navigation

La lunaison

Nouvelle Lune le 13 Novembre 2012 à 22h08′ T.U. sur le 22° du Scorpion.

La lunaison nl_novembre_2012

22scorpion

Description du 22ème degré du Scorpion :

Un torrent. bondit de roche en roche comme sur un étroit escalier et disparait en bas dans les sables.

C’est un degré de PERDITION.

Au début, cette existence peut paraî­tre brillante, animée d’un éclat miroi­tant et d’un mouvement tumultueux qui masque tout d’abord ce qu’elle a de fac­tice, d’instable et d’irraisonné et d’ex­posé aux vicissitudes de fortune.

Le sujet risque d’être entraîné de chute en chute par des circonstances imprévues et un mauvais sort, guerre, invasion ruineuses, destruction, mais beaucoup plus probablement encore par de l’imprévoyance, des illusions sur sa fortune, l’ignorance des réalités de la vie et de ses noirceurs. Cédant à ses im­pulsions ou au bagout de conseillers malhonnêtes, il ou elle, se lancera dans des projets mirifiques autant que hasar­deux, à des transformations inutiles, ne mesurant le danger qu’au moment d’y succomber.

Sa fortune, sa position sociale, peuvent se trouver un jour très dimi­nuées, le contraignant à végéter étroitement, toujours à un niveau de plus en plus bas, jusqu’au complet oubli de ceux qui l’ont connu dans une abondance dont il n’a pas su tirer parti pour fertiliser quelque chose pour l’avenir.

S’il est fortuné, que ce sujet apprenne à gérer sa fortune; qu’il sache étudier les offres qui lui sont faites, les affaires qu’on lui propose, les comptes qu’on lui rend; surtout les idées qui naissent dans son propre cerveau avant de leur donner une suite financière ou commerciale.

Si des parents déjà malchanceux ou imprévoyants lui ont légué une situation compromise, qu’il réfléchisse aux meilleurs moyens de la réta­blir, et ne cherche pas à jeter de la poudre aux yeux, qu’il s’efforce de canaliser sagement ce qui reste, pour lui rendre par le travail et quel­quefois un bon mariage, une partie de sa valeur passée.

 

Au rythme de La Lunaison

phaseslune

La lunaison est l’intervalle de temps séparant deux nouvelles Lunes et dont la durée est de 29 jours 12 heures 44 minutes et 2,9 secondes.

La Lune tourne autour de la Terre en un peu plus de 27 jours (27 j 7 h 43 min 11,5 s), mais pendant cette révolution, la Terre avance d’environ 1/12 sur son orbite autour du soleil. Or comme la révolution de la Terre et de la Lune sont dans le même sens, cela se traduit par le fait que pour revenir à une même phase, la lune doit faire sa révolution (27j, et donc même position relativement à la Terre) plus 2 jours. Ce qui en fait 29 (29 j 12 h 44 min 2,9 s, et donc même position relativement à l’axe Terre-Soleil).

Attention: La durée de lunaison indiquée ci-dessus est une moyenne. La durée des lunaisons varie en effet au cours d’une année (de l’ordre de ±6h) et même d’une année à l’autre.

La lunaison, c’est aussi le nom qu’on donne au cycle que forment conjointement le Soleil et la Lune, 12 à 13 fois dans une année.

En quoi consiste ce cycle ?

La Lune tourne autour de la Terre, et le couple Terre-Lune tourne autour du Soleil … Les positions des trois astres sont donc souvent différentes, mais se retrouvent cycliquement dans les mêmes configurations. La seule source lumineuse du système solaire, c’est notre étoile. La Lune a beau être très lumineuse, elle se contente de réfléchir tel un miroir la lumière solaire, car elle n’a pas de lumière propre.

En fonction de l’angle que forment la Lune dans le triangle Terre – Lune – Soleil, la surface éclairée de celle-ci varie, la Lune change d’aspect.

moon21.gif

Le début et la fin d’un cycle sont déterminés par la « nouvelle Lune », c’est-à-dire le moment où la Lune n’est absolument pas éclairée par le Soleil, et est donc invisible à nos yeux. Toute la durée du cycle nouveau voit alors se succéder les différentes phases de la Lunaison :

lunephasesg.jpg

 

Lune croissante, décroissante, montante ou descendante…

Quelle est la différence ?

