voulu qu’Apple soit une société majeure des technologies de l’information et de l’industrie, et cela en prévoyant et en fixant les tendances du marché, au moins en termes d’innovation et de style. Il résume son idée à la fin de la Macworld Conference & Expo de janvier 2007 en citant l’ancien joueur de hockey Wayne Gretzky :

« C’est une vieille citation de Wayne Gretzky que j’adore : « Je patine à l’endroit où le palet va être, et non là où il a été ». Et nous avons toujours essayé de faire cela chez Apple. Depuis le tout début. Et nous le ferons toujours. »

Floyd Norman a dit qu’à Pixar, Steve Jobs était un « individu adulte », et n’a jamais interféré avec le travail des cinéastes.

Citations

 

(*) Wikipedia

 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.dailymotion.com/video/x5glgs

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

In their rare joint appearance at All Things Digital 5, Steve Jobs and Bill Gates discuss their contributions to the technology industry, the qualities they most respect in one another. D/All Things Digital text.

 

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Révolution Solaire de Steve JOBS

steevejobs24022011

Pour le 23/02/2011 à 04h08 T.U., à San Francisco.

TRANSIT DU NOEUD NORD EN MAISON 11 ET NOEUD SUD EN MAISON 5

L’entrée du noeud nord en maison XI rend possible la réalisation de vos projets, même s’ils sont audacieux. Durant la période précédente, le nœud sud que vous aviez en maison VI a contrecarré les projets que vous souhaitiez accomplir en dressant maints obstacles sur votre route. Pourtant, votre nœud nord qui était en maison XII vous a permis de formuler des projets. Vous avez pu les trouver peu réalistes. Cependant, maintenant que vous avez quitté cette prison qu’était la maison XII et retrouvé votre liberté (maison XI) ces rêves peuvent commencer à se réaliser. Cette réalisation sera, toutefois, conditionnée par votre faculté à cultiver l’art de l’amitié. Ce seront les vraies amitiés et les relations sincères qui paveront l’avenue de vos opportunités durant cette période et la suivante. Ceci est suggéré par la présence du nœud nord en XI lequel vous incitera, par ailleurs, à refuser toutes les contraintes qui limiteraient cette nouvelle liberté. De plus, il vous autorise, dans l’ordre, à élargir le cercle de vos relations, à former de nouvelles amitiés, à obtenir leur soutien, à réaliser vos grands projets et à conquérir votre indépendance. Le nœud nord continuera son parcours en direction de la maison X, laquelle vous fera récolter les fruits des projets que vous aurez matérialisés pendant son passage en maison XI. Commencez donc par étendre le cercle de vo s relations car c’est parmi celles-ci que vous trouverez à réaliser vos projets les plus audacieux. Dans le même esprit, visez la fraternité, l’entraide mutuelle en adhérant à un ordre, un club ou une association. Les résultats pourront vous surprendre. Evitez à tout prix de vous laisser séduire par les tentations du nœud sud en maison V : les plaisirs sans mesure, la recherche de prestige, la satisfaction des sens, les liaisons faciles. En d’autres termes, prenez garde à tout ce qui flatte votre ego ; évitez tous les abandons où seul votre plaisir compte car ceci ressort du domaine négatif de la même période (nœud sud en V). Celle-ci n’est pas propice aux satisfactions affectives ou émotives en tête-à-tête, c’est-à-dire dans lesquelles vous seriez trop « personnel ». C’est ainsi que toute vie en couple ne peut subsister ici que si un vrai don de soi intervient, au-delà de l’utilisation de l’autre pour se satisfaire, et sous condition d’élargir la relation vers de vastes échanges avec le monde extérieur. Vous ne pourrez d’ailleurs pas supporter de restreindre votre vie au seul couple. Vous manqueriez d’air. Il vous faudra aussi vivre une expansion, en plus, pour conserver votre équilibre. Cette période est aussi source de déception issue des rapports avec les enfants. La bonne entente avec ces derniers est souvent compromise. Souvent, les accouchements y sont difficiles. Evitez aussi tout ce qui est d’ordre spéculatif : le loto, la loterie, les casinos. Ne jouez pas en bourse, n’attendez aucun résultat de la chance. En résumé, évitez tout ce qui flatte votre ego à titre personnel pour privilégier la fraternité et l’humanisme de manière large et impersonnelle, sans carcans ni restrictions.