 

Lune croissante et décroissante

La lune est dite croissante (nl.gifpq.gifpl.gif) quand, au fil des jours, elle va de la Nouvelle Lune en passant d’un mince croissant toujours grossissant jusqu’à la Pleine Lune.
croissdecroiss1.gif

On parle de lune décroissante (pl.gifdq.gifnl.gif) quand, la Lune va de la Pleine Lune en reflétant au fil des jours toujours moins de lumière jusqu’à la Nouvelle Lune.

lunequartier

En somme, les termes « croissante ou décroissante » correspondent à l’aspect visuel des phases de la lune dans le ciel.

Pour plus de compréhension, lorsque vous observez la lune dans le ciel, si vous prolongez le croissant visible par un trait imaginaire qui forme un « P », on peut dire que c’est le premier quartier de lune. A l’inverse, si vous prolongez le croissant visible par un trait imaginaire qui forme un « d », c’est alors le dernier quartier.

Lune montante et descendante

Une autre donnée importante à connaître : lune montante et lune descendante.  Chaque mois, la lune se déplace dans le ciel et passe devant chaque constellation du Zodiaque. La Lune est dite montante () du Capricorne au Gémeaux, et descendante () du Cancer au Sagittaire.
lunemontantedescendante156161.gif

Pour faire simple, au fil des jours, la position apparente de la lune varie par rapport à l’horizon. Une partie de son cycle de 27 j et 8 h elle semble « monter » pour quelques 14 jours plus tard « redescendre ». On parlera de lune montante quand elle est « au dessus » de l’orbite du Soleil, et de lune descendante quand elle sera « en dessous.

Pour vérifier si la lune est montante ou descendante, voici un procédé très simple. Choisissez une nuit et observez dans le ciel la position de la lune. Prenez un repère fixe tel un arbre, une église, un poteau, etc., et notez bien son emplacement. Le lendemain, mais deux heures plus tard, postez-vous et observez la lune par rapport au repère fixe que vous avez choisi la veille. Si la lune apparaît plus haut dans le ciel, elle est montante; si elle figure plus bas, elle est en phase descendante.

Comment utiliser le Cycle de la Lunaison ?

Dans le Thème Natal :



- Avec les progressions secondaires, système basé sur 1 jour = 1 an.

On part de la Nouvelle Lune avant la naissance, qui donnera pour toute la vie la « tonalité » de l’incarnation, en observant dans quel signe et dans quelle maison elle se situe.

Puis à partir de la naissance, on compte, 1 jour suivant la naissance pour un an de vie, et on note à quel âge de la vie se rapporteront les phases de lunaison qui ont suivi la naissance. 
Chacune des 4 phases principales va correspondre à une période clé dans la vie : début d’un nouveau cycle avec la NL, décision d’action avec le PQ, bilan et récolte à la PL, décision de compréhension au DQ.

Ainsi, à partir de chaque NL, démarre un cycle d’environ 30 ans, pendant la première moitié duquel l’action et la construction concrète seront privilégiées, et pendant la seconde moitié duquel l’attention sera portée sur la croissance en conscience.

Le mouvement de spirale, d’évolution peut être ainsi observé d’un cycle à l’autre, comme si les occasions se répétaient, et que nous ayons le choix de les vivre à un autre niveau.

Dans une observation au quotidien :



L’observation du changement de l’apparence de la Lune dans le ciel, est une manière de se relier à la non permanence de l’univers et propose aux hommes une adaptation constante. 
Une des fonctions astrologiques symbolisées par la Lune est l’adaptation au quotidien.

Chaque Nouvelle Lune propose un renouveau, une nouvelle naissance, un nouveau projet, qui va se concrétiser durant les 15 premiers jours du cycle. On a toujours plus de chance a ce moment là d’avoir une satisfaction dans la vie par une bonne nouvelle, un nouveau départ ; un regain d’énergie et l’espoir qui renait.

Au Premier Quartier la nécessité d’aller de l’avant et de couper avec les peurs surgissant du passé. C’est la première confrontation avec notre nature toute humaine. C’est un défi à agir dans ce monde, en affrontant notre dépendance au temps, au passé,  et en construisant délibérément de nouvelles structures. Soit une crise peut intervenir tout dépendra de ce qui aura été vécu au moment de la nouvelle lune ou des décisions, des actions vont être entrepris. C’est une phase qui nous demande d’intervenir dans une direction de mettre les cartes sur la table si un conflit s’engage ou tout simplement des actions changer le cours de notre existence pour favoriser la chance qui risque de ce présenter à la Pleine lune.

La Pleine Lune symbolise l’accomplissement, la période de récolte et de bilan, qui amène peu à peu l’individu à grandir en conscience, et à rechercher le sens des expériences vécues pendant la première moitié du cycle. Révélation ou accomplissement, promesse de clarté et de conscience, hors de la dualité et des oppositions. La Lune égale du Soleil, c’est la réconciliation de l’ego et de l’esprit. On récolte ce que l’on a semé a la nouvelle lune. C’est une phase qui demande une maitrise de ces émotions qui vont être amplifiées. On peut aussi perdre parce que on aura pas été a la hauteur de ce que l’on attendais de nous. Toutes les pleines lune ne ce ressemble pas et cette période peut sembler quelques fois un peu magique ou revêtir la partie sombre d’une situation. Si l’on gagne la bataille on en ressort plus fort intérieurement.

Au Dernier Quartier, c’est l’occasion de changer définitivement notre vision du monde, et de continuer à croître en sagesse et en compréhension. 

Les symboles associés aux phases indiquent la voie à suivre, montrent ce qui est proposé à toute l’humanité. Chacun ressentira ou pas, selon sa sensibilité, le mouvement global proposé par la servante du Soleil, et aura le choix de vivre en conscience les transformations.

C’est un défi à donner un sens à la vie, à partager la vision de la Pleine Lune. La croissance en conscience se fait au service de la collectivité. Ce passage demande d’abandonner son égo au profil de ce qui est extérieur à soi.

On peut vivre une rupture, mais une rencontre sous ce quartier a peu de chance de durer. C’est une période idéal à la réconciliation, a faire le point dans une relation en évitant le conflit. Période idéal pour faire du rangement soit dans sa maison, dans son esprit. Période d’introspection tournée vers la vie intérieure ; l’intuition les rêves.

Pour aller encore plus loin

DE LA NOUVELLE LUNE  AU PREMIER QUARTIER
La créativité s’exprime, de nouvelles idées surgissent.

Durant les trois premiers jours la dispersion règne, les réunions importantes, les figures imposées risquent d’être improductives.

Après les trois premiers jours, c’est le moment de définir les objectifs du mois.
C’est un bon moment pour démarrer un stage de formation.

DU PREMIER QUARTIER À LA PLEINE LUNE
Il est temps de faire preuve d’audace dans les projets.

C’est un bon moment pour démarrer un job, signer un contrat, lancer un nouveau produit, créer un spectacle, débuter une manifestation, organiser un vernissage… L’heure est à l’engagement, à la mise en avant de nos idées.

DE LA PLEINE LUNE AU DERNIER QUARTIER

Lors de la pleine lune, il est judicieux de négocier en douceur, d’écouter le point de vue de l’autre, de favoriser la vie affective et amicale.

Deux jours après, le temps est à la mise en place de projets d’envergure. Négocier, réaliser ses ambitions, développer pleinement son potentiel.

DU DERNIER QUARTIER À LA NOUVELLE LUNE SUIVANTE
On lâche naturellement sur l’ambition.

Il est temps de se concentrer sur les résultats des actions du mois. C’est le moment de valoriser sa compétence, son expérience, son ancienneté. Les personnes qui nous conseillent sont au mieux de leur forme :

Durant les quatre derniers jours de la lunaison, mieux vaut ne rien tenter d’important.

Les moments clés pour agir

On l’aura compris, si une journée propice ne remplace ni le talent ni la compétence, elle permet en revanche de démarrer un projet au bon moment en donnant un joli coup de pouce à notre réussite.

Un prêt chez son banquier
Tout d’abord, prenons l’exemple d’une démarche qui arrive à beaucoup : aller solliciter un prêt chez son banquier. Imaginons que nous ayons le choix de quatre dates de rendez-vous, une dans chaque quartier de la lune. Voici le scénario hautement probable de chaque rencontre…

Un rendez-vous pendant les journées de nouvelle lune
Nous sommes dans l’enfance du cycle et notre banquier est naturellement d’une grande méfiance. Serions-nous tous à ses yeux d’irresponsables gamins en puissance ? Possible. Alors il va exiger une montagne de garanties. Parents, cautions et hypothèques, tout y passe. On sort du rendez-vous pétri du doute de notre potentielle insolvabilité… et quelque peu assommé par l’avalanche des contraintes à surmonter.