 

-=-=- F I N -=-=-

____________________________________________________________________________________

Personnalité du 23/02/2011 – Jacques SEGUELA 23 février, 2011

Posté par phoenix2savoie dans : 02/2011,Entrepreneur,Personnalités du jour , ajouter un commentaire

————————————— PERSONNALITE DU JOUR ———————————–

http://www.babelio.com/users/AVT2_Seguela_6810.jpeg  http://www.ninapeople.com/i/2010/1/27527_s.jpg

http://www.bouquinsurf.com/images/IMGP9635.JPG

http://1.bp.blogspot.com/-KbvZc5_pSOY/TVwVc-3rOKI/AAAAAAAAA0E/bhS22SLhkVU/s400/mitterrand-force-tranquille-2.1266760769.jpg

Jacques Séguéla, non-content d’avoir fait élire François Mitterrand avec son fameux slogan «La force tranquille », nous livra la même année (1981) cet inoubliable chronique d’un effeuillage annoncé :

http://medias.lepost.fr/ill/2008/03/31/h-20-1174923-1206952600.jpg
Personnalité du 23/02/2011 - Jacques SEGUELA dans 02/2011 h-20-1174939-1206953521

h-20-1174940-1206953545 dans Entrepreneur

Cette audace de la part de Séguéla et de Myriam (mannequin) était tout simplement révolutionnaire.

http://surlezinc.blogs.com/photos/uncategorized/jacques_seguela_opt.jpg

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn/2009-03/2009-03-05/article_seguela.jpg

« C’est gai la force tranquille ! »

http://static.lexpress.fr/medias/250/1-french-advertising-group-havas-vice-president-seguela-poses-outside-paris_461.jpg

http://static1.purepeople.com/articles/7/63/21/7/@/468235-jacques-seguela-et-sa-femme-sophie-a-637x0-3.jpg

bar dans Personnalités du jour

Jacques SEGUELA hait le web

Actualités de J. SEGUELA 1 2

———————————————————————————————————–

Jacques SEGUELA

né le 23 Février 1934 à 20h10 à Paris – FRANCE

jacquesseguela23021934

Jacques Séguéla, né le 23 février 1934 à Paris, est un publicitaire français, cofondateur de l’agence de communication RSCG en 1970 (absorbée par le Groupe Havas en 1996).

Issu d’une vieille famille d’Amélie-les-Bains (Pyrénées-Orientales), après une enfance à Perpignan et des études de pharmacie, il décide de se lancer dans la publicité en 1970 et fonde l’agence de communication RSCG avec Bernard Roux, Alain Cayzac et Jean-Michel Goudard.

C’est en 1979 que le grand public le découvre à travers son livre : Ne dites pas à ma mère que je suis dans la publicité… elle me croit pianiste dans un bordel chez Flammarion. Cet ouvrage est la synthèse d’une douzaine d’années d’expérience dans la publicité après un temps comme reporter de France Soir puis comme rédacteur en chef de Paris Match.

RSCG fusionne avec Eurocom en 1991 pour former Euro RSCG et devient Havas-Advertising en 1996. Jacques Séguéla en est actuellement le vice-président (avec Vincent Bolloré actionnaire de 20% du capital d’Havas).

Réalisations remarquées

Campagnes politiques

Aussi bien en France qu’à l’étranger, Jacques Séguéla s’est impliqué dans la communication de nombreuses personnalités politiques.

En France, les stratégies de communication des campagnes de François Mitterrand et de Lionel Jospin ont été en grande partie dirigées par Jacques Séguéla. Lors de la campagne présidentielle de 1981, il s’illustre par le slogan puisé dans un célèbre discours de Léon Blum daté du 5 juin 1936 : « La force tranquille ». Viendront ensuite, en 1988, « Génération Mitterrand », inspiré de la campagne « Génération Pepsi » de 1984, ou « D’abord l’emploi ».

Sur le plan international, il travaille pour le président camerounais Paul Biya en 1992. Il aide également les présidents Omar Bongo au Gabon et Gnassingbé Eyadema au Togo en 1997. En Pologne, il œuvre pour le président polonais Aleksander Kwasniewski lors de la présidentielle de 1995, que ce dernier remporte face à Lech Wałęsa. Il participe également aux campagnes du Premier ministre israélien Ehud Barak en 1999, du Chilien Ricardo Lagos ou encore du président sénégalais Abdou Diouf en 2000.

Marques commerciales

Pour Citroën, il conçoit la campagne « révolutionnaire ! » pour l’AX. On lui doit aussi le positionnement publicitaire de Carte Noire.

Convictions politiques

Jacques Séguéla se définit comme « mitterrandien », mais n’a jamais appartenu au Parti socialiste.