Un rendez-vous au cours du premier quartier

Jeunesse du cycle. C’est devant un banquier dynamique que nous nous retrouvons, prêt à prendre des risques (calculés quand même !) pour ce jeune entrepreneur que nous sommes à ses yeux. (Quel que soit notre âge, ne nous en inquiétons pas…). Si le projet le titille dans le sens de son audace, il y a bien des chance qu’il nous accorde ce prêt, ou pas loin de la somme demandée. Et en nous raccompagnant, il pourrait bien, complice, nous susurrer ce vieil adage… « Cher ami, vous avez raison, qui ne risque rien n’a rien! »

Le rendez-vous des journées d’excellence

Ce rendez-vous avec notre banquier, nous le préparons depuis des semaines et nous débarquons dans son bureau tableau d’amortissement et calculette en main. C’est pied à pied et avec les meilleurs arguments que nous défendons notre projet, non sans émettre l’information qu’il y a d’autres banques sur la place. Au bout de quelques heures et avec ce dossier parfaitement défendable que nous connaissons sur le bout des doigts, notre banquier pourrait bien baisser le taux d’intérêt tout en nous accordant un peu plus de fonds au passage. Un si beau projet mérite selon lui une belle envergure!

Le rendez-vous des journées de fin de lunaison
Du 22e au 25e jour notre banquier n’est pas avare de ses conseils, il les prodigue d’ailleurs dans tous les contextes et un peu hors de propos. Mais qu’importe, les informations pourront toujours nous servir pour une autre affaire. Il paraît bienveillant, mais ne semble pas sur le chemin d’une réponse claire.

À partir du 26e jour, l’entretien trouve notre banquier encore plus démotivé que nous. D’ailleurs chacun semble se demander ce qu’il vient faire dans cette galère. Ses informations claquent un peu sèchement comme s’il n’avait pas vraiment envie de s’attarder. « À quoi bon… » pourrait être le leitmotiv de ces journées décourageantes.

On l’aura compris, pour voir son banquier, mieux vaut savoir choisir son moment… Il en va de même pour bien des rendez-vous de la vie courante. Mais parfois on ne peut rien modifier : casting, entretien d’embauche, grande manifestation : certaines dates sont fixées d’avance. Le seul avantage que l’on ait dans ce cas, c’est peut-être celui de connaître l’énergie de la journée, de s’y préparer et de s’en servir autant que possible, comme dans certains arts martiaux qui utilisent la force hostile de leur adversaire pour les vaincre.

QUELQUES PRÉCISIONS
Lorsqu’il s’agit de dates d’engagement, la date retenue est toujours la date officielle. Par exemple, si l’on achète une maison, ce n’est pas la date de la promesse de vente qui compte, mais celle de la signature de l’acte de vente.

Si l’on se marie, ce n’est pas le mariage religieux (sauf pour certains pays) qui est pris en compte sur le plan social, mais le mariage civil à la mairie.

Sur le plan spirituel, la date du sacrement d’une union peut également être choisie avec soin en fonction des phases lunaires.

Pour aller plus loin : un jour égale un an

Rappelons-nous de cette proposition astrologique rencontrée un peu plus haut : un jour de vie est égal à une année symbolique de vie.

 

Elle va nous servir à mieux appréhender l’avenir de notre projet.

Nous savons que la lunaison comporte 29 jours et demi. Si l’on met en route un projet au 10ème jour, il va rester environ 19 jours avant la lunaison suivante, donc 19 ans.

Si nous tenons compte des 4 jours de liquidation du cycle, il reste en fait 15 jours, soit 15 ans pour que notre projet fructifie au rythme de la lunaison.

Notre entreprise pourrait ainsi connaître 15 ans de développement avant d’amorcer une phase de trans¬formation de trois à quatre ans, qui conduira soit à son arrêt, soit à son renouveau.

L’achat d’une maison
Acheter une maison, c’est dans la plupart des cas, investir sur l’avenir mais aussi souscrire un crédit. Il faut donc tenir compte de la durée du crédit pour définir la date de signature.

Si l’on achète une maison avec un crédit de quinze ans et que l’on compte y rester au moins jusqu’à la fin du crédit, mieux vaut signer la vente en lune croissante, à partir du 3ème jour et au plus tard le 9ème jour de la lunaison, (premier quartier plus 2 jours).

En revanche si on paye sa maison ou son appartement au comptant, on peut signer entre le 3ème et le 11ème jour.

Ce qu’il faut savoir, c’est que le nombre de journées qui séparent la date de la signature du 26ème jour de la lunaison sont autant d’années qui nous séparent de travaux importants ou de l’envie de changer de lieu et d’une revente possible.

Créer une affaire
Démarrer une affaire ou signer un contrat demande une phase lunaire bien disposée. Nous avons remarqué que le premier quartier tend davantage vers la créativité et le dernier vers la réflexion et le repos.

Il reste donc du 9ème au 20ème jour de la lunaison pour faire des affaires et valoriser nos ambitions.

Pour une affaire jeune et dynamique, qui démarre à la façon des « start-up », les meilleurs jours se situent du 9ème au 12ème jour de la lunaison. Ce choix laisse davantage de temps aux jeunes pousses pour s’accrocher et se développer, avec une certaine marge d’erreurs, dites « de jeunesse ».

En ce qui concerne un « contrat d’envergure » destiné à produire des résultats rapides et importants, les 18, 19 et 20e jours de la lunaison sont excellents. Mais attention, les résultats d’une telle montée en puissance ne sauraient durer au-delà de trois ans avant de nécessiter un changement de stratégie. La récolte se doit ici d’être précise et rapide car l’énergie du dernier quartier pointe rapidement.

La lune et l’amour

Le cycle de la lunaison est utile dans bien d’autres domaine que dans celui des affaires ou des démarches. On peut s’en inspirer dans la vie de tous les jours et, bien entendu, dans tout ce qui concerne la vie sentimentale.

Le premier rendez-vous
Une rencontre au cours d’un dîner ou chez des amis, un numéro de téléphone échangé… L’envie de se revoir naît rapidement. Oui, mais quand ? Quelle date pourrait être propice à ce premier tête à tête ? Tout dépend de la coloration que l’on veut lui donner.

Chaque étape de la lunaison offre une ambiance différente, à nous de bien choisir…Pour mettre le maximum de chances du côté de cette relation naissante, mieux vaut favoriser une jeune lune, c’est-à-dire peu éloignée de la nouvelle lune. Jusqu’à l’approche du premier quartier, la créativité est puissante et chacun est plus spontané. Il est facile de lier davantage connaissance, en partageant avec plaisir ses souvenirs d’enfance ou d’adolescence. Le rire est communicatif, et la légèreté de ton conduit à une détente et à une complicité toutes naturelles.

Les journées qui suivent le premier quartier sont parfaites pour fixer un rendez-vous tonique ou sportif. Par exemple, disputer un match de tennis, une partie de golf ou bien encore partir pour une journée de balade ou en week-end campagnard avec des amis communs.

Pendant ces journées c’est le partage d’une activité commune qui soude la relation. Durant ces phases, il règne dans le ciel un besoin d’émulation mutuelle où se mesurer à l’autre et le défier amicalement font partie du jeu de la séduction.Les journées de pleine lune sont empreintes de sensualité. Ici nous voici face au désir de l’autre et à ses attentes amoureuses.

Ce temps de pleine lune est magique et peut marquer fortement une relation naissante. Le souhait mutuel est à n’en pas douter de partager ce moment avec raffinement et beauté. On rêve d’accueillir avec harmonie le désir amoureux dans un cadre exceptionnel et hors du temps. Raffinement et félicité… L’énergie de la lune empreinte de sensualité est ici au maximum de sa puissance.

Trois jours après la pleine lune, nous voici en phase d’excellence et ces journées ou ces soirées conviennent parfaitement à ceux qui se connaissent plutôt bien. Pour les « débutants», mieux vaut éviter ce moment car chacun attend de cette relation une forme de perfection, qui fait osciller nos deux protagonistes de l’exigence à la déception. Quelques jours de patience s’imposent…

La phase de dernier quartier est parfaite pour les amoureux confirmés. C’est le moment idéal pour rester sous la couette et ne rien faire d’autre que s’aimer. Ceux moins engagés se sentent facilement partant pour une journée de flânerie culturelle, sans objectif précis, prétexte le plus souvent à un déjeuner agréable.