À l’approche de l’élection présidentielle française de 2007, il publie avec Thierry Saussez La Prise de l’Élysée, ouvrage sur les campagnes présidentielles de la Ve République. Soutien de la candidate socialiste Ségolène Royal, Jacques Séguéla se montre critique envers la « trahison » d’Éric Besson, ancien secrétaire national à l’économie du PS ayant rejoint l’équipe de Nicolas Sarkozy. Néanmoins, le 1er mai 2007, dans l’entre-deux tours du scrutin, il annonce officiellement qu’il votera, lui aussi, pour le candidat de droite Nicolas Sarkozy au second tour, après avoir voté pour Ségolène Royal au premier.

Dans Autobiographie non autorisée publiée en 2009, Jacques Séguéla relate la rencontre entre le président Nicolas Sarkozy, dont il est devenu un proche, et sa future épouse, Carla Bruni, lors d’un dîner à son domicile en novembre 2007. Dans son ouvrage, il explique les raisons de son vote au second tour de l’élection présidentielle de 2007 : « Les bourdes qui embourbaient [Ségolène Royal], ses sautes d’humeur alignées comme des sauts d’obstacles, ses volte-face à faire perdre la face me désarçonnaient. ».

Bibliographie

Décoration

Officier de la Légion d’honneur en 2008

 

(*) Wikipedia

 

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

 

Révolution Solaire de Jacques SEGUELA

jacquesseguelars2302201

 

Pour le 22/02/2011 à 12h32 T.U., à Paris.

TRANSIT DU NOEUD NORD EN MAISON 3, ET NOEUD SUD EN MAISON 9

Vous vivez une période propice à tous les types de communication, de mouvement et d’échanges. Orientez-vous donc vers le commerce ou concentrez vos efforts sur l’augmentation d’une clientèle. Actuellement, le destin vous soutiendra dans ce genre d’orientation.

Ceci n’est pas limitatif :

* Etes-vous écrivain … journaliste ?… éditeur ?…. vos écrits recevront un accueil exceptionnel du public, en métropole.

* Etes-vous dans la vente ou la distribution ?…. représentant ?… intermédiaire ?… préparez-vous à assurer la demande croissante de vos produits dans le pays.

* Etes-vous dans les transports ?… routier ?… messager ? …. affréteur ?…. vous serez obligés de refuser des commandes au niveau national.

Attention, dans tous les cas, c’est le marché intérieur qui est favorisé au détriment du marché international. Les faveurs du destin viseront aussi les études, les lectures, l’enseignement, les tâches administratives que vous accomplirez. Vos déplacements, vos transactions et vos échanges porteront des faits exceptionnels. Des contrats intéressants en résulteront. De plus, vous obtiendrez aide et coopération de votre proche entourage, y compris frères ou sœurs, si vous les sollicitez. Discutez vos projets avec ces derniers ; ils vous apporteront des aides et des conseils de valeur. Profitez-en pour étendre vos affaires dans votre ville ou dans votre proche environnement ; vous y trouverez à élargir de manière non habituelle votre sphère d’action et vous pourrez découvrir avec étonnement l’emplacement ou le commerce que vous recherchiez depuis longtemps. C’est aussi la période propice pour déménager, pour multiplier vos points de vente, pour diversifier vos activités. Ne négligez aucune affaire ni aucun contact, dont la signification vous échapperait sur le moment ; des résultats ultérieurs vous prouveront le contraire. En revanche, évitez toute expansion vers l’étranger et n’introduisez pas de produits étrangers dans votre gamme, car les gains que vous souhaiteriez en obtenir se feraient attendre. Visez plutôt le long terme pour cela. Votre réussite actuelle se fera dans votre lieu d’origine. Ne vous égarez donc pas hors frontières, vous y rencontreriez des embarras administratifs et juridiques insurmontables. En même temps, ne sollicitez rien d’une autorité, votre père y compris. Limitez-vous à vos proches, frères, sœurs, oncles ou tantes. Suivant l’esprit de cette période, votre attention doit être attirée tout particulièrement sur ce qui suit : D’une part, le commerce, les contrats ou les échanges en général seront favorisés mais vous perdrez toute protection en ce qui concerne la légalité, les autorités ou la loi en général. Ne vous laissez donc pas emballer par ce potentiel commercial inhabituel pour améliorer votre situation sans retenue, par exemple en contournant les législations en vigueur. Vous seriez découvert et subiriez les rigueurs de la loi . des pénalités ou des amendes annuleraient les bénéfices que vous auriez réalisés si vous aviez été raisonnable et intègre. Ceci prend d’autant plus d’importance que la période qui suivra immédiatement celle-ci vous défavorisera au niveau des revenus indûment gagnés. Attention aux pénalités et amendes (fiscales comprises).

 

-=-=- F I N -=-=-

____________________________________________________________________________________

Lili Croix |
jardin13 |
Ecole de danses Flamenco et... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SAVOIE PAINT
| Le scrap de Gigi27.
| AICA DE NAILLOUX