Quant aux trois derniers jours de la lunaison, mieux vaut éviter toute première rencontre ou quelques-unes des suivantes. Tant que la relation n’est pas stabilisée, ces journées prédisposent à une certaine réserve, à un manque d’enthousiasme amoureux qui risquerait d’être mal interprété. Inutile d’installer un sentiment de doute aussi pernicieux que stérile. Se cantonner à voir ses meilleurs amis semble être ici, une véritable décision de sagesse !

Les premiers pas de la vie commune…

Avant de s’engager, nombre de jeunes couples préfèrent s’installer afin de tester leur union. Pour certains, cela peut durer quelques mois avant de se marier et pour d’autres tout une vie. Mieux vaut alors choisir soigneusement cette date d’installation, car elle est non seulement le début d’un nouveau lieu de vie mais aussi celui d’une vie de couple.

Ceux qui emménagent dans un appartement n’ont souvent que le début du mois comme date possible, par commodité ou par nécessité. Dans la mesure du possible, mieux vaut tout de même tenter d’emménager du 3ème au 11ème jour de la lunaison, ou du 18ème au 21ème jour (si on ne compte pas rester plus de cinq ans dans le lieu).

Les journées de nouvelle lune (1er et 2ème) sont à éviter, surtout s’il y a des travaux à effectuer (sinon on n’en sort jamais !) ainsi que les alentours de la pleine lune, qui traditionnellement ne sont pas très bons pour un emménagement. En effet, la pleine lune prédispose aux pertes et aux vols durant le déménagement ou parfois expose à d’insolubles problèmes d’eau dont des risques d’inondation.

Enfin le conseil majeur est d’éviter autant que possible d’emménager durant la dernière semaine de la lunaison, à moins de se considérer en transit permanent dans cet appartement et peut-être dans ce couple pendant les premières années.

Le P.A.C.S.
Certains couples qui ne souhaitent pas se marier ou qui ne le peuvent pas ont désormais la possibilité de se pacser. Le choix de cette date importante se rapproche de celle du mariage (voir mariage civil). Dans l’ensemble, les meilleures périodes vont du premier quartier à la pleine lune dépassée de quatre jours.

Le mariage

C’est une date que l’on doit arrêter très longtemps à l’avance, parfois un an et cela donne donc la possibilité de vraiment choisir le meilleur moment du calendrier lunaire.

Cette journée est de la plus haute importance car elle comporte souvent deux engagements déterminants : l’union devant les hommes, le mariage civil et l’union devant Dieu, le mariage religieux.

Il arrive aussi que l’engagement religieux ou spirituel se fasse à une autre date que le mariage civil. Dans ce cas, il faudra choisir soigneusement deux dates lunaires harmonieuses.

Le mariage civil
Le mariage civil est un acte social qui implique des droits et des devoirs entre époux. C’est après avoir dit « oui u à la mairie que l’engagement est effectif devant la loi des hommes. Le mariage est destiné à offrir aux époux un cadre social, familial et juridique. Il est donc important de bien en choisir la date.

De manière générale, il est fortement conseillé de se marier en lune croissante, c’est-à-dire entre la nouvelle lune et la pleine lune.

Pour un jeune couple qui souhaite avoir rapidement des enfants, l’énergie de la nouvelle lune (plus deux jours) au premier quartier est parfaite.

Pour ceux qui s’engagent dans le mariage avec des projets d’accomplissement professionnel et l’envie de se réaliser avant de fonder une famille, l’énergie du premier quartier (plus un jour) à la pleine lune favorise leurs ambitions mutuelles, chacun encourageant l’autre. La pleine lune est souvent parfaite pour un mariage, puisque traditionnellement elle est symbole de fécondité. En revanche, il arrive qu’elle soit particulièrement mal aspectée par les planètes. Il peut être judicieux de vous reporter au calendrier lunaire qui suit, afin de repérer les meilleures dates pour un mariage.

La période d’excellence (pleine lune plus deux jours jusqu’à la veille du dernier quartier) peut très bien convenir à un mariage de maturité, à une union tout à la fois d’amour et de raison, ou pour valider socialement un compagnonnage déjà ancien.

Par ailleurs, l’exigence qu’impose cette phase peut aussi convenir aux mariages arrangés, qui existent encore pour bien des raisons. Ce sera alors un excellent mariage d’affaires, mais dont tout romantisme semble être exclu. Enfin, se marier civilement après le dernier quartier est peu conseillé. La fin de lunaison n’est pas propice aux élans neufs, y compris ceux du coeur.

Et n’oublions pas qu’en astrologie, une technique prévisionnelle part du principe qu’un jour est égal à un an. La nouvelle lune est le départ d’un cycle de 29 jours et demi, donc de 29 ans et demi. Si on se marie cinq jours avant la fin de la lunaison, il reste deux jours (c’est-à-dire deux ans) avant le début de la liquidation du cycle et trois jours (donc trois ans) de fin de cycle.

En d’autres termes, il y aura deux années « normales », et ensuite trois ans de changements à affronter avec plus ou moins de vaillance.

Afin de contrebalancer ce pronostic aux apparences funestes, voici l’histoire d’Olivier et de Claire, un jeune couple de mes amis, qui se sont mariés au 27ème jour de la lunaison, ce qui m’avait un peu inquiété. Comment les trois premières années de leur union allaient-elles se passer ? Au moment de leur mariage, ils vivaient à Lyon où Claire exerçait une activité très rémunératrice mais liée à une clientèle fixe.

Peu après leur mariage, Olivier ne put éviter une mutation à Lille pour trois ans (!). Impossible de refuser sans mettre en péril leur équilibre économique.

Depuis maintenant deux ans, ils se retrouvent uniquement le week-end et pendant leurs vacances, situation qu’ils affrontent avec philosophie. Mais aux dernières et bonnes nouvelles, Olivier a obtenu son retour sur Lyon pour l’année prochaine, ce qui leur permet  d’envisager la venue d’un enfant. Tout cela dans un an, au moment exact de la nouvelle lune symbolique de leur mariage et passage dans la phase « enfance » du prochain cycle soli-lunaire…

Commentaires»

  1. Bonjour,
    Je viens de lire vos precisions pour les dates d engagement (mariage) je voudrais s avoir comment se fait le calcul de lunaison:est ce que le premier jour de calcul est la nouvelle lune ou le premier jour est apres la nouvelle lune.Je voudrais me mariee en Argentine en Janvier 2010 ( apres le 15 Janvier ) quels sont les meilleurs dates. J ai pense au 30 janvier ( jour de la pleine lune ).Eventuellement pour etre plus sur me mariee civil entre le premier quartier et la pleine lune et religieux le 30 janvier.Pourier vous me dire votre avis.Je vous remercie.Salutation.

  2. Hello ! thanks for this tips

  3. It’s very good article.

  4. Thank you very well read all text about « La Lunaison » and i like it very much

  5. The dear author, thanks you for this vital topic!

  6. I am pleased with your blog, I think we have a lot in common. I’ll go to you on more often.

  7. Thanks, now at each useful theme are the blog))

  8. Que se passe t’il si l’on se marie 1 ou 2 jours après la Nouvelle Lune?

  9. What i find difficult is to find a blog that can capture me for a minute but your blog is different. Keep it like this.

  10. I need to contact site admin urgently. Can you understand me?
    Thank for all

  11. Merci pour ces leçons profitables sur l’astro !

  12. Merci pour toute cette éclairement!

    J’aimerais avoir ton avis sur le fait de signer un contrat avec la caisse ce vendredi 13. C’est la fin d’un projet juste avant sa vente que je souhaite pour bientôt.

    Bénédictions,

    MarieJosee

  13. Bonjour
    Merci pour ce très instructif sujet.
    J’ai le malheur d’en constater l’authenticité : en effet, j’ai acheté ma maison en « mauvaise lune » et depuis j’ai des problèmes d’eau ( et autres) à n’en plus finir….
    J’aimerai savoir s’il y a un moyen, une action à entreprendre dans une lune particulière pour annuler ou au moins minimiser les effets de la lune en date d’achat ?
    Merci pour votre réponse
    Patricia

Laisser un commentaire

Lili Croix |
jardin13 |
Ecole de danses Flamenco et... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SAVOIE PAINT
| Le scrap de Gigi27.
| AICA DE NAILLOUX